L’Amérique Latine a elle aussi son avion électrique - L'EnerGeek

L’Amérique Latine a elle aussi son avion électrique

sora-e_ACSaviationMardi dernier, deux jours après la clôture du Salon du Bourget, la compagnie binationale Itaipu et le groupe brésilien ACS aviation ont marqué les esprits du monde de l’aviation, en faisant voler pour la première fois leur avion électrique baptisé Sora-e. Alors que l’E-fan d’Airbus était la grande star du week-end  dernier, Itaipu a montré que l’Amérique Latine pouvait aussi proposer un avion 100% électrique.

Créée en 1973 pour développer ce qui est devenu un des plus grands barrages du monde, l’entreprise paraguayo-brésilienne Itaipu est devenue au fil des années un acteur majeur de l’énergie électrique en Amérique du Sud, investissant dans le solaire, l’éolien, la voiture électrique et depuis peu dans l’aviation. Avec le brésilien ACS aviation, la firme binationale a en effet développé un avion tout électrique qui a connu son premier vol mardi dernier.

Large de de huit mètres et d’un poids de 650 kilos, le Sora-e s’est envolé pour la première fois mardi en début d’après-midi de l’aéroport de Hernandarias, une ville paraguayenne située à plus de 350 km de la capitale Asunción. « Itaipu est déjà une référence dans le secteur des transports électriques durables avec ses voitures et ses bus électriques (…) Aujourd’hui nous sommes aussi une référence dans l’aéronautique. » a souligné Jorhe Samek, le directeur de la branche brésilienne d’Itaipu.

Bien que le vol n’ait duré que cinq minutes, le Sora-e dispose d’une autonomie de vol comprise entre 45 min et une heure et demie, l’avion électrique est aussi équipé de deux propulseurs Enrax de 35 kW qui sont fabriqués en Slovénie, ainsi que de six batteries Lithium-Polymère d’une capacité totale de 400 volts. La structure de l’avion est en carbone pour l’alléger au maximum et a été fabriquée aux Etats-Unis. Sa vitesse de croisière est de 190 km/h mais il peut atteindre une vitesse de pointe allant jusqu’à 340 km/h.

Le projet de cet avion électrique est né du programme de R&D d’Itaipu sur la voiture électrique en 2010, l’objectif est de faire du Brésil et du Paraguay les avant-gardistes de l’aviation propre. Dans ce domaine, la firme binationale a de la concurrence puisque l’européen Airbus a mis en lumière, lors de la 51ème édition du Salon du Bourget, son avion tout électrique : l’E-fan.

A cet égard, le 10 juillet prochain, l’E-fan entreprendra d’être le premier avion tout électrique à traverser la Manche, près d’un siècle après la prouesse réalisée par Louis Blériot en 1909.

Crédits photo: ACS aviation

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 7 Déc 2016
Une nouvelle étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques publiée le 2 décembre dernier met en avant le rôle des énergies renouvelables et de la transition énergétique dans le retour de la croissance économique et de l'emploi en France. L'OFCE…
jeu 21 Juin 2018
Menacés d’annulation par le gouvernement en cas d’échec des négociations sur les tarifs d’achat, les six premiers projets de parcs éoliens en mer français, validés dans le cadre des appels d’offres de 2012 et 2014, devraient finalement se concrétiser. En…
mer 20 Fév 2019
La Programmation pluriannuelle de l’énergie compte un nouveau mécontent : la filière biométhane. Quarante-deux acteurs impliqués dans la transition énergétique ont signé une lettre destinée au président de la République le 20 février 2019, dans laquelle ils déplorent le sort réservé…
mar 4 Avr 2017
Dans un pays où le pétrole est roi, concevoir une ville verte qui fonctionne entièrement aux énergies renouvelables n’était pas un projet évident. Et pourtant, la ville de Babcock Ranch est déjà en train de sortir de terre. Cette ville…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.