Un ancien conseiller du Commissaire européen à l'énergie plaide en faveur du nucléaire - L'EnerGeek

Un ancien conseiller du Commissaire européen à l’énergie plaide en faveur du nucléaire


Pour l’ancien membre de cabinet du Commissaire européen à l’énergie, Bruno Alomar, le nucléaire est une solution d’avenir. Pour justifier une telle affirmation, il souligne notamment les limites des énergies renouvelables et évoque la quatrième génération des réacteurs atomiques.

Bruno Alomar a été un conseiller du Commissaire européen à l’énergie, sous la présidence de Jose-Manuel Baroso. Formé à Sciences-Po, HEC et l’ENA, il est désormais maître de conférences à l’école de la rue Saint-Guillaume. Pour partager son expertise, il a aussi publié un article dans le journal économique La Tribune intitulé : « N’enterrez pas le nucléaire ! »

D’après ce spécialiste des questions énergétiques, l’atome représente une véritable solution pour assurer un développement durable. Selon lui, cette technologie doit contribuer à répondre à la demande en électricité des pays émergents, tout en limitant les émissions de CO2. Ainsi, alors que la Chine et l’Inde viennent de ratifier l’Accord de Paris sur le climat, les deux puissances comptent effectivement renforcer leur parc nucléaire.

Qui plus est, Bruno Alomar rappelle que les énergies renouvelables présentent plusieurs limites. Outre l’intermittence, il souligne la présence d’éléments « issus des terres rares, extrêmement polluants à produire et, pour le moment, pratiquement non-recyclables ». Enfin, il invite la France à conserver son avance dans la recherche nucléaire, estimant que la 4e génération est une « des clés du délicat équilibre entre développement et préservation ».

Lire aussi : L’énergie nucléaire, de Manhattan à Astrid

Crédit Photo : @ConnaissanceDesEnergies

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
jeu 20 Nov 2014
Que se passerait-il si la centrale nucléaire de Tricastin se retrouvait dépourvue d'alimentation électrique ? Comment réagiraient les réacteurs nucléaires s'ils étaient basculés en urgence sur le système de secours secondaire d'alimentation ? Comment les équipes d'EDF géreraient-elles une brèche…
mer 14 Août 2013
Garants d’une gestion responsable des déchets radioactifs, le CEA, AREVA et EDF mènent depuis 1994 une politique d’accompagnement économique du Laboratoire Andra de Bure-Saudron. Ce laboratoire vise à vérifier la faisabilité du futur centre de stockage en profondeur des déchets…
ven 13 Déc 2013
Si la catastrophe de Fukushima a montré les failles de la filière nucléaire japonaise (les normes de sûreté ont depuis été rehaussées et une nouvelle agence de contrôle a été créée), le pays continue de compter sur l’atome pour produire…
ven 17 Juin 2016
En 2017, le groupe Areva aura disparu et la filière nucléaire française sera relancée. Le groupe va être renommé « NewCo » et se recentrer sur le combustible ainsi que le traitement des déchets radioactifs, tandis qu’il va bénéficier de 8 milliards d’euros pour assurer son…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.