Le Schéma éolien de Poitou-Charentes annulé par la justice - L'EnerGeek

Le Schéma éolien de Poitou-Charentes annulé par la justice

éolien

Saisie par plusieurs associations anti-éoliennes opposées à la multiplication des turbines dans l’ancienne région Poitou-Charentes, la justice administrative a annulé, en seconde instance, le Schéma régional éolien validé en 2012 par Ségolène Royal, alors Présidente de la région. La cour d’appel administrative de Bordeaux a estimé que ce plan de développement ne répondait pas aux critères établis par le Code de l’Environnement en matière d’évaluations environnementales.

Selon l’arrêt rendu le 4 avril 2017 par la Cour d’appel administrative de Bordeaux et relayé par le quotidien Courrier de l’Ouest, l’autorisation préfectorale du 29 septembre 2012 approuvant le Schéma régional éolien de l’ex-Poitou-Charentes, aurait été attribuée sans véritable « évaluation environnementale préalable » et serait donc contraire aux dispositions du Code de l’Environnement. Ce dernier prévoit notamment que « les projets de travaux, d’ouvrages ou d’aménagements publics et privés qui, par leur nature, leurs dimensions ou leur localisation, sont susceptibles d’avoir des incidences notables sur l’environnement ou la santé humaine, sont précédés d’une étude d’impact« .

Lire aussi : Ségolène Royal prépare un nouvel appel d’offres dans l’éolien terrestre

Portée par plusieurs associations (dont la Fédération environnement durable) jugeant le développement de l’éolien trop important dans la région, cette requête avait été rejetée une première fois par le Tribunal administratif de Poitiers avant d’être reconduite en appel devant la Cour administrative de Bordeaux. Les requérants souhaitent désormais qu' »un nouveau Schéma régional de l’éolien soit établi en bonne et due forme, avec évaluation environnementale« . « Puisqu’il y a des parcs éoliens un peu partout en Nord Deux-Sèvres, on peut imaginer que cette étude d’impact fera clairement apparaître un phénomène de saturation« , fait valoir le porteur du dossier Me Carl Gendreau.

Lire aussi : Pour l’Anses, le bruit des éoliennes n’aurait aucun effet sur la santé des riverains

Précisons néanmoins que cette décision ne s’appliquera pas aux projets déjà réalisés, et aura pour principal effet de ralentir, voire de remettre en question, la réalisation des projets de parcs toujours gestation.

Crédits photo : Olivier Tetard

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 6 Fév 2013
Le groupe Akuo Energy a annoncé le lancement de la construction d’une centrale de cogénération biomasse à Estrées-Mons, dans la Somme. La construction de cette unité, qui représente un investissement de 65 millions d’euros, a été décidée suite à appel…
jeu 26 Juin 2014
Si l'énergie éolienne est très souvent remise en question pour l'instabilité et l'intermittence de sa production, voilà une nouvelle technologie prometteuse qui pourrait bien résoudre cette principale difficulté : l'éolien volant. Destiné à exploiter les vents soufflants en altitude,  l'objectif d'un tel…
jeu 14 Sep 2017
En pleine course à la transition énergétique, les laboratoires sont nombreux à s’intéresser à la mise au point d’une technique pour fabriquer du pétrole synthétique. La formule magique n’est pas encore au point mais on sait déjà qu’elle vaudrait de…
mar 14 Mai 2013
Le Maroc a lancé vendredi les travaux de construction de son parc solaire de Ouarzazate : la centrale rentrera en fonction fin 2015. Cette première centrale coûtera 7 milliards de dirhams, soit environ 650 millions d’euros. Elle aura une capacité de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *