Sommet sur la sûreté nucléaire : les Etats s’engagent - L'EnerGeek

Sommet sur la sûreté nucléaire : les Etats s’engagent

ecurityInvité par Barack Obama à l’occasion du Sommet sur la sécurité nucléaire, le président chinois Xi Jinping a réaffirmé son attachement à la coopération internationale pour la sûreté nucléaire. Cet événement montre non seulement le poids du géant asiatique dans ce secteur, mais aussi l’importance qu’attachent les Etats à sécuriser leurs installations.

Du 31 mars au 1er avril, les grandes puissances de l’énergie atomique ont rendez-vous dans la capitale américaine pour la quatrième édition du Sommet sur la sureté nucléaire. Invité à prendre la parole, le président de la République populaire a annoncé souhaiter « renforcer la sécurité régionale et la confiance mutuelle » entre ses différents partenaires étatiques.

En France, le journal Libération rappelait il y a quelques jours que 800 gendarmes sont déployés au quotidien dans les 19 centrales nucléaires du pays. De son côté, le directeur de la protection d’Areva, Jean-Michel Chereau, souligne l’importance du travail des Formations locales de sécurité (FLS), qui assurent la sécurité des installations et des matières nucléaires aux côtés du Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG).

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
jeu 7 Juil 2016
Stockholm a annoncé, en juin dernier, la suppression de diverses taxes sur l’électricité d’origine nucléaire. Le gouvernement suédois souhaite même aller plus loin : pour assurer son approvisionnement énergétique, la Suède va lancer la construction d’une dizaine de nouveaux réacteurs nucléaires dans…
mer 3 Sep 2014
L'Arabie Saoudite a annoncé mardi 2 septembre la construction de sa première centrale nucléaire. Cette dernière devrait être mise en service en 2022 et ne sera utilisée qu'à des fins "pacifiques", soulignent les responsables du projet. Le chantier doit débuter…
lun 27 Juil 2015
Mercredi 22 juillet, les députés du Palais Bourbon ont adopté définitivement, en dernière lecture, la fameuse loi sur la transition énergétique, qui avait été un des fers de lance de la campagne du président actuel en 2012. Pomme de discorde…
jeu 25 Déc 2014
En proie à des difficultés d'approvisionnement électrique liées à l'arrêt imprévu de trois réacteurs, le nouveau gouvernement belge récemment constitué, a confirmé son engagement pour l'énergie nucléaire et la prolongation de dix années supplémentaires pour les réacteurs 1 et 2…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.