La France à nouveau exportatrice d’électricité vers l’Allemagne (CRE) - L'EnerGeek

La France à nouveau exportatrice d’électricité vers l’Allemagne (CRE)

lignes_électriques_étéSelon la CRE (Commission de régulation de l’énergie), autorité administrative indépendante chargée de veiller au bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz en France, l’hexagone est redevenu exportateur net d’électricité vers l’Allemagne, et ce pour la première fois depuis le mois de septembre 2011.

Doté d’un parc de production électrique puissant et compétitif dominé par le nucléaire et l’hydraulique, la France est traditionnellement exportatrice d’électricité vers les pays voisins. Les interconnexions avec l’Allemagne faisaient toutefois exception à cette règle depuis deux ans.

Ce n’est plus le cas : la France a exporté 0,2 TWh outre-Rhin au mois de juin ( et 5,7 TWh vers l’ensemble de ses voisins). Selon la CRE, cette inversion est liée au fait que les prix de l’électricité française ont été inférieurs à ceux de l’électricité allemande au mois de mai et au mois de juin.

Cette baisse du prix de l’électricité française s’expliquerait par une chute de la consommation française en juin (- 10% par rapport au mois de mai), une meilleure disponibilité du parc nucléaire hexagonal et une augmentation de la production renouvelable (+ 15% par rapport à juin 2012).

Auparavant les prix allemands étaient devenus moins chers que les prix français sur le marché européen de l’électricité grâce au regain du charbon observé en Allemagne depuis que le pays se désengage du nucléaire. La forte augmentation de la production renouvelable en Allemagne permet aussi au pays  de proposer une électricité à faible coût lors des pics de production des énergies éolienne et solaire (60% de production électrique d’origine renouvelable au mois de juin).

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mar 20 Jan 2015
État américain leader dans les technologies de stockage d'énergie, la Californie vient de publier une feuille de route détaillée portant sur la manière dont les systèmes de stockage d'électricité pouvaient être utilisés pour moderniser le réseau électrique et favoriser l'intégration…
jeu 2 Mai 2013
La consommation d’électricité varie énormément, que ce soit suivant le jour de l’année ou l’heure qu’il est. Cependant, il est impossible de stocker l’électricité, pour la distribuer au moment le plus opportun. C’est la mission du Centre national d’exploitation du…
mar 3 Jan 2017
Et si vous pouviez dire adieu à vos problèmes de batteries ? C’est bien ce que vous propose un jeune scientifique en herbe biélorusse et sa nouvelle invention, une batterie portative et rechargeable par les mouvements de rotation de votre…
lun 13 Août 2018
Appelé à s’exprimer sur un litige opposant Bruxelles à la Russie au sujet de la conformité du Paquet énergie européen, le "panel" de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) s’est prononcé vendredi 10 août 2018, en faveur de l’Union européenne. Ce…

COMMENTAIRES

  • Une hirondelle ne fait pas le printemps.

    Si l’on regarde la situation sur dix ans ou plus, la France exporte un peur d’électricité vers l’Allemagne en été, pour une raison bien simple.

    Pour continuer à faire tourner un peu les réacteurs nucléaires, l’électricité est vendue à prix cassé pendant les périodes de faible consommation. Les grandes compagnies allemandes ont le sens des affaires et ralentissent leur propre production pour acquérir cette électricité bradée sur le marché de gros.

    Pour suivre la situation mois par mois de 2010 à 2012 :

    http://energeia.voila.net/electri/france_allemagne.htm

    Le rapport de la CRE montre bien, page 10, que la France a exporté 5,2 TWh d’électricité vers l’Allemagne en 2012, mais en a importé 14,0 TWh.

    Ce qui est encore dit page 13.

    Et pour les huit premiers mois de l’année 2013, le solde des échanges est toujours très en faveur de l’Allemagne.

    Répondre
  • Quand c’est la France qui exporte vers l’Allemagne, c’est uniquement à prix cassé nous dit Gaspar. Et il félicite l’Allemagne d’exporter beaucoup plus souvent chez nous.
    Mais comment fait-elle ? Si ce n’est justement parce que ses prix à elle sont encore plus cassés que les prix de la France la majorité du temps ! Déjà auparavant l’électricité de son charbon était souvent moins chère que celle des voisins, mais maintenant les surplus d’électricité renouvelable l’obligent à descendre les prix au plus bas pour écouler les stock.

    L’important pour la France est le bilan global, et là on constate un phénomène très intéressant, régulièrement nous importons de l’Allemagne *simultanément* à des exportations ailleurs.
    En fait importer d’Allemagne à bas prix nous permet d’exporter encore plus ailleurs, à un prix beaucoup plus intéressant.

    Ce qui compte en fait est la somme des exportation et leur bilan financier, et là le constat est que la France exporte beaucoup, presque tous les jours de l’année, et ça lui rapport environ 2 milliards d’euro par an.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.