Le Schéma éolien de Poitou-Charentes annulé par la justice - L'EnerGeek

Le Schéma éolien de Poitou-Charentes annulé par la justice

éolien

Saisie par plusieurs associations anti-éoliennes opposées à la multiplication des turbines dans l’ancienne région Poitou-Charentes, la justice administrative a annulé, en seconde instance, le Schéma régional éolien validé en 2012 par Ségolène Royal, alors Présidente de la région. La cour d’appel administrative de Bordeaux a estimé que ce plan de développement ne répondait pas aux critères établis par le Code de l’Environnement en matière d’évaluations environnementales.

Selon l’arrêt rendu le 4 avril 2017 par la Cour d’appel administrative de Bordeaux et relayé par le quotidien Courrier de l’Ouest, l’autorisation préfectorale du 29 septembre 2012 approuvant le Schéma régional éolien de l’ex-Poitou-Charentes, aurait été attribuée sans véritable “évaluation environnementale préalable” et serait donc contraire aux dispositions du Code de l’Environnement. Ce dernier prévoit notamment que “les projets de travaux, d’ouvrages ou d’aménagements publics et privés qui, par leur nature, leurs dimensions ou leur localisation, sont susceptibles d’avoir des incidences notables sur l’environnement ou la santé humaine, sont précédés d’une étude d’impact“.

Lire aussi : Ségolène Royal prépare un nouvel appel d’offres dans l’éolien terrestre

Portée par plusieurs associations (dont la Fédération environnement durable) jugeant le développement de l’éolien trop important dans la région, cette requête avait été rejetée une première fois par le Tribunal administratif de Poitiers avant d’être reconduite en appel devant la Cour administrative de Bordeaux. Les requérants souhaitent désormais qu'”un nouveau Schéma régional de l’éolien soit établi en bonne et due forme, avec évaluation environnementale“. “Puisqu’il y a des parcs éoliens un peu partout en Nord Deux-Sèvres, on peut imaginer que cette étude d’impact fera clairement apparaître un phénomène de saturation“, fait valoir le porteur du dossier Me Carl Gendreau.

Lire aussi : Pour l’Anses, le bruit des éoliennes n’aurait aucun effet sur la santé des riverains

Précisons néanmoins que cette décision ne s’appliquera pas aux projets déjà réalisés, et aura pour principal effet de ralentir, voire de remettre en question, la réalisation des projets de parcs toujours gestation.

Crédits photo : Olivier Tetard

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 10 Mar 2015
Le groupe français Alstom a annoncé, au début du mois de mars, la signature d'un contrat de 58 millions d'euros avec le constructeur Sinohydro. Cet accord, le 3ème entre l'entreprise chinoise et Alstom, porte notamment sur la fourniture d'équipements électromécaniques à…
lun 5 Oct 2015
Dans un rapport publié le 2 octobre, l’Agence Internationale de l’Energie affirme que les énergies renouvelables (ENR) représenteront 26% de la production d’électricité mondiale. Au total, 700 GW de capacités ENR seront installés au cours des 5 prochaines années, soit…
mar 6 Jan 2015
Calgary Rocky Mountain Power, entreprise canadienne basée dans la ville de Calgary en Alberta, propose de résoudre le problème de l'intermittence de l'énergie éolienne grâce à de grandes cavernes souterraine de sel, où serait stockée l'électricité excédentaire. Il s'agirait de la première utilisation…
lun 19 Fév 2018
En marge du congrès des énergies renouvelables "Photovoltaica" organisé du 13 au 15 février 2018 à Marrakech, la société Voltalia a annoncé avoir obtenu les autorisations pour deux projets de centrales hydroélectriques de 9,8 MW et 7,2 MW au Maroc.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.