Tarifs du gaz : peut-on s'attendre à une forte baisse en juillet 2017 ? - L'EnerGeek

Tarifs du gaz : peut-on s’attendre à une forte baisse en juillet 2017 ?

Après un mois de juin neutre durant lequel les tarifs réglementés du gaz n’auront pas bougé d’un pouce, le mois de juillet pourrait tourner à l’avantage des consommateurs. Dans un communiqué publié jeudi 8 juin 2017, la Commission de régulation de l’énergie préconise une baisse des prix d’au moins 3,5% à compter du 1er juillet prochain, afin de tenir compte de la diminution des coûts du fournisseur Engie.

Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie calculés selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole (révisés mensuellement par le collège de la CRE) et les coûts hors approvisionnement (transport, distribution, stockage et coûts commerciaux) dont le poids dans les tarifs réglementés de vente est révisé chaque été.

Lire aussi : Les tarifs réglementés du gaz se stabilisent au mois de juin 2017

Or, selon le dernier rapport du gendarme de l’énergie, les tarifs réglementés seraient à l’heure actuel trop élevés, et doivent être orientés à la baisse. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) estime en effet nécessaire d’appliquer un “rattrapage” tarifaire au profit des consommateurs, en raison des écarts “significatifs” entre les recettes découlant de ces tarifs et les coûts réellement supportés par Engie, finalement moindres qu’anticipés en 2016. Elle conseille dans ce cadre d’opérer une baisse de 1,4% des tarifs d’Engie au 1er juillet, tout en les maintenant à un niveau suffisant pour permettre aux autres fournisseurs de continuer à les concurrencer.

Lire aussi : Le médiateur national de l’énergie toujours favorable au maintien des tarifs réglementés

Outre le rattrapage, l’autorité administrative indépendante recommande une baisse supplémentaire de 1,1% des tarifs en raison de l’évolution des coûts hors approvisionnement de l’opérateur, tandis que l’évolution des coûts d’approvisionnement pourrait de son côté “induire une baisse additionnelle des tarifs réglementés supérieur à 1%”, atteignant ainsi une baisse globale de 3,5%. Ces recommandations seront prochainement étudiées par le gouvernement, seul apte à pouvoir, par arrêté, ordonner un mouvement tarifaire des prix du gaz.

Crédits photo : CRE

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 3 Juil 2019
Ce mercredi 3 juillet 2019, Total amorce un nouveau virage pour la transition énergétique. En effet, avec le démarrage de la bioraffinerie de La Mède, le groupe pétrolier mise plus que jamais sur les biocarburants. Si l’entreprise française s’engage à…
mar 3 Oct 2017
Près de trois ans après le partage de ses activités avec Veolia, la nouvelle version de Dalkia, filiale exclusive du fournisseur d'électricité EDF spécialisée dans les services énergétiques, poursuit son développement sur la scène internationale. Le groupe vient d’annoncer, lundi…
Alors qu’une révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) est prévue d’ici la fin de l’année, le gouvernement souhaite désormais trouver le bon compromis énergétique et compte pour cela sur la participation de tous. Le ministère de la Transition…
ven 10 Déc 2021
Ce 8 décembre 2021, la nouvelle coalition au pouvoir en Allemagne, avec le social-démocrate Olaf Scholz à sa tête, a démarré son mandat. Sur l'énergie, le contrat de coalition qui lui sert de feuille de route prévoit une sortie du…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.