TuNur : 9.400 GWh de soleil tunisien pour le Royaume-Uni ? - L'EnerGeek

TuNur : 9.400 GWh de soleil tunisien pour le Royaume-Uni ?

soleil-peternguyen11Dans le but de sécuriser son approvisionnement en électricité, le Royaume-Uni, en pleine transition énergétique, pourrait subventionner d’ici peu un projet de centrale solaire tunisienne d’une puissance de 2GW : TuNur, capable d’alimenter 2.5 millions de foyers britanniques.

Cette centrale pourrait être mise en service en 2018 et serait capable de produire plus de 9.400.000 MWh d’électricité par an, ce qui représente la consommation annuelle de 2.5 millions de foyers européens. A l’heure actuelle, le projet est cependant encore en recherche de financement.

L’électricité produite dans le désert tunisien serait acheminée par un câble spécifique jusqu’aux côtes méditerranéennes pour être ensuite amenée jusqu’au nord de Rome par un câble sous-marin. A partir de là, l’électricité pourrait être redistribuée sur le continent et sur les îles britanniques grâce au réseau européen existant.

Le projet, soutenu, entre autres, par Low Carbon, une entreprise britannique d’investissement dans les énergies renouvelables, et mis au point par Nur Energie, spécialiste londonien en centrales solaires, a déjà engendré des dépenses de développement de plus de 10 millions d’euros.

Les porteurs du projet se targuent de pouvoir fournir une électricité jusqu’à 20% moins chère que celle produite par l’éolien offshore britannique. Cette centrale solaire permettrait aux pays européens de subvenir à leur besoin lors des pics de consommation hivernaux puisqu’elle serait associée à un système de stockage de l’électricité.

La prudence est toutefois de mise avec un projet aussi ambitieux et techniquement complexe à réaliser. Comme nous le rappelle un article de la BBC, le projet de Nur Energie fait écho à “Desertec”. Ce consortium allemand, créé en 2009, souhaitait multiplier les centrales solaires géantes en Afrique du Nord et au Moyen-Orient dans le but, entre autres, de fournir 15% de l’énergie dont l’Europe aura besoin en 2050. Pour des raisons essentiellement financières (le coût du projet avoisinait les 400 milliards d’euros), la fin de l’activité de Desertec a été annoncé le lundi 13 octobre 2014.

Mais contrairement à Desertec, TuNur semble avoir plus de chances de réussite : le gouvernement de David Cameron a adopté cet été des mesures de subventions de sites de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables situés en dehors du sol britannique. TuNur peut ainsi prétendre à un financement direct du Royaume-Uni, qui comme tous les pays européens cherche à amortir sa transition énergétique et souhaite, face aux tensions géopolitiques en Ukraine et au Moyen-Orient, sécuriser son approvisionnement en énergie.

 

Crédits photo : peternguyen11

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 2 Sep 2013
EDF vient de conclure un contrat avec l’industriel allemand Siemens portant sur la livraison de 24 éoliennes de 3 MW chacune. Plus précisément, Siemens a reçu cette commande de la part d'EDF Energies Nouvelles, filiale de l’électricien français, et de…
mer 31 Déc 2014
Si les énergies renouvelables telles que le solaire et l'éolien sont sans conteste des énergies d'avenir, elles restent malgré tout dépendantes des conditions météorologiques et de l'avancée des technologies de stockage de l'électricité. En phase de développement, les énergies marines pourraient…
jeu 24 Sep 2015
Dans un entretien accordé au quotidien économique Les Echos ce mardi 22 septembre, le président d'EDF, Jean-Bernard Lévy, est revenu sur les ambitions du groupe dans le cadre de son nouveau plan stratégique de développement, CAP 2030. Un programme qui…
lun 3 Fév 2014
Douze nouvelles machines seront construites dans le cadre du projet communautaire de la Municipalité Régionale de Comté (MRC) du Granit, deux ans après les quarante éoliennes installées non loin de là, près du Mont Bélanger. Elles seront reliées au réseau…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.