Solaire thermique : quatrième année de baisse consécutive en Europe - L'EnerGeek

Solaire thermique : quatrième année de baisse consécutive en Europe

solaire-thermique_photo_compxlL’énergie solaire ne sert pas uniquement à produire de l’électricité. Les installations solaires thermiques sont des dispositifs qui récupèrent l’énergie du rayonnement solaire pour la transformer en chaleur grâce à un fluide colporteur. Dans le secteur du bâtiment, ces panneaux solaires peuvent être utilisés pour chauffer l’eau sanitaire d’un logement ou comme chauffage d’appoint (pour les pièces d’une résidence, une piscine…).

Selon le baromètre solaire thermique publié par EurObserv’er, un consortium spécialisé dans l’observation du développement des énergies renouvelables dans l’Union Européenne, le marché entre dans sa 4ème année de baisse consécutive. Avec 3,4 millions de m² de capteurs solaires thermiques installés en 2012, la filière est maintenant bien loin de ses records de 2008 (4,6 millions de m²).

[stextbox id=”info”]Un marché européen à la peine[/stextbox]

Selon l’enquête menée par EurObserv’er, 3.395.420 m² de capteurs solaires thermiques ont été nouvellement installés dans l’UE en 2012. Un chiffre qui marque un recul de 5,5% par rapport aux installations de 2011 (3.591.580 m2) et une perte de vitesse de 1,2 millions de m² en quatre ans. Cette quatrième année de baisse consécutive est d’autant plus décevante que 2011 semblait marquer “une inflexion dans la décroissance du marché européen après deux années difficiles en 2009 et 2010”, selon l’organisme à la base de l’étude.

Le secteur solaire thermique est certes en pleine croissance en Pologne, en Grèce, en Hongrie, au Danemark et dans les pays du Benelux. Toutefois, les bons résultats de ces marchés ne suffisent pas à combler le ralentissement des “marchés locomotives”. Le ralentissement des installations en Allemagne (qui est le seul pays à installer plus d’un million de m²), en Espagne, au Portugal, en Italie, au Danemark et en Grande Bretagne explique cette tendance européenne en demi-teinte.

Pour EurObserv’er, la crise économique et la baisse du dynamisme dans le secteur du bâtiment expliquent cette baisse. L’organisme note également la concurrence de plus en plus féroce des autres technologies sur le segment domestique (photovoltaïque, pompes à chaleur, éolien…).

[stextbox id=”info”]Une situation “un peu moins difficile” en France[/stextbox]

En maintenant son cap des 220.000 m² installés annuellement, la situation est jugée “un peu moins difficile” en France. EurObserv’er souligne toutefois que ces statistiques incluent les 40.000 m² installés dans les Départements d’Outer Mer en 2012.

Le maintien du rythme français est attribué à la mise en place du programme Fonds Chaleur de l’Ademe, qui a pour objectif de développer la production de chaleur à partir des énergies renouvelables dans le secteur de l’habitat collectif. Selon EurObserv’er, les subventions accordées dans le cadre de ce programme ont contribué à la “forte croissance des installations solaires de production d’eau chaude sanitaire collective”.

Malgré la crise qui frappe le secteur de la construction, le marché solaire thermique français devrait rester sur la pente ascendante, favorisé par la réglementation thermique 2012 qui impose désormais une consommation énergétique maximale de 50 kWh/m2.an pour les bâtiments neufs.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 2 Mai 2017
La ministre de l'Environnement et de l'Energie Ségolène Royal a dévoilé lors d'une réunion professionnelle jeudi 27 avril 2017, les lauréats de la première période de l’appel d’offres solaire lancé en 2016. Au total 361 projets ont été retenus pour…
jeu 30 Juil 2015
Avec la Corée du Sud et la France (avec la centrale EDF de la Rance en service depuis près de 50 ans), le Canada et le Royaume-Uni font partie des rares puissances qui ont décidé de se tourner vers l’énergie…
lun 26 Mai 2014
Si l'électricité d'origine solaire n'occupe aujourd'hui qu'une infime part du mix électrique des États-Unis (0,02%), elle n’est pas oubliée dans les récentes politiques énergétiques mises en place Outre-Atlantique. L’État de New York s'est par exemple lancé dans le développement de l'énergie solaire…
jeu 15 Mai 2014
Selon une annonce faite mercredi 14 mai par l'Agence Panafricaine de Presse (Pana), le Cameroun envisage la construction d'un nouveau barrage et d'une centrale hydro-électrique (75 MW). Des équipements qui devraient être implantés à Bini Warak, dans la région de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.