Eolien en mer : Engie avance sur les projets de parcs éoliens du Trépor et de Noirmoutier - L'EnerGeek

Eolien en mer : Engie avance sur les projets de parcs éoliens du Trépor et de Noirmoutier

éolien

A l’occasion d’une conférence de presse organisée vendredi 21 avril 2017, en marge de la visite du centre de contrôle des parcs d’énergies renouvelables du groupe Engie à Châlons-en-Champagne, la directrice générale des énergies renouvelables en France du groupe a donné quelques détails sur le lancement des prochains projets de parcs éoliens marins. Selon Gwenaëlle Huet, Engie lancera dès le mois de mai les premières demandes d’autorisation administrative pour la construction de deux parcs éoliens supplémentaires prévus en Seine-Maritime et en Vendée.

Sélectionné dans le cadre de l’appel d’offres gouvernemental pour l’éolien offshore de 2014, Engie s’est engagé à développer deux parcs éoliens d’environ 500 mégawatts chacun, un au large du Tréport (Seine-Maritime) et un autre au large des Iles d’Yeu et de Noirmoutier (Vendée). Le groupe a annoncé la semaine dernière sa volonté de déposer les demandes d’autorisation, notamment d’occupation du domaine public maritime et au titre de la loi sur l’eau, afin de pouvoir rapidement lancer les enquêtes publiques sur ces projets.

Lire aussi : Eolien offshore : Engie et EDP Renewables se portent candidats au 3ème appel d’offres

Ces parcs seront normalement équipés des turbines de 8 MW développés par Adwen (ancienne co-entreprise entre l’espagnol Gamesa et Areva cédée l’an dernier à Siemens), même si Gwenaëlle Huet n’exclut pas pour le moment un changement de technologie. Dans la mesure où Siemens possède également une technologie d’éolienne de même taille, Engie “réfléchit” sur l’opportunité d’opter pour cette dernière, a indiqué Mme Huet. “La technologie d’Adwen est une bonne technologie”, les demandes d’autorisation seront déposées avec la technologie Adwen, mais “cela fait partie des possibilités, rien n’est fermé”, a-t-elle précisé.

Lire aussi : Éolien en mer : Areva finalise la cession d’Adwen à Gamesa

La directrice générale assure toutefois que ces turbines seront bien construites sur le territoire français et cela quelque soit la technologie choisi en définitive, afin de respecter les engagements pris par Engie auprès de l’Etat français, portant notamment sur la création de 750 emplois. Rappelons que le groupe Adwen a déjà déposé les permis de construire pour deux usines de fabrication de pales et de nacelles au Havre.

Crédits photo : Adwen

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 9 Sep 2021
Ce 9 septembre 2021 marque le coup d'envoi d'un débat public de 4 mois sur le futur parc photovoltaïque Horizéo, situé sur la commune de Saucats, en Gironde, à une demi-heure de Bordeaux. D'une taille de 900 hectares, ce parc,…
ven 26 Août 2016
Dans un article publié dans le quotidien économique La Tribune, le directeur de la stratégie d’EDF Energies Nouvelles, Nicolas Couderc, assure que « la révolution énergétique a déjà eu lieu ». Alors que l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) prévoit une accélération du…
jeu 27 Sep 2018
EDF Renewables North America, filiale d’EDF Renouvelables, en charge du développement des activités renouvelables en Amérique du Nord, a annoncé mardi 25 septembre 2018, son entrée au capital du groupe EnterSolar. Ce spécialiste américain de la fourniture d'installations solaires pour…
mer 9 Juil 2014
À l’heure actuelle, les cellules photovoltaïques ne sont pas encore suffisamment efficaces : elles affichent en moyenne un taux de 15% d’efficacité énergétique de conversion. C’est pourquoi les chercheurs se focalisent sur les façons d’augmenter l’efficacité de cette source d’énergie verte.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.