L’Inde et le Sri Lanka concluent un accord sur le nucléaire - L'EnerGeek

L’Inde et le Sri Lanka concluent un accord sur le nucléaire

India-Sri Lanka Feb 2015 - 460Les autorités indiennes et sri lankaises ont conclu le 15 février un accord de coopération en matière de nucléaire civil, notamment pour faciliter l’échange de connaissances et de ressources en la matière. Une manière pour le Sri Lanka d’atteindre plus vite son objectif de 600MW de capacité d’ici à 2030 et pour l’Inde de réduire l’influence de la Chine, très présente sur l’île.

Le Sri Lanka et l’Inde viennent d’annoncer la signature d’un accord de coopération « pour un usage pacifique du nucléaire » dans les domaines de la médecine, de l’agriculture et de l’énergie. Ce texte s’inscrit dans une série de plusieurs partenariats conclus entre le Premier Ministre indien Narendra Modi et le Président sri-lankais récemment élu Maithripala Sirisena à l’occasion de la visite de ce dernier à New Delhi.

L’accord sur le nucléaire doit faciliter le transfert et l’échange de connaissance et d’expertise, le partage de ressources, ou encore la formation du personnel dans le domaine du nucléaire civil ou de la sûreté par exemple. La coopération dans le domaine de la gestion des déchets radioactifs ou de la protection environnementale sera également facilitée.

Si aucun projet de centrale n’est pour le moment à l’ordre du jour, le Sri Lanka étudie depuis 2010 la possibilité d’avoir recours au nucléaire pour produire de l’énergie d’ici à 2025, avec l’objectif d’atteindre 600 MW de capacité installée d’ici à 2030. L’Inde pourrait donc à terme vendre à son voisin des réacteurs de petite taille.

Par cet accord, les deux pays cherchent à démontrer leur « confiance mutuelle », pour reprendre les mots de Narendra Modi, qui depuis son élection l’année dernière cherche à se rapprocher des pays voisins. En outre, l’Inde cherche à réduire l’influence de la Chine, partenaire privilégié du Sri Lanka depuis 2009, et qui a largement investi dans les infrastructures de l’île ces dernières années. Les Chinois ont par exemple bâti un port maritime dans le Sud de l’île et ont déjà conclu un accord pour un construire un second.

Crédit photo : bureau indien du Premier Ministre

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 4 Jan 2018
Plus d’une année après la signature des premiers accords de cession en novembre 2016, le groupe EDF a officialisé le jeudi 4 janvier 2018 le nom de sa nouvelle filiale nucléaire : Framatome. L’acquisition d’une participation de 75,5% au capital…
lun 30 Oct 2017
Outre la prolongation de la durée d’exploitation des centrales en activité et la conception de réacteurs plus sûrs et plus performants, l’industrie nucléaire doit également s’adapter au vieillissement des centrales anciennes générations et organiser leur déconstruction progressive dans des conditions…
mar 26 Jan 2016
L’Agence Internationale de l’Energie Atomique vient d’autoriser l’Iran à bénéficier de l’énergie nucléaire, conformément à l’accord international signé le 14 juillet 2015. Depuis le 16 janvier 2016, la République islamique peut donc officiellement reprendre son programme nucléaire civil et devrait ainsi…
lun 28 Sep 2015
Le Mexique étudie la possibilité de relancer son programme de développement nucléaire via la construction de deux nouveaux réacteurs sur son seul site nucléaire aujourd'hui en activité. Un haut fonctionnaire du ministère de l'Energie a en effet révélé que des…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.