Le Niger inaugure une nouvelle centrale thermique pour réduire les coupures d'électricité - L'EnerGeek

Le Niger inaugure une nouvelle centrale thermique pour réduire les coupures d’électricité

En proie à de graves crises énergétiques et fortement dépendant de son voisin nigérian pour son approvisionnement en électricité, le Niger a inauguré, dimanche 2 mars 2017 près de Niamey, la nouvelle centrale thermique de Gorou Banda. D’une puissance de 80 MW, cette installation permettra, selon le président nigérien Mahamadou Issoufou, de réduire les fréquentes coupures d’électricité qui touchent la capitale.

Malgré une aide importante en provenance du Nigéria qui fournit actuellement plus de 60% des besoins en électricité du Niger, la compagnie publique Nigelec, en charge de la production d’électricité dans le pays, n’arrive pas à satisfaire les besoins de la population. La capitale Niamey par exemple, ville de plus d’1 million d’habitants, est victime de coupures récurrentes entravant un développement économique déjà difficile.

Lire aussi : Le continent africain face au défi de l’électrification durable

Pour remédier à cette situation, le gouvernement a lancé ces dernières années plusieurs projets énergétiques d’envergure dont la centrale électrique diesel de Gorou Banda, inaugurée cette semaine par le président du Niger, Mahamadou Issoufou, et qui affiche d’ores et déjà 80W de puissance (pour 100 MW à terme). “Nous avons là 80 mégawatts qui réduiront les coupures intempestives que connaissent les populations de Niamey et ses environs“, s’est réjoui le président Issoufou peu après la cérémonie d’inauguration. Cette centrale, dont les travaux ont débuté en 2014, a coûté quelque 80 milliards de francs CFA (environ 120 millions d’euros) et a bénéficié du soutien de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et de la Banque islamique de développement (BID).

Lire aussi : Niger : la France participera au financement du barrage de Kandadji

D’autres grands projets énergétiques sont également en cours au Niger comme la centrale à charbon de Salkadamna, gérée par la société américaine Sources California Energy, et le barrage hydroélectrique de Kandadji dont la construction est en cours depuis 2011 et pour lequel la France vient d’allouer un financement supplémentaire de 50 millions d’euros.

Crédits photo : Tamtam Info

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
François de Rugy a présenté sa démission au Premier ministre mardi 16 juillet 2019 dans l'après-midi. Depuis une semaine, le ministre de la Transition écologique et solidaire était la cible d'une série de polémiques autour de ses dépenses personnelles. Des…
mer 13 Mar 2019
Le 11 mars 2019, l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) a publié son rapport annuel prospectif sur le pétrole. Dans sa dernière analyse, l'AIE estime que les Etats-Unis sont en passe de devenir un pays exportateur net de pétrole. Une véritable…
ven 17 Nov 2017
Considérant la performance énergétique et environnementale, non pas comme un handicap, mais bien comme une opportunité de développement, l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) veut promouvoir les mesures d’efficacité énergétique au sein des entreprises françaises. L’Ademe…
ven 21 Juin 2019
Bien décidé à enterrer toutes les politiques et les projets de son prédécesseur, Donald Trump n'a pas souhaité prolonger le Clean Power Plan créé par Barack Obama. Les normes anti-pollution ont été revues à la baisse afin de préserver un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.