Ségolène Royal prépare un nouvel appel d'offres dans l'éolien terrestre - L'EnerGeek

Ségolène Royal prépare un nouvel appel d’offres dans l’éolien terrestre

éolien

Suite à la réforme du mécanisme de soutien dans la filière éolienne terrestre, la ministre de l’Environnement et de l’Energie a dévoilé son ambition de lancer prochainement un nouvel appel d’offres pour le développement des installations éoliennes terrestres de moyenne et grande taille. Elle a annoncé le 31 janvier dernier avoir soumis son projet pour consultation au régulateur français de l’énergie et à la Commission européenne.

La modification du mécanisme de soutien à l’éolien prévue pour 2017 organise la transition des tarifs d’achat bonifiés de l’électricité (fixé à 82 euros le MWh) à la vente de l’électricité produite directement sur le marché, et prévoit dans ce cadre un niveau de soutien public accordé aux petits projets d’éolien terrestre permettant une rémunération de 72 euros par mégawattheure produit.

Lire aussi : Éolien : le mécanisme de soutien 2017 n’est pas à la hauteur des attentes des professionnels

Selon le projet d’arrêté consulté par l’AFP, “ce niveau d’aide sera atteint grâce au versement d’un complément de rémunération accordé par l’Etat qui s’ajoute au prix de vente de l’électricité produite sur le marché”, et concernera uniquement les parcs éoliens d’au maximum 6 éoliennes. Ceux comprenant 7 éoliennes et plus passeront quant à eux par un mécanisme d’appels d’offres, dans lesquels la concurrence se jouera notamment sur le niveau du soutien demandé. Une partie du complément de rémunération sera composé dans ce cas d’une prime de gestion, fixée à 2,8 euros/MWh, pour aider les producteurs à vendre leur électricité sur le marché, et le contrat sera signé pour une durée de 20 ans.

Lire aussi : 2016, une année record pour l’énergie éolienne en France 

Ségolène Royal complète aujourd’hui le dispositif de soutien pour les installations de plus de six éoliennes en saisissant la CRE (Commission de régulation de l’énergie, NDLR) et la Commission européenne sur le projet de cahier des charges de l’appel d’offres”, indique le ministère dans un communiqué. Ce projet prévoit notamment d’attribuer 3 gigawatts d’éolien terrestre sur trois ans avec deux périodes de candidature par an, une unique période étant prévue pour 2017. “Les lauréats de l’appel d’offres, dont la date de la première période de candidature est prévue début novembre, se verront attribuer un contrat de complément de rémunération sur vingt ans”, ajoute le ministère.

Crédits photo : Olivier Tetard

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
sam 9 Juil 2016
Le sommet des "Trois amigos", organisé le 29 juin dernier à Ottawa, fut consacré cette année principalement à des questions d'ordre climatique et énergétique. Les dirigeants des Etats-Unis, du Mexique et du Canada s'y sont engagés à coordonner leur politique en…
ven 19 Mar 2021
Valorem, le spécialiste français des énergies renouvelables, est un pionnier du financement participatif, qui lui a permis de lever 15 millions d'euros depuis 2012, dans 39 projets différents. Pour renforcer ce levier fondamental dans son développement, Valorem vient de mettre…
mar 30 Juil 2013
Le fabricant chinois TCL Communication va tester la nouvelle technologie de l'industriel français Sunpartner, un film photovoltaïque qui permet de recharger, via l'énergie solaire, les téléphones mobiles. La technologie Wysips Crystal se présente sous la forme d'un film photovoltaïque transparent…
ven 25 Avr 2014
Inauguré ce mercredi 23 avril à la Cité des Télécoms de Plemeur Bodou en Bretagne, le nouveau prototype de l’arbre à vent de la société New Wind R&D constitue une innovation prometteuse en matière de technologie éolienne de proximité. Basé sur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.