Deux réacteurs nucléaires mobilisés par les appareils en veille - L'EnerGeek

Deux réacteurs nucléaires mobilisés par les appareils en veille

appareils_en_veille_photoguillermoestevesSelon une étude réalisée par le cabinet Powermetrix pour l’AFP, les appareils électriques en veille mobilisent en permanence 2.300 MW, soit la puissance de deux réacteurs nucléaires d’EDF.

Powermetrix qui définit la veille comme « la consommation électrique de tous les appareils d’une maison ou d’un appartement qui fonctionnent en permanence », indique que laisser ces appareils branchés correspond à laisser 7 à 8 ampoules nouvelle génération allumées 365 jours par an et 24 heures sur 24 dans chaque foyer.

En effet, les appareils en veille mobilisent en moyenne 10 watts. Et les appareils les plus anciens sont encore plus gourmands en énergie. L’Union européenne avait d’ailleurs introduit en 2008 des mesures visant à réduire la consommation électrique en mode veille à seulement 1 ou 2 watts en 2010.

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) note par ailleurs que le nombre d’équipements électriques augmente dans les foyers. Selon elle, un foyer dispose de 15 à 50 appareils électriques.

En conséquence de leur consommation énergétique, les appareils en veille pèsent lourd sur la facture des Français. En moyenne, ils coûtent 86€ par an à chaque foyer et représente 11% de la facture électrique annuelle. A l’échelle nationale, leur coût s’élève à 2 milliards d’euros par an.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 20 Juin 2018
Interrogé par l’Association des journalistes de l’énergie, mardi 19 juin 2018, le président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), Jean-François Carenco, a une nouvelle fois pris position en faveur du compteur Linky. Ce dernier a vigoureusement défendu ce…
jeu 22 Déc 2016
Réservées aux grandes institutions internationales comme la banque mondiale ou la banque européenne d’investissements, les obligations vertes ou "green bonds" se démocratisent et séduisent désormais aussi bien le secteur privé que les autorités publiques. Preuve de cet intérêt grandissant, la…
mar 8 Juin 2021
Le Brésil traverse actuellement une période de sécheresse exceptionnelle. A mesure que les ressources en eau diminuent, l'impact sur la production d’électricité se fait lourdement sentir. Si le risque de pénurie électrique est pour l'instant écarté, le gouvernement doit pourtant…
mer 17 Déc 2014
Deux équipes de recherche de l’Université de Nantes, l’Institut d’électronique et télécommunication de Rennes (IETR) et l'Institut de Recherche en Génie Civil et Mécanique (GeM), ont émis la possibilité d'exploiter les courants d'air comme source de production d'énergie propre et…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.