Le Royaume-Uni teste la plus grande batterie d'Europe - L'EnerGeek

Le Royaume-Uni teste la plus grande batterie d’Europe

Batterie_géante_Royaume_UniLa plus grande installation de stockage d’électricité d’Europe vient d’être inaugurée le lundi 15 décembre dernier dans le Bedfordshire au Royaume-Uni pour une première phase d’expérimentation d’une durée de deux ans. Cette batterie géante, capable de stocker plus de 6 MW d’énergie devrait permettre de conserver le surplus d’électricité pour les périodes de pointe de consommation du réseau et contribuer ainsi à répondre aux problèmes d’intermittence de la production renouvelable.

Plus de 3.000 batteries individuelles lithium-ion, c’est la composition de la batterie géante mise en oeuvre au sein de l’exploitation de Leighton en Grande-Bretagne par l’énergéticien UK Power Networks dans le cadre d’un projet expérimental de smart-grids. Une batterie d’une valeur de plus de 18,7 millions de livres (environ 23,5 millions d’euros) qui sera consacrée pour les deux prochaines années à tester les capacités de stockage des énergies renouvelables solaire et éolienne.

Mise au point conjointement par S & C Electric, Samsung SDI et Younicos, cette installation de stockage intelligente, contenue dans un bâtiment de 760 m² , est conçue pour alimenter près de 1.100 foyers pour une journée entière au Royaume-Uni pendant les périodes de moyenne ou faible demande.

Comme l’a expliqué Andrew Jones, directeur général de S & C Electric Europe, lors de la cérémonie d’inauguration, “le stockage d’énergie peut jouer un rôle majeur dans l’équilibre du réseau, car il résout le problème de l’intermittence des énergie renouvelables en absorbant le surplus d’énergie et en le libérant en cas de besoin. Cette fonction permet simultanément un équilibre entre la capacité et l’offre et protège la grille des événements de stress, tels que les pannes de courant”. Un bon moyen à terme de protéger le réseau électrique d’Outre-manche des fluctuations des énergies renouvelables.

Mais les partenaires de ce projet espèrent également qu’il permettra de mettre à jour les avantages financiers et économiques d’un tel dispositif en terme de réduction des coûts pour les opérateurs. En effet, en proposant une alternative aux lourds investissements traditionnels de renforcement du réseau comme la construction de nouveaux générateurs ou la pose de câbles par exemple, le stockage de l’énergie à grande échelle pourrait permettre selon les prévisions de UKPN et en cas d’une généralisation à l’ensemble du réseau, d’économiser jusqu’à 600 millions de livres d’ici 2040.

Rappelons ici que UKPN distribue actuellement plus d’un quart de l’électricité au Royaume-Uni.

Crédits photo : Younicos

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 29 Sep 2022
Voilà certainement une polémique dont EDF n’avait certainement pas besoin. L’association de consommateurs CLCV vient d’interpeller la Commission de Régulation de l’Energie. Affirmant qu’elle devait revoir le calcul du Tarif Réglementé de Vente pour l’année 2022. Au coeur de la…
Elon Musk, la figure emblématique derrière Tesla et SpaceX, a récemment secoué la sphère publique par une prédiction : une pénurie mondiale d'électricité dès 2025. Lors de la prestigieuse conférence Bosch Connected World, le PDG de Tesla a partagé ses…
mar 10 Oct 2023
Il n'y a pas de petites économies, encore moins en période d'inflation. Voici quelques astuces qui peuvent réduire votre consommation de 10 à 15 % par an. Facture d'électricité : ces discrets coupables... Nombre d'appareils consomment de l'énergie à notre…
mer 27 Déc 2023
Sur le front de la production d’énergie, l’effet du retour à une situation quasi-normale pour le parc nucléaire français s’est fait sentir. La France a même établi un record historique d’exportation, un an seulement après un des hivers où les…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.