Du nucléaire en Australie ? La question débattue en Commission Royale - L'EnerGeek

Du nucléaire en Australie ? La question débattue en Commission Royale

illustration_south_australie_photo_Ardash MuradianLe Premier ministre de l’État d’Australie-Méridionale a relancé le débat sur l’énergie nucléaire dimanche 8 février, en annonçant la constitution d’une Commission Royale en charge d’enquêter sur les coûts et les avantages de l’éventuelle utilisation de l’atome dans le mix énergétique de cette province du Sud de l’Australie.

“Nous croyons que les habitants d’Australie-Méridionale devraient avoir la possibilité d’explorer sous l’angle pratique, financier et éthique, les questions soulevées par une plus grande implication dans les industries nucléaires. La vérité est que nous sommes déjà dans le cycle du combustible nucléaire, je veux dire que nous vendons l’uranium au monde”, a expliqué Jay Weatherill.

Une Commission Royale vient donc d’être chargée d’ouvrir une discussion à propos d’une éventuelle utilisation de l’énergie nucléaire en Australie-Méridionale. Elle aura pour mission d’explorer les opportunités et les risques économiques et environnementaux liés à l’utilisation pacifique de l’atome. Ses membres ses pencheront notamment sur les perspectives que pourraient ouvrir la construction de centrales nucléaires et d’usines d’enrichissement d’uranium ainsi que le déploiement de sites de déchets nucléaires.

“Nous avons besoin d’une meilleure compréhension de la demande et de l’utilisation mondiale de l’énergie nucléaire. Nous avons également besoin d’une compréhension approfondie des besoins de notre État et de notre pays ainsi que de la manière dont ces besoins vont évoluer. Les Commissions Royales sont un moyen fiable pour établir des faits sur lesquels les citoyen peuvent s’appuyer pour cet important débat”, estime le Premier ministre.

Après le Canada et le Kazakhstan, l’Australie est le troisième exportateur mondial d’uranium. Toutefois, le Commonwealth Biodiversity Act (un recueil de loi de conservation et de protection de l’environnement et de biodiversité) interdit pour l’instant la construction de centrales nucléaires sur le territoire australien. L’immense majorité de l’énergie consommée dans le pays est d’origine fossile (le sous-sol australien est aussi très riche en hydrocarbures), ce qui vaut à l’Australie d’être critiquée au plan international pour son manque d’implication dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Crédit photo : Ardash Muradian

Rédigé par : guy-belcourt

Avatar
Le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), publié le 24 janvier 2024, projette un record de production mondiale pour l'électricité nucléaire d'ici à 2025. Même tendance pour la production des énergies renouvelables, qui est en passe de dépasser…
ven 24 Mai 2024
EDF annonce une vague de recrutements en 2024 avec 10 000 nouveaux emplois en CDI, dont 4 500 dans le secteur nucléaire. Cette initiative vise à répondre aux besoins croissants de compétences et à soutenir les projets énergétiques majeurs du…
lun 6 Sep 2021
L’arrêt des dernières activités d’exploitation minière de l’uranium sur le sol français date de 2001.  Les anciens sites miniers font aujourd’hui l’objet d’un suivi et d’une surveillance environnementale poussés, menés par Orano sous le contrôle de l’Etat, et en lien…
Elon Musk, la figure emblématique derrière Tesla et SpaceX, a récemment secoué la sphère publique par une prédiction : une pénurie mondiale d'électricité dès 2025. Lors de la prestigieuse conférence Bosch Connected World, le PDG de Tesla a partagé ses…

COMMENTAIRES

  • L’Australie est un pays très ensoleillé en toutes saisons, sans besoin de chauffage lors de l’hiver austral.

    Ses latitudes correspondent à celles allant de la Guinée au sud de l’Espagne.

    Entre 2010 et 2013, la production d’électricité solaire a été multipliée par 4,1 dans le monde (multiplié par 6,0 en Australie).

    Dans le même temps, la production d’électricité nucléaire a diminué de 10,0% dans le monde.

    Le seul choix sérieux pour l’Australie est bien le recours à beaucoup plus de solaire.

    D’ailleurs, avec la baisse du coût des systèmes photovoltaïque, les installations se multiplient, avec maintenant des systèmes de stockage sur batterie dont les ventes ont décollé.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.