Quel bilan pour la sûreté nucléaire suisse en 2013 ? - L'EnerGeek

Quel bilan pour la sûreté nucléaire suisse en 2013 ?

photo : Luigi Rosa
photo : Luigi Rosa

L’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire suisse (IFSN) vient de livrer son rapport pour l’année 2013. Il en ressort qu’aucun incident grave n’a été en signalé parmi les 34 irrégularités recensées (7 à Beznau, 7 à Gösgen, 7 à Leibstadt et 13 à la centrale de Mühleberg).

En effet, tous les événements ont été classés de niveau 0 sur l’échelle INES de gravité des incidents et accidents nucléaires qui en compte 7. Et aucun arrêt d’urgence n’a été signalé en 2013.

L’IFSN signale que 460 inspections ont été menées l’an dernier dans les installations nucléaires suisses, à savoir les centrales de production d’électricité ainsi que les réacteurs de recherche de Lausanne et de Bâle.

Si tous les réacteurs suisses ont reçu une appréciation positive (de « bon » à « élevé »), les exploitants des centrales vont toutefois devoir redoubler d’efforts pour ne pas voir leur note se dégrader.

Samedi 5 juillet, le réacteur de la centrale de Leibstadt  s’est arrêté automatiquement lors du réglage mensuel de la puissance. Cet arrêt d’urgence a également été classé de niveau 0, les systèmes de sécurité ayant parfaitement fonctionné.

Par ailleurs l’IFSN signale que plusieurs réacteurs ont fait ou doivent faire l’objet de réparations : Beznau I a été reconnecté au réseau mardi 1er juillet après deux semaines d’arrêt nécessaires pour réparer une fuite dans le système d’eau de refroidissement.

A Leibstadt, des réparations ne nécessitant pas l’arrêt de la centrale seront effectuées jusqu’au 18 juillet : il s’agit de traiter un problème de trous de perçage non conformes dans l’enceinte de confinement de la cuve du réacteur.

Enfin à la centrale de Gösgen, c’est un arrêt de révision annuelle qui a dû être prolongé pour, comme à Beznau 1, réparer une fuite du système d’eau de refroidissement.

Cinq réacteurs, répartis dans quatre centrales, sont actuellement en service en Suisse. En 2011, le pays s’est orienté vers une sortie progressive du nucléaire, et son dernier réacteur devrait être mis à l’arrêt en 2034.

Crédits photo : luigirosa

Rédigé par : arthur-leroy

Avatar
lun 27 Juil 2015
Mercredi 22 juillet, les députés du Palais Bourbon ont adopté définitivement, en dernière lecture, la fameuse loi sur la transition énergétique, qui avait été un des fers de lance de la campagne du président actuel en 2012. Pomme de discorde…
mar 28 Fév 2017
Le 1er février, la Députée Barbara Romagnan présentait son rapport sur la faisabilité technique et financière du démantèlement des installations nucléaires. Quelques jours plus tard, le 22 février, la commission du développement durable de l’Assemblée Nationale auditionnait cette fois le…
mar 26 Avr 2016
Le magazine eurocitoyen « rassemble les jeunes désireux d’agir en faveur de la construction d’une Europe fédérale ». Parmi eux, l’étudiante de Science Po Sarah Bonnefoix revenait la semaine dernière sur le « Programme Nucléaire Illustratif » (PINC) de la Commission européenne.…
lun 14 Juil 2014
Son avis n’est que consultatif, mais le CESE est une institution écoutée avant l’élaboration d’une loi comme celle sur la transition énergétique. Et selon le Conseil économique, social et environnemental, qui vient de rendre son avis à ce sujet,  si…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.