La Corée du Sud annonce la construction de deux centrales nucléaires - L'EnerGeek

La Corée du Sud annonce la construction de deux centrales nucléaires

nucléaire_Corée_du_sud_photo_patrick_fisherCinquième puissance mondiale en matière de production nucléaire, la Corée du Sud semble profondément attachée à son industrie nucléaire et cela aussi bien pour la production d’électricité décarbonée sur son territoire que pour les nouvelles opportunités à l’exportation liées à sa technologie. Des perspectives prometteuses qui incitent aujourd’hui le gouvernement à s’engager davantage sur la voie du nucléaire au détriment des combustibles fossiles via la construction de deux nouvelles centrales d’ici 2029. Elles remplaceront des projets de centrales à charbon, dont la construction est annulée. 

Prévues dans le septième plan d’approvisionnement énergétique national, ces deux nouvelles centrales auront pour but d’accompagner l’augmentation de la demande d’électricité tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre du pays. Elles remplaceront pour cela un projet de construction de centrales à charbon non validé notamment en raison de difficultés liées à l’approvisionnement en combustibles.

Le nouveau plan d’approvisionnement énergétique pour la période 2015-2029, présenté par le ministre de l’Energie devant l’Assemblée nationale ce lundi 8 juin, prévoit donc le retrait d’une proposition de construire quatre centrales au charbon d’une puissance totale de 3740 MW, et leur remplacement par 3000 MW d’énergie nucléaire.

La Corée du Sud dispose à ce jour de 24 réacteurs nucléaires en activité (qui produisent un tiers de l’électricité du pays) et de 5 en construction, et souhaiterait augmenter ce total à 39 réacteurs d’ici 2029. Les centrales nucléaires représenteront alors près de 28,5% de la production électrique en Corée.

La part des centrales électriques à combustibles fossiles diminuerait quant à elle légèrement, de 34,7% à 32,2%, tandis que celle des sources d’énergie propres et renouvelables évoluerait très peu, passant de 4,5% à 4,6%. “Nous allons également augmenter la part des énergies renouvelables, comme l’énergie solaire et éolienne, et du gaz naturel dans le mix énergétique, mais ces sources d’énergie sont encore trop chères pour devenir des sources d’énergie propres, stables, et capables de remplacer l’énergie nucléaire”, a déclaré un membre du ministère lors de la présentation officielle de ce nouveau plan d’approvisionnement.

Ce septième plan énergétique prévoit une augmentation annuelle de la demande en électricité de 2,2% en moyenne durant les 15 prochaines années pour atteindre 656 883 gigawattheures en 2029.

Crédits photo : Patrick Fisher

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
mar 20 Nov 2018
La Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) se précise, alors qu'Emmanuel Macron s'exprimera le 27 novembre 2018. En effet, un document publié ce mardi 20 novembre 2018 évoque 3 scénarios pour l'avenir du parc nucléaire. Selon les arbitrages du gouvernement, les…
ven 1 Fév 2019
Dans un communiqué du 31 janvier 2019, EDF a confirmé son calendrier pour l’EPR de Flamanville. Deux jours avant, le nouveau président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), Bernard Doroszczuk, rappelait que le projet devrait respecter des normes très strictes…
mer 24 Jan 2018
Si l’on évoque le plus souvent le fonctionnement et la sûreté des unités de production lorsqu’on parle d’énergie nucléaire, le cycle du combustible nucléaire utilisé dans ces centrales constitue lui aussi un facteur déterminant dans la recherche d’une industrie plus…
lun 5 Fév 2018
Outil de pilotage politique créé par la loi de transition énergétique, la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) développe les objectifs de la France en matière énergétique et précise les moyens d’y parvenir. Elle détaille les trajectoires d'évolution de chaque source…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.