L'éolien a le vent en poupe dans les pays de l'Union européenne - L'EnerGeek

L’éolien a le vent en poupe dans les pays de l’Union européenne

eolienne_photo_Charles CookLe Centre commun de recherche (Joint Research Centre, en anglais), laboratoire de recherche de l’Union européenne, vient de publier un rapport sur le marché de l’éolien pour l’année 2014. Alors qu’elle devient de plus en plus compétitive, l’énergie éolienne ne cesse d’attirer les investisseurs et les pouvoirs publics.

 

L’éolien en pleine croissance

En 2014, pas moins de 52,8 GW de capacités éoliennes – dont 2,7 en mer – ont été reliées dans le monde. C’est un record. Le précédent avait été établi en 2012, avec 45,2 GW installés. Par rapport à 2013, les capacités éoliennes installées ont cru de 48%.

Si l’on raisonne à très long terme, l’éolien est la source d’énergie renouvelable qui a connu le déploiement le plus large lors de ces vingt dernières années. D’une capacité initiale de 3 GW, on est ainsi passé à 370 GW.

Principal facteur explicatif de cette bonne santé de l’éolien : la baisse du prix des turbines dans un contexte de forte concurrence. Qui plus est, le marché européen demeure particulièrement dynamique. Si l’on omet la Chine, les fabricants européens ont représenté 78% du marché mondial en 2014.

En tout et pour tout, 129 GW sont désormais reliés au réseau de l’Union européenne. Cela représente 8% de la demande européenne en électricité, soit l’équivalent des consommations annuelles cumulées de la Belgique, de la Grèce, de l’Irlande et des Pays-Bas.

Des objectifs ambitieux à l’échelle de l’Union européenne

Cette croissance de l’éolien, si elle se poursuit, pourrait permettre de répondre aux objectifs fixés par l’Union européenne en matière de lutte contre le changement climatique et constituer un levier de croissance et de création d’emplois.

Pour rappel, le paquet “20-20-20” vise à atteindre un triple objectif d’ici 2020 : réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à leur niveau de 1990 ; amélioration de 20% de l’efficacité énergétique ; augmentation à 20% de la part des sources d’énergie renouvelables dans le mix électrique européen.

Plus récemment, à l’aune de la COP21 qui se tiendra à la fin de l’année à Paris, les dirigeants européens ont adopté de nouveaux objectifs pour 2030. La réduction des émissions de gaz à effet de serre devra atteindre 40% par rapport à leur niveau de 1990, tandis que la part des énergies renouvelables devra être portée à au moins 27% du mix électrique.

Crédit photo : Charles Cook

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
jeu 20 Avr 2017
Si la Maison Blanche n'a pas encore pris de décision officielle concernant l'adhésion des Etats-Unis à l'accord de Paris, la préférence du président Donald Trump et de ses partisans ne fait guère de doute. Interviewé vendredi 14 avril 2017 sur…
ven 1 Juil 2016
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a publié une étude prospective afin d’évaluer l’impact macroéconomique d’un déploiement massif des énergies vertes. Selon ses conclusions présentées le 30 juin dernier, la France pourrait gagner 3 points de…
lun 12 Oct 2015
A l’approche de la conférence mondiale sur le climat, les grands énergéticiens multiplient les projets pour encourager un développement plus durable et respectueux de l'environnement. Après le plaidoyer de Total en faveur d’un mécanisme de tarification du carbone, EDF vient…
lun 14 Déc 2020
Boris Johnson se prépare à accueillir la prochaine conférence de l'ONU sur le climat, en novembre 2021. Le premier ministre britannique vient d'annoncer son intention de défendre une "révolution industrielle verte". Le Royaume-Uni devrait drastiquement limiter ses investissements dans les…

COMMENTAIRES

  • Il y a une petite incohérence dans les chiffres ou une mauvaise formulation, selon moi : “En tout et pour tout, 129 GW sont désormais reliés au réseau de l’Union européenne. ” Alors qu’ensuite il est dit qu’il y a 370 GW de raccordés aujourd’hui, ce qui paraît plus cohérent avec les records énoncés plus haut.
    Cordialement.

    Répondre
  • “En 2014, pas moins de 52,8 GW de capacités éoliennes – dont 2,7 en mer – ont été reliées au réseau électrique de l’Union européenne.”

    Il me semble que ce chiffre est celui des installations dans le monde…

    Répondre
  • Bonjour

    Bref en 2015, il va se raccorder la puissance du parc nucléaire français en éolien dans le monde !
    En un an !
    On vit une époque formidable !
    Par contre en France on va continuer à tout miser sur le nucléaire jusqu’à l’inévitable cata qui peut contaminer la moitié de l’Europe en 3 jours !
    Au secours !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.