La baisse de la consommation de charbon en Chine s'est confirmée en 2016 - L'EnerGeek

La baisse de la consommation de charbon en Chine s’est confirmée en 2016

Plus gros consommateur de charbon à l’échelle mondiale, la Chine est aujourd’hui sur la voie de la transition énergétique et tente tant bien que mal de se défaire de sa dépendance à la houille et à la lignite, responsables de la forte pollution atmosphérique qui touche ses grandes agglomérations. Si le charbon reste toujours la première source d’énergie du pays, sa consommation a diminué en 2016 pour la troisième année consécutive, selon des données officielles publiées mardi 28 février.

Malgré une nouvelle hausse de 1,4% de sa consommation totale d’énergie en 2016, la Chine a enregistré dans le même temps une baisse de 4,7% de sa consommation de charbon pour la troisième année consécutive, sa part dans le mix énergétique s’établissant désormais à 62% (-2 points sur un an). Ces chiffres publiés par le Bureau national des statistiques (BNS) laissent à penser que Pékin aurait dépassé son pic de consommation atteint en 2014 et entamé une phase descendante prometteuse lui permettant de réaliser à terme ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Lire aussi : La Chine veut réduire ses capacités de production de charbon

La Chine espère notamment réduire de 800 millions de tonnes ses capacités annuelles de production de charbon d’ici 2020, et augmenter de manière significative son efficacité énergétique. La consommation totale d’énergie en Chine a atteint l’année dernière 4,36 milliards de tonnes équivalent charbon, tandis que la production totale d’énergie baissait pour sa part de 4,2% par rapport à 2015, à 3,49 milliards de tonnes équivalent charbon.

Lire aussi : Chine : une production d’électricité en perte de vitesse

Aussi encourageante soit-elle, cette nouvelle baisse semble néanmoins assez anecdotique compte tenu de l’état de dépendance de l’économie chinoise au charbon. La Chine demeure le premier consommateur mondial de charbon, et celui-ci reste un élément moteur de son économie, fournissant notamment 60% de son électricité. Pire encore, « des craintes persistent aujourd’hui sur l’éventualité d’un rebond de la demande en charbon si la Chine continue à stimuler son économie par des investissements dans les infrastructures« , explique l’organisation environnementale China Dialogue basée à Londres.

Crédits photo : Byrev

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 26 Mai 2017
Engagé dans un vaste programme de cessions destiné à réduire la part de ses activités liées aux combustibles fossiles, le groupe Engie a annoncé, jeudi 11 mai 2017, avoir entamé des négociations exclusives pour céder au britannique Neptune Energy son…
Développement des énergies renouvelables, promotion de l'efficacité énergétique ou de la rénovation thermique, rôle de l'énergie nucléaire dans la transition énergétique... Alors que le débat de l'entre-deux tours s'est avéré animé mercredi 3 mai 2017, les questions énergétiques semblent être…
jeu 22 Déc 2016
Le groupe pétrolier Total a officialisé le 20 décembre dernier l’acquisition d’environ 23 % de la société américaine Tellurian pour un montant de 207 millions de dollars dans le cadre du développement d'un projet gazier intégré le long de la côte…
sam 13 Jan 2018
En accord avec l’ambition de déployer un large réseau de Gaz naturel pour véhicules (GNV) sur le territoire français, le ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé jeudi 11 janvier 2018, avoir sélectionné huit collectivités et entreprises dans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *