En Belgique, EDF Luminus investit dans l’efficacité énergétique - L'EnerGeek

En Belgique, EDF Luminus investit dans l’efficacité énergétique

Si l’efficacité énergétique est un des enjeux fondamentaux de la transition énergétique, nos habitudes de consommation ne pourront réellement évoluer sans la mise à disposition de nouvelles technologies plus économes en énergie. Un domaine dans lequel les grands groupes européens ont investi de manière significative ces dernières années et qui leur permet aujourd’hui d’élargir leurs champs de compétences et leurs domaines d’activités. C’est notamment le cas en Belgique où la filiale de l’énergéticien français poursuit depuis 2015 un programme d’investissement dans les services énergétiques. EDF Luminus vient notamment d’officialiser le rachat d’une part majoritaire du capital du groupe Newelec, spécialisé dans l’évaluation de la qualité de l’alimentation électrique.

EDF Luminus acquiert 65% du groupe Newelec

Le groupe EDF Luminus a officialisé jeudi 1er juin 2017, un nouvel accord de coopération prévoyant sa prise de participation majoritaire dans le capital de la société Newelec à hauteur de 65%. Newelec est une PME spécialisée dans l’électricité et l’électrotechnique industrielle qui emploie à ce jour 150 personnes, réparties sur trois sites en Province de Liège, à Bruxelles et dans le Hainaut, à Manage. Elle y propose une offre de services complète dans tous les domaines de l’électrotechnique (en particulier moyenne tension, basse tension, tableaux et automation) et permettra d’étoffer l’offre de services d’EDF Luminus dans l’évaluation de la qualité de l’alimentation électrique.

Lire aussi : L’efficacité énergétique, véritable solution aux économies d’énergie ?

Les activités de Newelec sont un complément parfait à notre offre pour satisfaire les besoins de nos clients. Newelec est une entreprise familiale parfaitement reconnue pour la qualité de ses prestations et très bien implantée en Wallonie. L’objectif est d’écrire une histoire de croissance au bénéfice de nos clients en matière d’efficacité énergétique”, explique au quotidien belge L’Echo Grégoire Dallemagne, Président d’EDF Luminus.

L’efficacité énergétique comme nouveau cœur de métier

En s’associant au groupe Newelec, le deuxième acteur du marché de l’énergie en Belgique (derrière Electrabel) réaffirme une nouvelle fois sa volonté de faire de l’efficacité énergétique un savoir-faire à part entière et une spécialité du groupe. L’entreprise enrichit sa palette de services énergétiques et de solutions techniques destinées à réduire les coûts énergétiques de ses clients industriels énergivores. “Avec Newelec, nous pourrons aider les entreprises wallonnes et bruxelloises à consommer moins d’énergie afin de réduire leur facture et leur empreinte écologique”, poursuit Grégoire Dallemagne.

Lire aussi : Services énergétiques : Dalkia veut poursuivre son développement à l’international

Le fournisseur d’énergie est déjà présent sur ce marché depuis plusieurs années et multiplie les acquisitions stratégiques depuis 2015. On peut citer ici, entre autres, les acquisitions des groupes Dauvister SA (spécialisé dans la sobriété énergétique des systèmes de chauffage, d’installations sanitaires, de ventilation ou de climatisation), et ATS (actif sur le marché des services énergétiques pour les secteurs industriel et tertiaire). La filiale d’EDF est aussi à l’origine du thermostat intelligent Netatmo qu’elle a lancé en 2014 en complément de son service énergétique “Luminus Entretien et Réparation Chaudière” mis en place pour les particuliers.

Un ancrage fort dans la transition énergétique

S’appuyant sur près de deux millions de clients particuliers et professionnels pour un chiffre d’affaires annuel de 3,5 milliards d’euros, EDF Luminus confirme ainsi son ambition de devenir un des leaders de la transition énergétique en Belgique, et se concentre pour cela sur deux axes de développement prioritaires : les services énergétiques et les énergies renouvelables. Ces deux secteurs d’activités ont représenté à eux seuls plus de 27% des résultats du groupe (Ebitda) en 2016 et pourraient franchir la barre des 50% à l’horizon 2020. “Il manque encore quelques pièces à notre puzzle. Nous avons trois priorités : aider nos clients à réduire leur facture d’énergie, garantir une sécurité d’approvisionnement, leur permettre de réduire les émissions de CO2″, précise le président du fournisseur. Le groupe belge participe dans ce cadre à plusieurs projets d’envergure. Il a par exemple contribué à faire du stade du KRC Genk en région flamande, le premier stade neutre en CO2 en Belgique.

Lire aussi : EDF va doubler ses capacités de production renouvelable en Europe d’ici à 2030

En matière d’énergies renouvelables, la filiale belge semble avoir adopté la même stratégie que sa maison-mère française. Depuis 2015, la société est devenue le numéro un de l’éolien terrestre en Belgique, avec 31 parcs pour une capacité totale de 300 MW répartis en Wallonie et en Flandre, et prévoit de doubler ce parc à l’horizon 2023. Il est aussi le plus grand importateur de panneaux solaires en Belgique. “La lutte contre le réchauffement climatique est pour nous une donnée fondamentale de notre époque. C’est notre responsabilité d’y contribuer en offrant à nos clients des solutions innovantes et bas carbone”, conclut-il.

Crédits photo : EDF Luminus

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 14 Juil 2017
Si nos besoins en hydrocarbures ne devraient pas commencer à diminuer avant plusieurs décennies, compte tenu notamment de leur domination dans le secteur des transports, la filière connaît malgré tout un ralentissement significatif du fait des faibles prix du pétrole…
mer 8 Mai 2019
Après sa réélection, le président Joko Widodo était immédiatement confronté à la menace du dérèglement climatique. En effet, face à la montée des eaux et à l’érosion de la biodiversité, l’archipel est en première ligne. Alors que les résultats de…
ven 6 Sep 2019
Soucieux de leur pouvoir d’achat, les Français constatent l'augmentation de leur facture d’électricité en 2019. Deux hausses successives, en juin et en août, et les consommateurs s’interrogent encore. En effet, quelles sont au juste les origines de ces hausses des…
ven 16 Mai 2014
La Commission Européenne a annoncé lundi 12 mai la mise à disposition d'une enveloppe budgétaire de 750 millions d'euros dans le cadre du mécanisme pour l'interconnexion en Europe. Cette première tranche budgétaire servira à financer des projets d'infrastructures énergétiques communs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.