Nucléaire : la Corée du Sud va se doter de deux nouveaux réacteurs d'ici 2029 - L'EnerGeek

Nucléaire : la Corée du Sud va se doter de deux nouveaux réacteurs d’ici 2029

nucléaire_Corée_du_sud_photo_patrick_fisherLa Corée du Sud a dévoilé, mercredi dernier, son plan d’approvisionnement en énergie. Axé sur 15 ans, il prévoit la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires afin de répondre de manière optimale à une demande croissante tout en limitant les émissions de gaz à effet de serre.

Actuellement, la Corée du Sud occupe la cinquième place mondiale en matière de capacités nucléaires installées. Malgré les craintes suscitées par la catastrophe de Fukushima, en mars 2011 chez le voisin japonais, Seoul a affirmé sa volonté de poursuivre sur la voie d’un nucléaire à la sûreté renforcée. C’est donc dans le cadre de ce septième plan que le pays va construire deux nouveaux réacteurs nucléaires d’ici 2029, portant le nombre total à 36. Le pays exploite actuellement 24 réacteurs appartenant à la filière des réacteurs à eau pressurisée et des réacteurs à eau lourde pressurisée, 10 autres étant ou seront bientôt en construction.

Cette décision fait suite à une étude qui a montré que la consommation moyenne annuelle du pays en électricité devrait augmenter de 2,2% au cours des 15 prochaines années, atteignant 656 883 GWh d’ici 2029. Toujours selon l’étude, à ce rythme, le pic de demande devrait atteindre 111 929 MW en 2029, comparativement aux 80 154 MW de 2014.

Or la Corée du Sud souhaite inverser la tendance et réduire sa consommation annuelle en électricité de 14,3% et ses pics de demande de 12% à l’horizon 2029. “L’objectif est de réduire l’augmentation de la demande de pointe de 1000 MW chaque année au cours des 15 prochaines années afin de limiter la hausse globale de la demande de pointe d’ici 2029 à 111 929 MW, au lieu de 127 229 MW”, a déclaré Chae Hee-bong, directeur du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie.

Ce dernier plan d’alimentation émet une autre clause qui reflète un objectif plus global du gouvernement : réduire les émissions de gaz à effet de serre du pays de 37% par rapport aux niveaux prévus pour 2030.  Ce nouveau plan, présenté par le ministre de l’Energie devant l’Assemblée nationale le 8 juin dernier, prévoit donc le retrait d’une proposition de construire quatre centrales au charbon d’une puissance totale de 3740 MW, et leur remplacement par 3000 MW d’énergie nucléaire.

Cela aura pour incidence de diminuer la proportion des combustibles fossiles dans le mix électrique du pays à 32,3% d’ici 2029, comparativement aux 34,7% prévus dans le cadre du sixième et précédent plan. Selon le ministère, la proportion du nucléaire va croître de 27,4% à 28,2%. La part des énergies renouvelables, quant à elle, progressera très peu passant de 4,5% à 4,6%.

Crédits photo : Patrick Fisher

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 26 Oct 2018
Aucune décision ne sera officialisée avant courant novembre sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et les EPR. Pourtant, un document de travail consulté par l’AFP ce vendredi 26 octobre 2018 nous en apprend un peu plus sur les intentions…
lun 28 Oct 2013
Potentiellement capable de générer plus d’énergie que l’uranium tout en faisant moins de déchets, le thorium est un minerai qui pourrait alimenter les réacteurs nucléaires du futur. De nombreux pays s’intéressent donc à la recherche sur le thorium. Depuis hier…
jeu 21 Juil 2016
Le mardi 19 juillet, la Commission européenne a lancé « une enquête approfondie sur le financement de la restructuration du groupe nucléaire Areva par l’Etat français ». Bruxelles s’inquiète de l’avenir du groupe français et souhaite surtout éviter que de nouvelles aides publiques…
mar 9 Juil 2013
L'EPR de Flamanville est un chantier colossal : près de 3000 personnes travaillent sur la construction de cette centrale. A l'heure actuelle, le réacteur attend son dôme, qui sera déposé en juillet par l'une des plus grosses grues du monde.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.