Ségolène Royal prépare un nouvel appel d'offres dans l'éolien terrestre - L'EnerGeek

Ségolène Royal prépare un nouvel appel d’offres dans l’éolien terrestre

éolien

Suite à la réforme du mécanisme de soutien dans la filière éolienne terrestre, la ministre de l’Environnement et de l’Energie a dévoilé son ambition de lancer prochainement un nouvel appel d’offres pour le développement des installations éoliennes terrestres de moyenne et grande taille. Elle a annoncé le 31 janvier dernier avoir soumis son projet pour consultation au régulateur français de l’énergie et à la Commission européenne.

La modification du mécanisme de soutien à l’éolien prévue pour 2017 organise la transition des tarifs d’achat bonifiés de l’électricité (fixé à 82 euros le MWh) à la vente de l’électricité produite directement sur le marché, et prévoit dans ce cadre un niveau de soutien public accordé aux petits projets d’éolien terrestre permettant une rémunération de 72 euros par mégawattheure produit.

Lire aussi : Éolien : le mécanisme de soutien 2017 n’est pas à la hauteur des attentes des professionnels

Selon le projet d’arrêté consulté par l’AFP, « ce niveau d’aide sera atteint grâce au versement d’un complément de rémunération accordé par l’Etat qui s’ajoute au prix de vente de l’électricité produite sur le marché », et concernera uniquement les parcs éoliens d’au maximum 6 éoliennes. Ceux comprenant 7 éoliennes et plus passeront quant à eux par un mécanisme d’appels d’offres, dans lesquels la concurrence se jouera notamment sur le niveau du soutien demandé. Une partie du complément de rémunération sera composé dans ce cas d’une prime de gestion, fixée à 2,8 euros/MWh, pour aider les producteurs à vendre leur électricité sur le marché, et le contrat sera signé pour une durée de 20 ans.

Lire aussi : 2016, une année record pour l’énergie éolienne en France 

« Ségolène Royal complète aujourd’hui le dispositif de soutien pour les installations de plus de six éoliennes en saisissant la CRE (Commission de régulation de l’énergie, NDLR) et la Commission européenne sur le projet de cahier des charges de l’appel d’offres », indique le ministère dans un communiqué. Ce projet prévoit notamment d’attribuer 3 gigawatts d’éolien terrestre sur trois ans avec deux périodes de candidature par an, une unique période étant prévue pour 2017. « Les lauréats de l’appel d’offres, dont la date de la première période de candidature est prévue début novembre, se verront attribuer un contrat de complément de rémunération sur vingt ans », ajoute le ministère.

Crédits photo : Olivier Tetard

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 6 Déc 2013
Énergie et environnement sont des domaines qui peuvent parfois se croiser de manière inattendue  C'est un peu ce que l'on a pensé en lisant, mercredi 4 décembre, l'annonce du ministère sud-coréen des Océans et de la Pêche portant sur le développement…
jeu 30 Juin 2016
Le réseau de chaleur de l’agglomération dijonnaise se développe avec l’installation, mercredi 29 juin, d’une 3ème chaudière biomasse à la chaufferie des Péjoces. Cet équipement, livré par Dijon Energies, filiale de Dalkia - elle-même appartenant au groupe EDF -, permettra…
mer 24 Fév 2016
D’après une étude du cabinet Xerfi, l’éolien terrestre en France va progresser de 50% d’ici 2020. A cette date, il représenterait alors 17 GW de puissance installée sur le territoire nationale, une capacité qui serait toutefois inférieure à celle fixée par…
ven 29 Août 2014
EDF EN, filiale énergies renouvelables du groupe EDF, a annoncé officiellement ce jeudi 18 août 2014, la mise en service de trois nouveaux centres de production éoliens dans la région Languedoc-Roussillon. Une région qui bénéficie de conditions climatiques largement favorables à l'exploitation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *