La sécurité nationale élabore un nouveau plan en cas d’accident nucléaire - L'EnerGeek

La sécurité nationale élabore un nouveau plan en cas d’accident nucléaire

Three_Mile_Island_LuxoLe secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) a annoncé, lundi 3 février, dans un document d’une centaine de pages que la France a élaboré un nouveau plan de réponse à un accident nucléaire ou radiologique majeur.

Le SGSDN rappelle : « Bien que le risque d’accident grave soit extrêmement faible, la catastrophe de Fukushima en mars 2011 a rappelé que les États se doivent d’être en mesure de faire face aux situations les plus improbables, dès lors qu’elles pourraient avoir des conséquences graves sur la population et l’environnement. ».

Notre ancien dispositif (PPI) à un risque d’accident nucléaire datait d’il y’a plus de 30 ans. Le cercle d’action de ce plan s’étendait jusqu’à 10 km de l’installation. Les pouvoirs publics veulent assurer une meilleure protection de la population, en prenant en compte des conséquences pouvant toucher les personnes au-delà du périmètre des PPI.

Le nouveau dispositif a été testé

Le nouveau plan national « Accident nucléaire et radiologique majeur » a été élaboré. Il vise à renforcer la sécurité de la population en cas d’accident grave hors de nos frontières, ainsi que la capacité de réponse à un accident grave de transport de déchets nucléaires.

Il présente un guide d’aide à la décision qui comprend 8 situations types. Les scénarios imaginés vont de l’incertitude, à la catastrophe nucléaire à l’étranger ou encore à une situation d’accident en mer d’un sous-marin nucléaire.

Le nouveau dispositif a été testé, selon le SGDSN, lors d’un « exercice de grande ampleur qui simulait un accident sur une centrale nucléaire ».

Le plan est consultable sur le site www.sgdsn.gouv.fr 

Crédit photo : Luxo

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 20 Mai 2015
A la suite de l'accident nucléaire survenu en mars 2011 à la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, un bouclier de protection avait été scellé sur le réacteur 1 afin de contenir toute fuite radioactive. Il faut maintenant retirer ce bouclier pour débuter le long démantèlement du réacteur.  Ces…
ven 14 Nov 2014
Après un ralentissement temporaire de l'énergie nucléaire au niveau international à la suite de la catastrophe de Fukushima au Japon en 2011, les capacités électronucléaires devraient connaître une forte croissance dans les 25 prochaines années. C'est ce qu'affirme le dernier…
mer 10 Août 2016
Mercredi 6 juillet dernier, le Groupe d’Études et de Nanoanalyses des EffetS d’IrradiationS GENESIS était inauguré sur le site de Madrillet à l'Université des Sciences et Techniques de Rouen. Cette plateforme de recherche unique en son genre résulte d'une coopération…
lun 18 Juin 2018
Alors qu'en France et dans d'autres pays européens, la tendance est à la réduction de la part du nucléaire dans le mix énergétique, la Grande-Bretagne cherche au contraire à développer son parc nucléaire. La raison : le pays a besoin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.