Climat : les villes américaines s'engagent malgré Donald Trump - L'EnerGeek

Climat : les villes américaines s’engagent malgré Donald Trump

Si les nouvelles orientations données par l’administration Trump à la politique énergétique et environnementale américaine inquiètent, la résistance s’organise progressivement aux Etats-Unis à l’échelle locale. Présent à Paris aux côté d’Anne Hidalgo, l’ex-maire de New York Michael Bloomberg, a en effet affirmé au Président François Hollande que les “villes, les entreprises et les Etats américains” respecteraient, à défaut de leur gouvernement, l’engagement des Etats-Unis vis-à-vis de l’accord de Paris.

Envoyé spécial de l’ONU pour les villes et les changements climatiques, M. Bloomberg était aux côtés de la maire de Paris et présidente du réseau de villes C40 sur le climat, Anne Hidalgo, afin de rencontrer jeudi 9 mars 2017, le Président français, et évoquer avec lui “les progrès accomplis par les villes face au changement climatique, notamment aux Etats-Unis“.

Lire aussi : Climat : François Hollande met en garde Donald Trump

J’ai indiqué au président François Hollande que les villes, les entreprises et les Etats américains respecteraient l’engagement des Etats-Unis vis-à-vis de l’accord de Paris“, a déclaré l’ancien maire de New-York, précisant que la politique de Donald Trump ne faisait pas l’unanimité et cela même au sein de son gouvernement. L’entourage du président Donald Trump serait en effet, selon le New-York Times, très divisé concernant le retrait éventuel des Etats-Unis de l’accord de Paris.

Lire aussi : Le libéralisme au service du climat

Nous avons déjà réalisé 60% de nos objectifs, et ceci grâce au secteur privé qui aide à la fermeture des centrales électriques à charbon, aux grandes entreprises qui examinent leur empreinte carbone et tentent de l’améliorer, et par le fait que les citoyens américains comprennent que le changement climatique est une réalité“, a ajouté M. Bloomberg. La transition vers un monde bas-carbone serait donc selon lui irréversible, et Donald Trump et son gouvernement n’auront à terme d’autres choix que de s’y adapter. “J’espère qu’une fois que le président (américain Donald Trump) aura passé plus de temps en fonction, il comprendra qu’il peut être un dirigeant pour nous aider à préparer l’avenir comme le fait le président Hollande“, a-t-il conclu.

Crédits photo : Michael Bloomberg (Twitter)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 9 Août 2018
Si la demande d’électricité diminue généralement au mois d’août en raison des congés estivaux et de la faible activité économique, un autre facteur pourrait bientôt inverser cette tendance. Selon une étude du cabinet SIA Partners réalisée le 4 août 2018…
ven 17 Fév 2017
Le troisième appel d'offres consacré aux éoliennes marines posées et lancé par Ségolène Royal en 2016 avance progressivement. La première phase de dépôt des candidatures des groupes intéressés (seuls ou en consortium) doit s'achever le 28 février prochain, pour une…
jeu 15 Juin 2017
Avec 46 millions d'habitants (dont un tiers vivent sous le seuil de pauvreté) et une croissance importante, le Kenya connaît une explosion de ses besoins énergétiques. Et pour faire face à ces nouveaux besoins, notamment du fait du développement de…
ven 13 Mar 2020
« Interdire le démarchage à domicile pour la fourniture de gaz et d’électricité ». La récente prise de position du nouveau médiateur national de l’énergie, Olivier Challan Belval, a fait l’effet d’une petite bombe. Même son prédécesseur, Jean Gaubert, n’était pas allé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.