L’énergie porte la croissance d'Assystem - L'EnerGeek

L’énergie porte la croissance d’Assystem

GolfLe groupe international d’ingénierie et de conseil en innovation, Assystem, affiche de bons résultats en 2015, entre autres grâce à ses activités dans l’énergie. L’entreprise française est engagée dans le nucléaire avec ITER et l’EPR, mais elle a aussi renforcé son personnel dans la région du Golf arabique.

Les activités « Energy & Infrastructure » représentent 34 % du chiffre d’affaires d’Assystem, l’an passé ces activités ont par ailleurs enregistré une croissance de 12 %. Du fait de cette progression mais aussi des prestigieux chantiers, tels que la fusion nucléaire avec ITER ou l’EPR d’Olkiluoto en Finlande, la firme s’impose donc comme une référence du secteur de l’énergie.

D’autant qu’une récente opération est venue renforcer l’entreprise sur les marchés émergents. En réalisant l’acquisition de la société saoudienne, Radicon Gulf Consult (Radicon), elle a doublé ses effectifs dans une région où le potentiel de développement est solide, selon le Vice-Président Exécutif, Energy & Infrastructure d’Assystem, Stéphane Aubarbier.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
lun 28 Nov 2022
En pleine crise de l'énergie, la question de la disponibilité du parc nucléaire français est devenue cruciale. Si la phase de maintenance, plus longue que prévue, a été une source d'inquiétude, elle touche bientôt à sa fin. EDF commence cette…
ven 23 Juil 2021
Ce 21 juillet 2021, l’Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a publié un rapport revenant sur l’abandon par la France, en 2019, du projet de réacteur nucléaire de 4ème génération Astrid. Pour les parlementaires signataires, le report «…
lun 12 Déc 2016
Les pays producteurs de pétrole ont annoncé samedi 10 décembre à Vienne la conclusion d'un nouvel accord de réduction de la production associant au pacte de limitation précédemment conclu entre les membres de l'Opep, les producteurs non membres de l'organisation.…
mar 4 Oct 2022
Une semaine après le début des fuites sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2, provoquées par un « sabotage aggravé », le parquet chargé de l’enquête en Suède a bloqué l’accès à une zone de cinq milles marins autour…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.