Fusion nucléaire : la Chine fait un pas de géant - L'EnerGeek

Fusion nucléaire : la Chine fait un pas de géant

fusionLa fusion nucléaire ne cesse de progresser. Après la France, les Etats-Unis et l’Allemagne, la Chine, dans le cadre du programme EAST de l’Académie Chinoise des Sciences, a réussi à maintenir un plasma d’hydrogène à 50 millions de degrés durant plus d’une minute.

Le 6 février dernier, l’Académie Chinoise des Sciences a effectué une avancée majeure dans la fusion nucléaire. Dans le cadre du programme EAST (Experimental Advanced Superconducting Tokamak), les ingénieurs asiatiques auraient réussi à maintenir un plasma d’hydrogène à 50 millions de degrés Celsius durant 102 secondes. Selon la revue Tech Insider, ils envisageraient même prochainement de maintenir un plasma à une température de 100 millions de degrés durant 1 000 secondes.

Comme l’explique le spécialiste énergie de l’Usine Nouvelle, Ludovic Dupin, la fusion nucléaire doit permettre de « produire une grande quantité d’électricité à partir d’un combustible quasi illimité, l’hydrogène, sans engendrer de gaz à effet de serre ni de déchets ». Après des dizaines d’années de recherche, cette technologie pourrait donc finalement faire partie de la solution au défi climatique actuel.

De très nombreuses initiatives sont d’ailleurs menées à travers le monde pour démontrer la viabilité d’un tel processus. Les scientifiques rivalisent d’innovations pour développer cette solution, comme au Commissariat à l’Energie Atomique en France, au Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux Etats-Unis ou encore à l’institut Max-Planck en Allemagne. Les physiciens allemands avaient d’ailleurs été les premiers au monde à réaliser un plasma d’hydrogène, quelques jours avant les Chinois. Si la bataille autour de la fusion nucléaire est plus que jamais engagée, la route est toutefois encore longue pour pouvoir l’utiliser comme source d’énergie.

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mer 21 Oct 2015
La Chine se prépare à investir 69 milliards d’euros dans l’énergie nucléaire. A l’horizon 2030, elle pourrait alors compter sur 110 centrales en activité, soit plus que les Etats-Unis. Dans ce contexte, les entreprises China General Nuclear (CGN) et China National…
mer 26 Avr 2017
Sur un marché mondial du démantèlement de plus en plus compétitif, le groupe français EDF affiche l’ambition de devenir un des leaders de la déconstruction nucléaire à l'international, et entend pour cela s'appuyer sur son expérience dans l'Hexagone. Premier réacteur…
ven 15 Nov 2013
Le groupe nucléaire Areva a annoncé, jeudi 7 novembre, la signature d'un accord avec le groupe public brésilien Electrobras afin d'achever la construction du réacteur nucléaire Angra 3. Lancée au début des années 80 puis stoppée pour raison financière en…
mar 3 Juil 2018
Après avoir relancé en mars dernier un sixième réacteur, le Japon poursuit son retour progressif sur la voix du nucléaire. Le gouvernement a confirmé mardi 3 juillet 2018 ses objectifs en la matière (20 à 22% du mix énergétique national…

COMMENTAIRES

  • Quelle quantité d’énergie consommée pour cela pendant ces 102 secondes ?

    Si un réacteur de fusion nucléaire arrive à produire plus d’énergie qu’il n’en consomme avant la fin du siècle, mes enfants ou petits-enfants paieront le champagne à la rédaction.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.