La Cour suprême suspend le Clean Power Plan d'Obama - L'EnerGeek

La Cour suprême suspend le Clean Power Plan d’Obama

clean-power-planLe Clean Power Plan prévoit de réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre aux Etats-Unis. Cette orientation de la politique élaborée par Barack Obama et par l’Agence américaine de protection de l’environnement (EPA) a finalement été suspendue par la Cour Suprême.

A l’été 2015, le ministère de l’énergie dirigé par Ségolène Royal avait salué la publication du Clean Power Energy qui s’inscrivait alors « dans la dynamique de la COP21 ». Le plan présenté par Barack Obama devait notamment permettre d’enrayer le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre des centrales thermiques au charbon de 32% à l’horizon 2030.

Cependant, le 9 février dernier, la Cour Suprême américaine a décidé de suspendre ce texte à la majorité de cinq juges sur neuf. Tandis que le chef des Républicains à la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, estime que « les règlements de l’administration (Obama) détruiraient des emplois (…) et entameraient la fiabilité de notre approvisionnement en énergie », le président américain a réaffirmé son attachement au CPP qui repose selon lui sur des « bases techniques et légales solides ».

Rédigé par : jacques-mirat

ven 17 Nov 2017
Considérant la performance énergétique et environnementale, non pas comme un handicap, mais bien comme une opportunité de développement, l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) veut promouvoir les mesures d’efficacité énergétique au sein des entreprises françaises. L’Ademe…
mer 21 Mar 2018
Si les dernières centrales thermiques à charbon françaises sont censées arrêter leur activité dans les prochaines années dans le cadre des nouveaux objectifs de transition énergétique, d’autres alternatives pourraient être proposées aux territoires concernés. Après avoir ouvert la porte à…
ven 18 Mai 2018
Troisième groupe français (après les groupes automobiles PSA et Renault) et premier pétrolier occidental à être revenu en Iran après la levée des sanctions en janvier 2016, le groupe Total pourrait finalement ne pas donner suite à l’accord signé avec…
ven 14 Juil 2017
Si nos besoins en hydrocarbures ne devraient pas commencer à diminuer avant plusieurs décennies, compte tenu notamment de leur domination dans le secteur des transports, la filière connaît malgré tout un ralentissement significatif du fait des faibles prix du pétrole…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.