Japon : le réacteur Sendai 1 redémarrera le 10 août - L'EnerGeek

Japon : le réacteur Sendai 1 redémarrera le 10 août

reacteurs_sendai_photo_goodplanetLe groupe énergétique japonais, Kyushu Electric, exploitant de la centrale de Sendai dans la préfecture de Kagoshima, a annoncé la réalisation des derniers exercices de contrôle et de sécurité avant redémarrage du réacteur 1. Ces tests supervisés par l’Autorité de régulation nucléaire nationale (NRA) consistent principalement à évaluer la capacité des équipes en place à maintenir le réacteur refroidi et la pression de l’air au sein des installations dans des conditions sûres et favorables au bon fonctionnement et à la sécurité des personnes. Après deux ans d’inactivité nucléaire, le réacteur de Sendai sera le premier relancé au Japon depuis deux ans. 

Selon les conditions de l’exercice de simulation lancé le lundi 27 juillet dernier, le réacteur de Sendai souffrait de fuites dans les conduites d’eau, d’une accumulation de pression à l’intérieur de l’enveloppe de confinement, et d’une défaillance de la pompe d’injection d’eau. Autant de difficultés auxquelles pourrait être confronté le personnel de Sendai en cas d’accident similaire à celui de la centrale de Fukushima. Les exercices offrent également la possibilité de tester un nouveau dispositif permettant d’éviter l’accumulation d’hydrogène explosif et de sauvegarder les systèmes d’alimentation du réacteur.

Ces différents tests constituent la dernière ligne droite pour la centrale de Sendai avant le redémarrage, le 10 août prochain, confirmé vendredi par l’exploitant. Reste maintenant à la NRA de valider la certification de sécurité finale, et à autoriser ainsi officiellement la relance de l’activité nucléaire au Japon après plus de deux ans d’inactivité. Dans cette perspective, Kyushu Electric a déjà terminé le chargement de 157 assemblages de combustible.

Pour rappel, les normes de sûreté nucléaire japonaises ont été renforcées par la NRA à la suite de l’accident de Fukushima en mars 2011 et ont nécessité parmi les installations encore valables, de nombreux aménagements techniques, l’adaptation des procédures de gestion et le renforcement des équipes. A Sendai par exemple, l’équipe de nuit est désormais composer de 52 techniciens et ingénieurs contre seulement 12 avant l’arrêt de la centrale en 2012.

Vingt autres réacteurs japonais sont actuellement en attente de redémarrage et seront prochainement soumis aux examens de la NRA alors que le gouvernement japonais envisage un retour à l’utilisation de l’énergie nucléaire à 20-22% de la production d’électricité d’ici 2030 dans le cadre d’un plan visant à réduire les émissions de dioxyde de carbone de 26% par rapport à l’exercice 2013. A cet égard, le réacteur de Sendai 2 devrait être relancé en octobre.

Crédits photo : Good Planet

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
lun 14 Jan 2013
Le centre de traitement des blessés radiocontaminés (CTBRC) de Brest a été inauguré la semaine dernière par Jean-Marc Debonne, directeur central du service de santé des armées. L'occasion de revenir sur ce service médical particulier. Entre 2007 et 2009, Jean-Marc…
lun 6 Mai 2019
En Belgique, plusieurs partis politiques militent activement pour une prolongation du parc nucléaire. Si le pays valide cette nouvelle stratégie énergétique, les sept réacteurs belges seront en activité au-delà de 2025. Et la décision serait notamment profitable à Electrabel, la…
mar 28 Fév 2017
Le 1er février, la Députée Barbara Romagnan présentait son rapport sur la faisabilité technique et financière du démantèlement des installations nucléaires. Quelques jours plus tard, le 22 février, la commission du développement durable de l’Assemblée Nationale auditionnait cette fois le…
ven 29 Juin 2018
En parallèle du World Nuclear Exhibition, EDF a annoncé officiellement la signature d'un partenariat avec Capgemini et Dassault Systèmes. Les entreprises vont collaborer pour mettre au point de nouveaux outils numériques. L'objectif : avancer rapidement dans la digitalisation de la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.