Martinique : nouveau projet dans l'énergie thermique des mers - L'EnerGeek

Martinique : nouveau projet dans l’énergie thermique des mers

etm_onshoreEn septembre était lancé le projet Némo, premier projet mondial de centrale flottante exploitant l’énergie thermique des mers. Aujourd’hui, c’est un projet terrestre baptisé Nautilus qui est lancé conjointement par DCNS, Entrepose et Akuo Energy : complémentaire au projet Némo, ce nouveau projet permettra à la fois de produire de l’électricité mais aussi de proposer des solutions de climatisation, ou encore de production d’eau douce.

C’est à Brest qu’Akuo Energy (producteur indépendant d’énergie renouvelable), DCNS (constructeur grenoblois d’infrastructures énergétiques marines) et le groupe Entrepose (filiale de Vinci spécialisée dans la conception de projets liés à l’énergie) ont signé en présence de Manuel Valls un accord pour le développement d’une centrale d’énergie thermique des mers (ETM).

Ce nouveau projet, baptisé Nautilus, devrait entrer en service en 2017 et vient compléter le projet Némo lancé en juillet dernier. Celui-ci devrait être opérationnel en 2018 et alimentera 35 000 foyers martiniquais. Toutefois, à la différence de Némo qui est un projet de centrale flottante, le projet Nautilus sera situé sur le rivage martiniquais et non directement en mer. Les deux projets sont complémentaires : la capacité de Némo sera de 10,7 MW, et celle de Nautilus sera de 5,6 MW. Environ 15 000 personnes seront alimentées en électricité par Nautilus.

L’énergie thermique en mer consiste à exploiter les différences de températures entre les eaux de surface (environ 25°C à la Martinique) et les eaux en grande profondeur (5°C à 1000 mètres de profondeur) pour produire de l’électricité.

Selon Jean Ballandras, d’Akuo Energy, interrogé par la 1ère, le projet Nautilus produira donc de l’électricité renouvelable et, en puisant de l’eau froide en profondeur, « devrait permettre de climatiser des bâtiments, de faire de l’aquaculture et peut-être de travailler avec la Centrale EDF au fuel à proximité qui produit de l’eau à 90° pour réchauffer ses moteurs. »

Crédit photo : DCNS

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 9 Mai 2017
C'est en 2011 que le Maroc a décidé de changer de stratégie énergétique. Avec l'adoption de sa nouvelle constitution dans laquelle, pour la première fois de son histoire, le royaume déclare un droit à un environnement sain, il devient évident…
lun 20 Fév 2017
Marseille est l’une des villes les plus polluées de France, et le taux de particules fines enregistré dans l’air de l’agglomération phocéenne dépasse régulièrement les normes en vigueur. Pour contrer ce fléau, la ville essaye depuis plusieurs années de mettre en…
ven 9 Juin 2017
Malgré l’annonce du retrait américain de l’accord de Paris, les Etats-Unis pourraient tout de même s’impliquer dans le combat climatique par l’intermédiaire des villes ou des Etats. Le vice-président de la Commission européenne, Maros Sefcovic, a assuré mardi 6 juin…
ven 10 Juil 2020
Ce mercredi 8 juillet 2020, la Commission Européenne a présenté son très attendu plan pour soutenir la filière de l'hydrogène vert. Cette technologie pourrait devenir le fer de lance de la transition énergétique de l'Union Européenne, notamment dans l'industrie et…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.