Climat : les villes américaines s'engagent malgré Donald Trump - L'EnerGeek

Climat : les villes américaines s’engagent malgré Donald Trump

Si les nouvelles orientations données par l’administration Trump à la politique énergétique et environnementale américaine inquiètent, la résistance s’organise progressivement aux Etats-Unis à l’échelle locale. Présent à Paris aux côté d’Anne Hidalgo, l’ex-maire de New York Michael Bloomberg, a en effet affirmé au Président François Hollande que les « villes, les entreprises et les Etats américains » respecteraient, à défaut de leur gouvernement, l’engagement des Etats-Unis vis-à-vis de l’accord de Paris.

Envoyé spécial de l’ONU pour les villes et les changements climatiques, M. Bloomberg était aux côtés de la maire de Paris et présidente du réseau de villes C40 sur le climat, Anne Hidalgo, afin de rencontrer jeudi 9 mars 2017, le Président français, et évoquer avec lui « les progrès accomplis par les villes face au changement climatique, notamment aux Etats-Unis« .

Lire aussi : Climat : François Hollande met en garde Donald Trump

« J’ai indiqué au président François Hollande que les villes, les entreprises et les Etats américains respecteraient l’engagement des Etats-Unis vis-à-vis de l’accord de Paris« , a déclaré l’ancien maire de New-York, précisant que la politique de Donald Trump ne faisait pas l’unanimité et cela même au sein de son gouvernement. L’entourage du président Donald Trump serait en effet, selon le New-York Times, très divisé concernant le retrait éventuel des Etats-Unis de l’accord de Paris.

Lire aussi : Le libéralisme au service du climat

« Nous avons déjà réalisé 60% de nos objectifs, et ceci grâce au secteur privé qui aide à la fermeture des centrales électriques à charbon, aux grandes entreprises qui examinent leur empreinte carbone et tentent de l’améliorer, et par le fait que les citoyens américains comprennent que le changement climatique est une réalité« , a ajouté M. Bloomberg. La transition vers un monde bas-carbone serait donc selon lui irréversible, et Donald Trump et son gouvernement n’auront à terme d’autres choix que de s’y adapter. « J’espère qu’une fois que le président (américain Donald Trump) aura passé plus de temps en fonction, il comprendra qu’il peut être un dirigeant pour nous aider à préparer l’avenir comme le fait le président Hollande« , a-t-il conclu.

Crédits photo : Michael Bloomberg (Twitter)

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 17 Mar 2016
Aux côtés des énergies renouvelables intermittentes traditionnelles (éolien et solaire), plusieurs énergies marines se développent et permettent d'espérer à moyen terme une production d'électricité à la fois stable, régulière, propre et renouvelable. C'est notamment le cas de l'énergie des courants…
mer 10 Mai 2017
En progression constante sur le marché de l'automobile, les voitures électriques restent encore de manière générale freiner par un manque d'autonomie caractéristique. Si certaines voitures permettent en moyenne de rouler près de 300 km sans recharge (Opel Ampera-e ou Renault…
mer 6 Jan 2016
Si la Russie fait toujours partie aujourd'hui des plus gros consommateurs de combustibles fossiles à l'échelle mondiale, son potentiel énergétique renouvelable considérable pourrait lui permettre d'atteindre un mix énergétique 100% vert dans les prochaines décennies. C'est du moins l'avis d'un groupe…
mer 18 Jan 2017
Avec le développement des nouvelles technologies, le réseau électrique français continue de se renforcer. Selon les propos d’Étienne Beeker pour France Stratégie, une hybridation du réseau serait effectivement envisagée. Seulement, pour maintenir l’égalité de traitement entre tous les consommateurs, tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *