Francéole fabriquera des mâts d'éolienne pour Siemens - L'EnerGeek

Francéole fabriquera des mâts d’éolienne pour Siemens

L’entreprise française Francéole s’est vue confiée, par la signature d’un accord, la construction des mâts des éoliennes terrestres de Siemens pour de futurs parcs du groupe.  

Les usines de Francéole, et notamment celle de Dijon, fabriqueront des mâts pour différents types d’éoliennes. Ces mâts mesureront jusqu’à 100 m de haut et pèseront 300 tonnes. Leur fabrication nécessite « des moyens industriels lourds et des compétences très précises », précise le Directeur Commercial de Francéole, Mathias Regnier.

L’entreprise française a été choisie par Siemens après un processus de sélection rigoureux. Siemens a observé la capacité de production, la qualité et la compétitivité du travail de Francéole.

Avec des mesures gouvernementales favorables, Siemens mise sur un redémarrage de la filière éolienne terrestre en 2013 et projette de construire de nouveaux parcs dans les mois à venir.

Siemens, qui développe son activité éolienne depuis trente ans, a déjà fourni en France une quinzaine de parcs terrestres qui totalisent une puissance de 300 MW.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 24 Avr 2017
A l'instar du groupe EDF en 2016, le français Engie se lance lui aussi sur le marché des énergies renouvelables chinois. L'énergéticien a annoncé avoir signé mardi 18 avril à Shanghai, un accord pour une prise de participation à hauteur…
lun 24 Juin 2013
Le 6ème Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque, réalisé par le think tank France territoire solaire avec le cabinet Kurt Salmon, dresse le bilan du photovoltaïque en France et dépeint une filière en crise. Peu de raccordements ont été réalisés. Selon…
ven 9 Sep 2016
C'est à Abou Dhabi qu'a commencé et s'est terminée l'aventure de Solar Impulse 2. Le 26 juillet dernier, cet avion à propulsion électrique terminait en effet avec succès un périple tout aussi ambitieux qu'improbable : un tour du monde en avion…
lun 24 Juil 2017
Sources de désaccords entre Paris et la Commission européenne, qui exige plus de concurrence sur le marché de l’énergie français, la fin des tarifs réglementés du gaz et de l’électricité et l’ouverture des concessions des barrages hydroélectriques devraient finalement s’appliquer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.