Centrale nucléaire de Golfech : entre les bons résultats de 2013 et les projets futurs - L'EnerGeek

Centrale nucléaire de Golfech : entre les bons résultats de 2013 et les projets futurs

1024px-Golfech_auvillarLors de ses vœux au CNPE (Centre national de production d’électricité) de Golfech, Olivier Coadebez, le directeur de la centrale nucléaire du Tarn-et-Garonne, s’est estimé satisfait des résultats de l’an passé, avec une production proche du niveau record. Ce record ne sera pas battu en 2014, une année qui sera marqué par 159 jours d’arrêt pour maintenance. Une visite décennale et une visite partielle sont au programme. 

[stextbox id=”info”]Production et débouchés de la centrale[/stextbox]

La centrale a atteint en 2013 la production de 19,2 térawattheures, un chiffre proche de son record de 2009 qui culmine toujours à 19,6 térawattheures. La production de la centrale aurait pu battre son record mais une dizaine de jours d’arrêts en Novembre l’en ont empêché.

Le site enregistre déjà pour près de 60 millions d’euros de commandes pour 2014. La majorité de cette somme provient du sud-ouest. En effet, l’Aquitaine et la région Midi-Pyrénées ont commandé pour 12,5 millions d’euros de courant ; le Tarn-et-Garonne et le Gers pour 5,32 millions.

[stextbox id=”info”]Des efforts en matière de sécurité[/stextbox]

Golfech avait connu en 2012 25 ESS (événement significatif de sûreté) contre 16 en 2013. Si ce progrès a été souligné par Monsieur Coadebez, il n’a pas oublié de rappeler que la centrale a connu deux ESS de niveau un contre un seul en 2012.

Le nombre d’accident par million d’heures de travail est passé de 2,8 à 2,1. L’objectif de 2,5 a donc été dépassé.

Ces efforts ont aussi porté leurs fruits en ce qui concerne la sécurité écologique. L’an passé le taux de valorisation des déchets du a atteint les 99,9%.

[stextbox id=”info”]Un bilan humain intéressant[/stextbox]

Les 34 embauches de 2013 portent à 734 le nombre d’agents EDF sur le site de la centrale. À ce chiffre déjà conséquent, il faut rajouter 200 prestataires qui sont permanents à Golfech et les 49 emplois en alternance en cours. Au total ce sont prés de 900 familles qui sont directement concernées par les emplois de la centrale. L’entreprise a aussi accueilli 64 stagiaires de l’enseignement supérieur.

La formation n’a pas été laissé de côte puisqu’on en compte environ 102.000 heures pour les agents EDF de la centrale.

La centrale a su aussi s’implanter au niveau local. Trente partenariats dans différents domaines (sport, musique,…) ont été signé avec les associations locales. Parmi les agents de l’entreprise, 17 sont élus dans les environs. Ouvrant de plus en plus ses portes, la centrale vise les 5.000 visiteurs cette année (il y en a eu 4.800 en 2013).

[stextbox id=”info”]L’avenir de la centrale[/stextbox]

Le 4 février au matin, un étrange convoi a atteint Golfech. Ce convoi test devait valider un itinéraire pour le transport des gros composants (ce genre de transport n’avait pas concerné la centrale depuis sa mise en service dans les années 1990). Le convoi a mis deux semaines depuis Langon (Gironde), à une vitesse moyenne alternant entre 15 et 25 km/h, pour atteindre le site. Il a nécessité le concours de la gendarmerie ainsi que des conseils municipaux et des différentes préfectures.

Le matériel acheminé par ce trajet doit être utilisé dans l’entretien régulier de la centrale puis pour le “grand carénage”. 2014 est une année phare pour la centrale puisque sont déjà annoncés 159 jours d’arrêts afin de permettre l’inspection et l’entretien de différentes partie des deux réacteurs. La tranche 1 (mise en service en 1991) ferra l’objet d’une visite décennale, la tranche 2 (mise en service en 1994) d’une visite partielle. 

Le ”Grand Carénage”, un ensemble de travaux de maintenance lourde, est prévu pour 2021. A Golfech, 1,2 milliard d’euros devrait permettre de prolonger l’espérance de vie de la centrale jusqu’à cinquante ou soixante ans.

Crédit photo: Jack Ma

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 8 Déc 2016
Les compagnies Kazatomprom et China General Nuclear Power Corporation (CGNPC) ont lancé mardi 6 décembre dernier la construction d'une usine de fabrication de combustible nucléaire au Kazakhstan. Un projet commun innovant dans lequel le groupe français Areva NP jouera un…
jeu 17 Déc 2015
Areva et le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) ont officialisé un accord portant sur le démantèlement des installations nucléaires du site de Marcoule. Pour un montant de 370 millions d’euros, le groupe de Philippe Knoche devra s’occuper de l’ancienne usine…
mer 6 Août 2014
La société russe Rusatom Overseas, membre du groupe nucléaire public Rosatom, et la société chinoise CNNC New Energy ont signé le mardi 29 juillet dernier un mémorandum d'intention sur la construction des centrales nucléaires flottantes. S'il ne s'agit pour le…
mer 29 Juin 2016
Dès le premier jour du salon mondial du nucléaire, le 28 juin dernier, un protocole d’accord a été signé par Mitsubishi Heavy Industries et EDF afin de préparer l’entrée du groupe asiatique au capital d’Areva NP. Les deux entreprises, qui travaillent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.