Johannes Teyssen tente de rassurer E.ON - L'EnerGeek

Johannes Teyssen tente de rassurer E.ON

EON NucleaireAprès avoir révélé une perte de 7 milliards d’euros en 2015, l’énergéticien allemand E.ON redoute l’année 2016. Et pour cause, la situation de l’entreprise ne va guère s’améliorer au cours des douze prochains mois.

Analysés par le président du directoire d’E.ON, Johannes Teyssen, les chiffres du leader de l’énergie « reflètent le changement structurel profond que le secteur traverse et qui se poursuit cette année ». Le groupe a enregistré une forte baisse de son résultat opérationnel mais conserve la même stratégie. A savoir : « la scission de l’entreprise en deux entités ».

Le chef d’entreprise est déterminé à persévérer, même s’il prévient que « la voie pour y parvenir sera plus dure et plus longue que prévue ». A la suite des choix concernant le mix énergétique germanique, notamment la décision d’arrêter le nucléaire en 2022 mais aussi de la chute des prix de gros de l’électricité, la santé financière des énergéticiens allemands s’est considérablement détériorée. Il y a quelques jours, son concurrent RWE affichait d’ailleurs pareillement des difficultés.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mer 17 Oct 2018
Fin juin, le débat public sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) avait souligné l’importance de la dimension solidaire de la Transition écologique et solidaire. Depuis, avec la démission de Nicolas Hulot, de nombreux observateurs s’interrogent sur l’avenir de la…
jeu 11 Déc 2014
Les grands groupes énergétiques français ne sont pas opposés à l'idée de s'impliquer dans le développement de l'énergie nucléaire en République Tchèque. C'est ce qu'a déclaré Manuel Valls, Premier ministre du gouvernement français, mardi 9 décembre au cours d'un forum…
jeu 21 Sep 2017
L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé mercredi 13 septembre 2017, avoir placé la centrale de Belleville-sur-Loire, dans le Cher, "sous surveillance renforcée". Une procédure exceptionnelle relative à certains problèmes d’organisation dans les protocoles de sûreté sur lesquels le groupe…
mer 22 Mar 2017
Annoncée depuis plusieurs semaines dans le cadre du plan de sauvetage du groupe industriel Areva, la participation des entreprises japonaises Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) au capital de la nouvelle entité NewCo est finalement entrée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.