Politique énergétique : des ONG s'allient pour une meilleur intégration citoyenne - L'EnerGeek

Politique énergétique : des ONG s’allient pour une meilleur intégration citoyenne

Plusieurs organisations de défense de l’environnement et de promotion des énergies propres, dont la Fondation Nicolas Hulot, WWF, ou Réseau Action Climat, ont interpellé mercredi 5 avril 2017, les candidats à l’élection présidentielle sur le besoin de redonner les clés de notre système de production énergétique aux acteurs locaux. Ces organisations estiment en effet nécessaire d’encourager dans l’avenir la production d’énergie renouvelable par les citoyens et les collectivités territoriales.

Considérée comme un moyen d’accélérer la transition énergétique, l’implication des citoyens dans les projets de production renouvelable constitue, pour ces organisations, un véritable atout pour les territoires. L’énergie citoyenne et participative permettrait selon elles, de “dynamiser les territoires” et de “renforcer les bénéfices économiques locaux” (les ressources consacrées à l’achat d’énergie restent dans la région et ces projets créent généralement plus d’emplois qu’une production centralisée).

Lire aussi : Les grands patrons appellent les Etats européens à « agir au plus vite » pour le climat

Les énergies renouvelables sont plébiscitées par les Français et sont de plus en plus compétitives“, explique Anne Bringault, coordinatrice “transition énergétique” pour Réseau Action Climat.”C’est important que les acteurs locaux, que ce soit les citoyens, les collectivités ou les agriculteurs, puissent s’impliquer, prendre du capital dans les projets d’énergie renouvelable“, ajoute-t-elle, à l’attention des représentants de plusieurs candidats à la présidentielle.

Lire aussi : Akuo Energy joue la carte du financement participatif

Ces Organisations non gouvernementales (ONG) demandent que soit fixé à cet égard un objectif de 15% des énergies renouvelables en 2030 entre les mains des citoyens et des collectivité, et proposent pour cela plusieurs mesures incitatives dont l’adaptation du cadre réglementaire des dispositifs de soutien aux énergies renouvelables, et la création de nouveaux outils financiers adaptés (fonds d’amorçage, d’investissement, de garantie). Outre Réseau Action Climat et la Fondation Nicolas Hulot, on retrouve parmi les organisations regroupées dans ce collectif, Enercoop, Energie Partagée, France Nature Environnement, la Chambre française de l’Economie sociale et solidaire, WWF ou encore le Labo de l’Economie sociale et solidaire.

Crédits photo : Enercoop

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
sam 12 Août 2017
Après avoir conquis le cœur des consommateurs grâce à des meubles en kit, Ikea s’est lancé en avril 2017 sur le marché des énergies renouvelables en vendant désormais des panneaux solaires dans ses magasins. Pour l’instant l’offre n’est disponible qu’en…
jeu 21 Déc 2017
Le producteur français d'électricité Albioma, surtout présent dans les Dom-Tom, est aussi très actif au Brésil où il investit de manière régulière dans la filière biomasse cogénération. Il a d’ailleurs officialisé, lundi 18 décembre dernier, la signature avec le groupe…
mer 15 Mai 2013
Le Québec poursuit son développement de l’éolien : la semaine dernière la première Ministre de la Province, Pauline Marois, a annoncé l’attribution de 800 MW pour de nouveaux projets. Le bloc se répartit ainsi : 200 MW seront attribuées à Hydro-Québec Production,…
mar 18 Avr 2017
En visite à Paris mardi 11 avril 2017, le Président guinéen Alpha Condé, également Président en exercice de l’Union africaine et Président du Conseil d’administration de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, a signé en présence du Président Français François…

COMMENTAIRES

  • Un petit coup de pouce fiscal en faveur des projets d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique sélectionnés avec le “label environnement” devant être mis en place sous peu par le ministère de l’écologie par les plateformes de financement participatif, ne coûterait pas grand chose et serait vite bénéfique, permettant d’obtenir des résultats plus rapides en terme d’importations d’énergies et de pollution comme d’emplois locaux.

    Nous sommes en retard par rapport par exemple aux Etats-Unis et à la Grande Bretagne mieux organisées que nous dans ce domaine et çà commence à se ressentir au niveau des innovations etc !

    http://www.novethic.fr/lapres-petrole/transition-energetique/isr-rse/energies-renouvelables-le-crowdfunding-est-il-sur-144349.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.