Un ancien conseiller du Commissaire européen à l'énergie plaide en faveur du nucléaire - L'EnerGeek

Un ancien conseiller du Commissaire européen à l’énergie plaide en faveur du nucléaire


Pour l’ancien membre de cabinet du Commissaire européen à l’énergie, Bruno Alomar, le nucléaire est une solution d’avenir. Pour justifier une telle affirmation, il souligne notamment les limites des énergies renouvelables et évoque la quatrième génération des réacteurs atomiques.

Bruno Alomar a été un conseiller du Commissaire européen à l’énergie, sous la présidence de Jose-Manuel Baroso. Formé à Sciences-Po, HEC et l’ENA, il est désormais maître de conférences à l’école de la rue Saint-Guillaume. Pour partager son expertise, il a aussi publié un article dans le journal économique La Tribune intitulé : « N’enterrez pas le nucléaire ! »

D’après ce spécialiste des questions énergétiques, l’atome représente une véritable solution pour assurer un développement durable. Selon lui, cette technologie doit contribuer à répondre à la demande en électricité des pays émergents, tout en limitant les émissions de CO2. Ainsi, alors que la Chine et l’Inde viennent de ratifier l’Accord de Paris sur le climat, les deux puissances comptent effectivement renforcer leur parc nucléaire.

Qui plus est, Bruno Alomar rappelle que les énergies renouvelables présentent plusieurs limites. Outre l’intermittence, il souligne la présence d’éléments « issus des terres rares, extrêmement polluants à produire et, pour le moment, pratiquement non-recyclables ». Enfin, il invite la France à conserver son avance dans la recherche nucléaire, estimant que la 4e génération est une « des clés du délicat équilibre entre développement et préservation ».

Lire aussi : L’énergie nucléaire, de Manhattan à Astrid

Crédit Photo : @ConnaissanceDesEnergies

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
jeu 11 Sep 2014
L'autorité nucléaire japonaise a donné ce mercredi 10 septembre 2014 son feu vert technique définitif au redémarrage des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Sendai exploitée par la compagnie Kyushu Electric Power. Une première décision de poids depuis la…
mer 13 Jan 2021
Le projet Hercule, toujours en cours de négociations entre la Commission Européenne et le gouvernement français, prévoit de scinder EDF en trois sociétés distinctes, séparant en trois les activités du groupe : le nucléaire, les renouvelables, les barrages hydro-électriques. Craignant…
lun 30 Déc 2019
Ce week-end du 28-29 décembre 2019, un rapport de Paul Dorfman, président du Nuclear Consulting Group, pointait les risques de sécurité que pose la première centrale nucléaire de la péninsule arabique, en construction à Barakah, aux Emirats arabes unis (EAU).…
D’après le rapport annuel de l'Agence des participations de l’État, publié jeudi 27 octobre, les entreprises dont l’État est actionnaire ont rapporté 3,9 milliards d’euros de dividendes en 2015, deux énergéticiens se classant parmi les 5 premiers contributeurs. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.