L'Ukraine coupe l'électricité dans des régions de l'Est séparatiste prorusse L'Ukraine coupe l'électricité dans des régions de l'Est séparatiste prorusse

L’Ukraine coupe l’électricité dans des régions de l’Est séparatiste prorusse

En conflit direct avec les régions de l’Est, sous contrôle séparatiste prorusse, le gouvernement ukrainien durcit le ton. Kiev a décidé, mardi 25 avril 2017, de couper pour cause d’impayés l’approvisionnement en électricité de ces territoires, dans la région de Lougansk notamment.

Après la suspension par Kiev le mois dernier de tout commerce avec les territoires séparatistes, suite aux pressions des ultra-nationalistes dénonçant le commerce de charbon avec les rebelles de l’Est prorusse, le gouvernement a décidé cette semaine de stopper son approvisionnement énergétique en direction des territoires concernés. « La nuit dernière, nous avons complètement cessé notre approvisionnement en électricité aux territoires non contrôlées de la région de Lougansk », a indiqué sur Facebook le directeur du fournisseur public d’électricité Ukrenergo, Vsevolod Kovaltchouk.

Lire aussi : Paralysée par une grève, l’Ukraine déclare l’état d’urgence énergétique

Cette décision devrait encore accroître la dépendance des territoires séparatistes envers la Russie, et définitivement bloquer le processus de négociations entre les deux parties. Cette coupure dans l’approvisionnement « est un pas de plus dans le rejet de ces territoires par l’Ukraine« , a réagi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, ajoutant que la Russie ferait tout pour « minimiser les conséquences » de cette décision pour les habitants. Les autorités rebelles ont d’ores et déjà indiqué avoir été en mesure de restaurer immédiatement le courant grâce à un approvisionnement venu de Russie justement.

Lire aussi : L’Ukraine veut stopper les importations de charbon russe au profit des Etats-Unis

De son côté, le gouvernement ukrainien, qui accuse ces territoires de devoir près de 90 millions d’euros en factures d’électricité, entend ici économiser ses ressources, en chute libre depuis la fin du commerce du charbon avec ces régions. Après avoir déclaré l’état d’urgence énergétique en février dernier, Kiev cherche désormais d’autres sources d’approvisionnement en combustible (en Afrique-du-Sud ou aux Etats-Unis notamment), afin de cesser pour de bon toutes les importations en provenance de Moscou.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 10 Fév 2014
Le géant du nucléaire Areva et le fabricant de matériel électrique Schneider Electric ont annoncé, jeudi 6 février, la signature d’un partenariat dans le but de fournir des solutions de stockage et de gestion d’énergie basée sur la production d’hydrogène…
jeu 20 Avr 2017
Handicapé par des années de crise énergétique, le Ghana se tourne désormais vers les énergies d'avenir. Le nouveau gouvernement au pouvoir depuis décembre 2016, entend mettre fin aux délestages réguliers qui touchent les grandes agglomérations, et a dévoilé fin mars…
mer 18 Juin 2014
Alstom a annoncé avoir décroché un contrat relatif à l'intégration des énergies renouvelables dans le cadre du projet expérimental Smart Grid Vendée. Le département dédié aux réseaux électriques de l'industriel français fournira au département de la Vendée son système de…
mar 5 Mai 2015
Le 28 avril 2015, RTE a publié son « Bilan électrique et perspectives 2014 » pour la région Midi-Pyrénées. Avec ce document présenté chaque année, on peut apprendre que cette région possède aujourd’hui le deuxième plus grand parc de production d’électricité d'origine renouvelable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *