L'Afrique du Sud va expérimenter le stockage du CO2 en profondeur - L'EnerGeek

L’Afrique du Sud va expérimenter le stockage du CO2 en profondeur

afrique-du-sud_CO2_captageLes techniques de captage et de stockage du CO2 pourraient représenter une solution intéressante pour limiter les rejets de gaz carbonique liés à la production de l’électricité et à l’activité industrielle en général. C’est particulièrement le cas pour les pays fortement dépendant des centrales thermiques, où la construction de moyens de production électrique décarbonnés (énergies renouvelables, centrales nucléaires) ne se ferra pas en un jour, que ce soit pour des raisons financières ou techniques. L’Afrique du Sud s’apprête à expérimenter le stockage en profondeur du CO2.

Le gouvernement sud-africain réfléchit à l’heure actuelle au lieu du futur site où sera implantée une station pilote de stockage du CO2.

Cette expérience doit montrer s’il est possible de stocker durablement le CO2 dans des bassins géologiques profonds afin d’éviter son rejet dans l’atmosphère.

Le ministre de l’Energie Dikobe Ben Martins a alloué une subvention de 13 millions d’euros  sur 3 ans au projet.

Le stockage du gaz en profondeur doit débuter en 2017. Des contrôles auront alors lieu pour s’assurer que le gaz ne s’échappe pas de sa prison souterraine.

Le site idéal pour cela associerait une couche de grès poreux (permettant d’ « absorber » le gaz) et, au dessus, une couche rocheuse hermétique, qui ferrait office de couvercle.

L’Afrique du Sud émettrait 500 millions de tonnes de CO2 par an à cause de son activité industrielle,  notamment par l’intermédiaire de ses centrales de production électrique au charbon. Compte tenu de la croissance économique du pays, les émissions pourrait atteindre 1.800 tonnes par an d’ici à 2050.

Les potentiels bassins de stockage sud africains, notamment ceux du Zululand et d’Algoa qui vont être envisagés en priorité, permettraient de stocker jusqu’à 150.000 million de tonnes de CO2.

 

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mer 27 Mar 2024
Les fluctuations du prix des carburants alimentent les tensions entre géants. Michel-Édouard Leclerc pointe du doigt TotalEnergies pour expliquer l’arrêt de la vente à prix coûtant dans ses stations, une décision qui secoue le portefeuille des automobilistes français.   Leclerc…
ven 10 Fév 2023
La consommation de gaz a donc baissé en 2022. D’après GRTgaz, le gestionnaire du réseau de transport de gaz, (qui travaille également avec l’opérateur privé Térega sur une partie du territoire), la baisse atteint 6,2 % sur l’ensemble de l’année.…
Quelques jours après le dévoilement du contenu définitif de la future réglementation environnementale 2020 (RE2020), une étude réalisée par l’ADEME et RTE confirme la pertinence des choix gouvernementaux dans le bâtiment.  Au terme de deux années de recherche commune, l’agence…
lun 4 Mar 2024
L'OPEP+, en tant qu’organisation réunissant les plus gros pays producteurs de pétrole, orchestre l'offre de brut avec une précision qui cherche à équilibrer les intérêts économiques globaux et la stabilité énergétique. Mais en février 2024, l’organisation a annoncé une stratégie…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.