Gironde : l’électricité solaire la moins chère de France - L'EnerGeek

Gironde : l’électricité solaire la moins chère de France

Six mois de travaux. 43.560 panneaux solaires en silicium fixés sur des pieux en acier plantés dans le sol. Une durée d’exploitation de 30 ans. Le deuxième parc photovoltaïque de Mios, qui vient de voir le jour, produira l’énergie solaire la plus compétitive de France.

Pour la construction de cette nouvelle installation, le groupe Ylliade, spécialisé dans l’exploitation forestière, a renouvelé sa confiance à la société Juwi EnR qui avait déjà aménagé le premier parc solaire dans le domaine forestier de Mios, dont les parcelles de pins avaient été ravagées par des tempêtes dévastatrices en 1999 et en 2009 :

« Les garanties de qualité et de coûts proposées par Juwi EnR nous ont confortés dans notre choix de continuer à investir dans les énergies renouvelables pour assurer la pérennité et la diversification de notre activité », a déclaré Yves Jacquin Depeyre, président du groupe Ylliade.

Le parc solaire Mios 2 dispose d’un potentiel supérieur à celui de son aîné : 10,5 MWc de puissance et 13,2 millions de Kwh produits chaque année contre 8,5 MWc et 10 millions de Kwh par an pour Mios 1. Vendue à EDF pour 11,38 centimes le Kwh, l’énergie produite par Mios 2 couvre plus de 140% des besoins en électricité de la commune de Mios, qui compte 7.000 habitants.

A ce jour, la Gironde compte 125 hectares de panneaux solaires, répartis dans cinq parcs photovoltaïques.

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
lun 16 Juil 2018
Plus connu pour ses smartphones que pour son électricité, Apple n'en est pas moins porté sur la production d'électricité renouvelable et tente de convaincre ses fournisseurs de s’engager eux aussi pleinement dans la transition énergétique. Le géant technologique américain a…
mer 29 Jan 2014
Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) vient d’annoncer la fin des travaux de rénovation de l’unité 1 de la centrale géothermique de Bouillante (Guadeloupe), à ce jour la seule centrale de ce type à produire de l’électricité à…
En remplacement de Nicolas Hulot, démissionnaire, le président de l’Assemblée nationale, François de Rugy, a été nommé mardi 4 septembre 2018 par l’Elysée, ministre de la Transition écologique et solidaire. Un choix de raison de la part du gouvernement qui…
lun 18 Sep 2017
De passage en Polynésie française, le secrétaire d'Etat à la Transition écologique Sébastien Lecornu a salué, jeudi 14 septembre 2017, la politique énergétique menée au sein de cette collectivité d'outre-mer plus que jamais menacée par le réchauffement des températures. La…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.