Insolite : optimiser les reflets lunaires pour réduire l’éclairage public - L'EnerGeek

Insolite : optimiser les reflets lunaires pour réduire l’éclairage public

Foreo_lune_réfletSi l’éclairage nocturne est responsable d’une consommation d’énergie considérable, sans parler des émissions de CO2 qui en résulte, il semblait jusqu’à présent bien difficile de s’en passer  dans les sociétés modernes. Mais voilà qu’une entreprise suédoise spécialisée dans les cosmétiques soutient la possibilité d’intensifier volontairement le reflet lunaire afin d’obtenir une lumière naturelle suffisante pour éclairer nos nuits. Un projet original mais dont faisabilité reste à prouver.

Comme l’explique Foreo, « en augmentant la réflectivité de la lune, le monde pourrait expérimenter des nuits ‘lumineuses’ et réduire ce besoin d’utiliser l’éclairage électrique quelques heures après le coucher du soleil. Imaginez un monde où les jours durent plus longtemps et les nuits sont plus brillantes. Imaginez l’impact qu’aurait d’éteindre toutes les lumières de la rue face à la crise mondiale de l’énergie que nous subissons. Imaginez combien de tonnes d’émissions de CO2 nous pourrions réduire tous les jours ».

Concrètement, l’idée est assez simple et repose sur l’augmentation par les nouvelles technologies de « l’aldébo ». Car s’il est prouvé que notre satellite naturel reflète une partie de la lumière du soleil vers la Terre, cette quantité de lumière, appelée « aldébo » reste toutefois assez faible au regard de la quantité de lumière dégagée par le soleil. En effet, la capacité de réflexion de la Lune n’est évaluée qu’à 7,3 % tandis que celle de la Terre représenterait cinq fois plus, soit environ 35 %.

Cela étant, la société suédoise propose donc de modifier certaines parties de la surface de la Lune afin de d’augmenter sa capacité de réflexion. Il suffirait pour cela d’utiliser des matériaux et des ressources disponibles sur la Lune et de développer des processus de transformation inédits. Selon ces premières estimations, une modification de 0,1% de la surface de la lune pourrait entraîner une augmentation de 80% du clair de lune. Une croissance importante qui permettrait à terme de réduire les besoins énergétiques de la planète en matière d’éclairage public.

Si ce projet est largement contesté et considéré par de nombreux scientifiques comme un nouveau moyen de faire le buzz, Foreo semble y croire et aurait déjà récolté plus de 52 millions de dollars afin d’engager une phase de recherche et développement et de démontrer au plus vite la viabilité d’un tel projet. Un projet qui pourrait bien changer la face du monde… en théorie.

Crédits photo : Erwan Bazin

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 19 Sep 2022
Ce 16 octobre 2022, 6 députés de la Nupes, essentiellement de LFI, ont annoncé la création d’un « front parlementaire » afin de « prendre toutes les mesures » contre le projet Cigéo de stockage profond des déchets nucléaires, à Bure, en Moselle. Un…
mer 13 Juil 2016
L’avion Solar Impulse 2 s’est posé, mercredi 13 juillet, dans la capitale égyptienne, bouclant ainsi l'avant-dernière étape de son tour du monde. Son périple, débuté le 9 mars 2015, démontre que l’énergie solaire est une solution technologique performante et d'avenir.…
ven 8 Jan 2016
A la lecture de l’accord conclu lors de la COP21, le directeur de Greenpeace International, Kumi Naidoo, a estimé que « le texte place clairement l'industrie des énergies fossiles du mauvais côté de l'Histoire ». Avec l’objectif de contenir le réchauffement…
ven 13 Nov 2015
Si le Syndicat des Energies Renouvelables assure que le solaire photovoltaïque est déjà compétitif, les installations restaient, jusqu’à présent, limitées. C’est pour permettre à tous les ménages de s’équiper sans avoir à effectuer de grands travaux que les « smartflowers » ont…

COMMENTAIRES

  • Ouais , surtout que des solutions économiques et … efficaces ont été mises au point depuis des années pour réduire cet éclairage public : dès les années 80, les rues de L’Île de La Palma ( Iles Canaries ) était dotée de tels lampadaires, qui n’aveuglaient plus l’observatoire astronomique installé au sommet de la montagne !… ( Effet “secondaire” : la signature lumineuse de la ville avait quasiment disparu depuis l’Espace : la photo des satellites le démontrait !…)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.