Quel bilan pour la sûreté nucléaire suisse en 2013 ? - L'EnerGeek

Quel bilan pour la sûreté nucléaire suisse en 2013 ?

photo : Luigi Rosa
photo : Luigi Rosa

L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire suisse (IFSN) vient de livrer son rapport pour l’année 2013. Il en ressort qu’aucun incident grave n’a été en signalé parmi les 34 irrégularités recensées (7 à Beznau, 7 à Gösgen, 7 à Leibstadt et 13 à la centrale de Mühleberg).

En effet, tous les événements ont été classés de niveau 0 sur l’échelle INES de gravité des incidents et accidents nucléaires qui en compte 7. Et aucun arrêt d’urgence n’a été signalé en 2013.

L’IFSN signale que 460 inspections ont été menées l’an dernier dans les installations nucléaires suisses, à savoir les centrales de production d’électricité ainsi que les réacteurs de recherche de Lausanne et de Bâle.

Si tous les réacteurs suisses ont reçu une appréciation positive (de « bon » à « élevé »), les exploitants des centrales vont toutefois devoir redoubler d’efforts pour ne pas voir leur note se dégrader.

Samedi 5 juillet, le réacteur de la centrale de Leibstadt  s’est arrêté automatiquement lors du réglage mensuel de la puissance. Cet arrêt d’urgence a également été classé de niveau 0, les systèmes de sécurité ayant parfaitement fonctionné.

Par ailleurs l’IFSN signale que plusieurs réacteurs ont fait ou doivent faire l’objet de réparations : Beznau I a été reconnecté au réseau mardi 1er juillet après deux semaines d’arrêt nécessaires pour réparer une fuite dans le système d’eau de refroidissement.

A Leibstadt, des réparations ne nécessitant pas l’arrêt de la centrale seront effectuées jusqu’au 18 juillet : il s’agit de traiter un problème de trous de perçage non conformes dans l’enceinte de confinement de la cuve du réacteur.

Enfin à la centrale de Gösgen, c’est un arrêt de révision annuelle qui a dû être prolongé pour, comme à Beznau 1, réparer une fuite du système d’eau de refroidissement.

Cinq réacteurs, répartis dans quatre centrales, sont actuellement en service en Suisse. En 2011, le pays s’est orienté vers une sortie progressive du nucléaire, et son dernier réacteur devrait être mis à l’arrêt en 2034.

Crédits photo : luigirosa

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
ven 13 Fév 2015
Alors que le Sénat souhaite retirer du projet de loi sur la transition énergétique l'article qui propose de ramener à 50% la part du nucléaire dans la production globale d'électricité française d'ici 2025, le chef du gouvernement a confirmé l'objectif de réduction…
mer 21 Déc 2016
En France, EDF exploite 58 réacteurs nucléaires - d'une moyenne d'âge de 31 ans - sous la surveillance de l'ASN, qui représentent 76,3% du mix énergétique national. Pour préserver cet outil industriel et moderniser ses infrastructures, l'électricien a lancé un programme…
jeu 20 Mar 2014
Mardi mardi à l’aube, 56 militants de Greenpeace de 14 nationalités différentes se sont introduits dans le site de la centrale nucléaire de Fessenheim, en Alsace, pour y mener une action coup de poing. Ils ont tous été interpellés par…
mar 2 Juil 2013
Selon les résultats d’un récent sondage mené par l’institut Ifop pour le journal Dimanche Ouest France, plus d’un tiers des Français sont favorables à l’énergie nucléaire. En juillet 2011, tout juste quatre mois après la catastrophe nucléaire de Fukushima, 32%…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.