Solaire et COP21 au menu de la rentrée de François Hollande - L'EnerGeek

Solaire et COP21 au menu de la rentrée de François Hollande

François Hollande - StudioTobagoLe chef de l’État français, actuellement en visite en Rhône-Alpes, s’est rendu sur plusieurs sites énergétiques savoyards. L’occasion pour lui d’annoncer le doublement d’un appel d’offres dans le domaine de l’énergie solaire et de rappeler l’importance du COP21 qui s’annonce. Parvenir à trouver un accord mondial en décembre est, pour le gouvernement, une priorité absolue.

Le Président de la République a passé le jeudi 19 août à visiter des sites industriels et de recherche énergétiques, en préparation de la COP21 tant attendue en décembre. Le matin, le chef de l’État et la Ministre de l’Écologie se sont rendus à l’INES (Institut National de l’Énergie Solaire) au Bourget-Du-Lac, sur le technopole de Savoie-Technolac pour discuter avec les chercheurs et les industriels du site.

François Hollande et Ségolène Royal ont continué leur tournée en Isère pour visiter le site de Sassenage Air Liquide Advances Technologies, spécialisé en cryogénie et en ingénierie des gaz. Ils ont pu y essayer des voitures et des vélos à hydrogène.

Enfin, le cortège présidentiel a terminé ses visites dans les Bauges, près de Chambéry et notamment au CIH d’EDF. Le CIH est un centre spécialisé dans les technologies hydrauliques. Le Président a également pu découvrir les projets d’économies d’énergie de la région axés sur le solaire, les micro centrales ou encore le chauffage au bois. Il a également signé une convention TEPOS (territoire d’énergie positive) ouvrant 1 millions d’euros d’aides pour ces initiatives.

François Hollande a profité de ces visites pour dévoiler une bonne nouvelle pour la filière solaire. Initialement prévu à 400 mégawatts, l’appel d’offres lancé en septembre 2014, qui se divisait entre des projets de panneaux photovoltaïques en toiture et au sol, va être doublé. Les 400 nouveaux mégawatts devraient représenter quarante à soixante projets, une bonne nouvelle pour les industriels du milieu du solaire. Le Syndicat des Énergies renouvelables s’est d’ailleurs réjoui de cette annonce qui répond au succès de l’appel à projets initial et aux progrès observés dans le secteur de l’électricité d’origine solaire dont les prix se rapprochent peu à peu de ceux de l’éolien. Dans le cas du dernier appel d’offres, les prix de rachat de l’électricité proposés par les industriels du solaire sont compris entre 70 et 200 euros par MWh, selon le type d’installations.  “Pour la première fois,  ces prix sont comparables aux prix s’achat de l’électricité éolienne”, a souligné le Président Hollande (le tarif de rachat pour l’éolien terrestre est de 82 euros par MWh, NDLR). Il faut dire que les candidats ont tout intérêt à se montrer compétitifs, le critère prix comptant pour 46% dans la sélection des candidats. Le gouvernement a lui aussi tout intérêt à faire baisser les tarifs de rachat, puisque ces derniers sont financés par la CSPE (une taxe comprise dans la facture d’électricité), et donc in fine par les consommateurs.

Cette journée a également été l’occasion pour le Chef de l’État de rappeler l’importance du cycle de Conférences des Parties sur le Climat, la COP21 qui se tiendra en décembre prochain à Paris. Selon lui, l’absence d’accord se révèlerait être une “catastrophe”, d’où les signaux qu’envoie la France en matière d’énergies renouvelables. Ces déclarations interviennent également à quelques jours d’un cycle de négociation sur le climat prévu début septembre à Bonn.

Crédit Photo : StudioTobago

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 27 Mar 2015
Les chercheurs de la prestigieuse Université Queen Mary de Londres, ont réussi un tour de force sans précédent dans le domaine de la biochimie : créer des cellules solaires opérationnelles à base de composants chimiques issus des coquilles de crevettes.…
jeu 29 Août 2019
L’entreprise Eiffage a été sélectionnée par EDF Renouvelables et Enbridge pour concevoir et fabriquer les fondations des futures éoliennes du parc au large de Saint-Nazaire. Le montant du contrat est de 500 millions d’euros précise un communiqué publié par le…
mer 17 Sep 2014
C'est dans le Parc Naturel Régional des Ardennes, aux abords de la localité de Revin, qu'EDF a entamé cet été un vaste projet de mise à niveau de la centrale hydraulique de Revin (également appelée centrale de Saint-Nicolas). Troisième Station…
jeu 24 Mar 2016
Après son passage en première lecture au Sénat, le projet de loi sur la liberté de création, l'architecture et le patrimoine (dit projet de loi « CAP ») vient d’être amendé à l’Assemblée nationale. Cette modification, soutenue notamment par les…