Gaz et électricité : l'impact du froid sur les factures des ménages - L'EnerGeek

Gaz et électricité : l’impact du froid sur les factures des ménages

Les températures ont été particulièrement froides au premier semestre 2013. A la fin du mois de mai les températures étaient par exemple de 4 à 5 degrés inférieures aux normales de saison. Le cabinet Sia Partners estime que ce froid engendre une augmentation de plus de 80€ sur les factures de gaz et d’électricité.

Pour calculer le coût de la surconsommation en électricité et en gaz (selon les ménages), Sia Partners a utilisé le concept de gradient de thermo-sensibilité des parcs de consommation qui mesure la variation de la consommation en fonction des variations de températures. Ce gradient permet de répondre à la question suivante : comment augmente la consommation en énergie à chaque degré en moins ?

Sia Partners a fait ses calculs avec les gradients de la consommation des particuliers, soit 1.010 MW/°C pour l’électricité (c’est-à-dire qu’une baisse de température d’un degré entraîne une augmentation de la consommation d’électricité de 1.010 MW) et 32 GWh/°C au 1er semestre (janvier à mars) et 43 GWh/°C au 2ème semestre (avril et mai) pour le gaz.

Ainsi pour connaître la surconsommation totale il faut multiplier le gradient de thermo-sensibilité par le nombre de degrés en moins (par rapport aux normales de saisons.)

Après calculs, Sia Partners estime que la surconsommation en électricité d’un ménage moyen à cause des conditions climatiques a été de 690 kWh au premier semestre 2013 (de janvier à mai) alors que la surconsommation en gaz atteint les 1.380 kWh.

Dernière étape du calcul : le coût de cette surconsommation. Sia Partners a multiplié la surconsommation par les tarifs de vente réglementés : 12 centimes d’euros par kWh pour l’électricité au tarif Bleu et 5,9 centimes d’euros par kWh pour le gaz au tarif B1.

Donc 690*0,12=82,8 et 1.380*0,059=81,42

Les mauvaises conditions climatiques de ce début d’année engendrent donc un surcoût d’environ 80€ pour les ménages se chauffant à l’électricité et pour ceux se chauffant au gaz. Sia Partners estime que la facture de ces ménages subit une hausse de 8%  par rapport à une année normale.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 30 Jan 2014
Tous les étés, EDF emploie des saisonniers-hydroguides dans toutes les régions où le groupe exploite des barrages. Leur mission principale : informer les usagers des cours d’eau,  notamment les touristes et les pêcheurs, sur les risques liés aux variations des niveaux…
lun 27 Avr 2015
Le barrage des Salvages est une retenue d'eau de 70 mètres de long en aval de la centrale hydroélectrique de Carla, dont les turbines sont sollicitées pour répondre à des pointes de consommation d'électricité. Situé à quelques kilomètres de Castres, dans le Tarn,…
jeu 10 Oct 2013
Situé sur le fleuve Duero qui marque la frontière entre l'Espagne et le Portugal, le barrage d'Aldeadávila, est l'un des complexe hydroélectrique les plus importants d'Espagne. Les deux infrastructures qu'il alimente, une centrale à réservoirs et une station de transfert d'énergie…
jeu 13 Mar 2014
Depuis 1989 le Centre national d’équipements hydrauliques (alors le CNEH, devenu le CIH) est installé sur le technopôle savoyard. Ce 25ème anniversaire est l'occasion de rappeler que le CIH , principal gestionnaire des barrages français et employeur important, joue un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.