Le boom mondial des installations solaires va se poursuivre en 2014 - L'EnerGeek

Le boom mondial des installations solaires va se poursuivre en 2014

cellule_solaire_photo_ mrjorgenLe cabinet de marketing américain IHS a publié, mardi 31 décembre, un rapport consacré au secteur de l’énergie solaire  photovoltaïque. Les auteurs de cette étude prévisionnelle estiment que les installations de panneaux solaires vont continuer de progresser en 2014 (après 3 ans de hausse constante) pour atteindre un niveau record : 40 GW de puissance photovoltaïque supplémentaire à la fin de l’année.

Selon l’édition 2013 de son inventaire des énergies renouvelables dans le monde, Observ’ER quantifie la production d’électricité renouvelable à 4.699 TWh pour l’année 2012.  Soit une part de 20,8% dans le mix électrique mondiale. Avec 104,5 TWh, l’énergie solaire photovoltaïque, qui permet de générer de l’électricité grâce aux rayons du soleil, se place en quatrième position des énergies renouvelables, après l’hydraulique, l’éolien et la biomasse.

[stextbox id=”info”]Un marché qui a sorti la tête de l’eau[/stextbox]

Selon les chiffres avancés par le cabinet de conseil américain, les unités de production d’énergie solaire qui devraient être installées tout au long de l’année 2014 devraient atteindre une puissance totale située entre 40 et 45 GW. Les projections d’IHS confirment donc les prévisions d’autres organismes, comme les instituts Mercom Capital ou NPD Solar Buzz, qui ont eux aussi tablé sur une puissance installée d’une quarantaine de GW pour 2014.

Soucieux de diversifier leur mix énergétique, les grandes puissances mondiales ont permis au marché du photovoltaïque de rebondir au cours des dernières années. Malgré la crise économique, les installations de panneaux solaires ne faiblissent pas. Elles s’accélèrent : la puissance mondiale installée en 2011 était de 27,5 GW, celle de 2012 de 31,2 GW et celle de 2013 de 35 GW. Pour un marché qui a atteint 61 milliards d’euros.

Une des raisons principales de la santé présente et future du marché photovoltaïque? “Le Japon”, selon les experts d’IHS. Le Pays du Soleil levant, engagé dans une impasse avec l’arrêt de son parc nucléaire, deviendra en 2014 le second marché mondial du photovoltaïque, énergie dans laquelle il a vu une alternative respectueuse de l’environnement par rapport aux fossiles qui compensent actuellement l’arrêt du nucléaire. Même si le Japon a revu à la baisse ses objectifs d’émissions de gaz à effet de serre (avec un risque ultérieur d’explosion de la bulle solaire), le secteur photovoltaïque devrait croître de plus de 7 GW de puissance en 2014, après l’installation de 6,3 GW en 2013.

[stextbox id=”info”]Quels sont les rois du solaire ?[/stextbox]

Premier marché photovoltaïque au monde, la Chine poursuit le développement de son secteur renouvelable. Si l’Empire du Milieu ne devrait pas réussir à atteindre son objectif officiel de 12 GW de puissance solaire installée en 2014, la puissance déployée d’ici là lui permettra néanmoins de rester le leader mondial incontesté de ce secteur.

Après une année 2013 marquée par la progression de son parc solaire à hauteur de 5,5 GW, les Etats-Unis devraient continuer sur leur lancée avec une puissance supplémentaire de 6,4 GW.

Le marché allemand,  leader du Vieux Continent, devrait à nouveau stagner et se conforter dans sa quatrième place mondiale avec l’installation de 3,7 GW de puissance. Grâce à une petite progression de 0,8 GW, le marché français du photovoltaïque devrait remonter à la huitième place du classement mondial.

Les auteurs du rapport mettent également en avant des phénomènes qui permettent d’expliquer la forte progression du marché photovoltaïque : le développement des solutions de stockage d’électricité qui atteindront 753 MW installés en 2014, une baisse généralisée des prix des modules solaires avec une stabilisation des marges des fabricants chinois, ainsi que l’émergence des marchés d’Amérique latine. Ces derniers devraient quintupler leur capacité photovoltaïque d’ici la fin de l’année, pour parvenir à  à 1,4 GW. Des pays comme le Chili ou le Mexique dotés d’un ensoleillement exceptionnel présentent la particularité de pouvoir développer des projets sans aides publiques. 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 24 Fév 2014
Lors de la conférence de ce week-end sur l’énergie à Oran (Algérie), le mot d’ordre était  « énergie renouvelable ». Les participants ont unanimement considéré les énergies vertes comme un choix stratégique pour l’avenir de l’Afrique. L'un des plus importants potentiels renouvelables se situe au nord…
mar 5 Mai 2015
C’est depuis le siège social de Telsa Motors, à Palo Alto en Californie qu’Elon Musk, le dirigeant de cette dernière, a annoncé le lancement prochain d’un nouveau type de batterie capable de stocker l’énergie électrique provenant de la production solaire…
mer 28 Mar 2018
A l'heure où les grandes centrales thermiques disparaissent progressivement et où les installations de production renouvelables se multiplient, les moyens de stockage de l'électricité nécessaires pour lisser la production du réseau électrique national s’imposent comme une filière pleine de promesses.…
Le mardi 13 février 2018, la Commission nationale du débat public (CNDP) a souhaité donner des précisions sur les modalités du débat qu’elle organise sur la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). En présence d’une vingtaine de journalistes, Jacques Archimbaud, Isabelle…

COMMENTAIRES

  • En Europe aussi la situation évolue vite et il suffit de regarder le chemin parcouru depuis dix ans pour s’en convaincre.

    Dans le document ci-joint, ce ne sont pas des années isolées qui sont comparées mais deux périodes de trois ans, ce qui évite de comparer des situations parfois bien différentes d’une année à l’autre dans le cas de l’hydraulique par exemple.

    http://energeia.voila.net/renouv/electri_renouv_fr_de.htm

    Pour l’Union européenne, en une décennie, les énergies renouvelables sont passées de 14% à 22% de la production d’électricité tandis qu’aussi bien les combustibles fossiles et le nucléaire voyaient leur pourcentage se réduire.

    Remarquable surtout pour l’éolien, le solaire et la biomasse, ce qui est très visible dans le dernier tableau.

    Répondre
  • Le marché du photovoltaïque en Belgique francophone est aussi destiné à une belle croissance pour 2014. La Wallonie ayant subit en 2013 un arrêt des subventions à l’installation pour particuliers, 2014 devrait être l’année de la reprise.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.