Le barrage de Vouglans : 3ème lac artificiel de France - L'EnerGeek

Le barrage de Vouglans : 3ème lac artificiel de France

vouglans-barrages-hydrauliques-edf

Le barrage hydroélectrique de Voulgans est situé sur la rivière de l’Ain, dans le Jura. D’une puissance de 262 MW, ce barrage voûte a été mis en service en 1970.

Sa hauteur est de 135m, pour 425m de longueur. Son réservoir est le troisième lac artificiel de France, avec 35 km de long, et une capacité de 600 millions de m³ d’eau.

Ce barrage est le premier construit avec une voûte « pure », c’est-à-dire en forme de spirale, à la différence des voûtes classiques, qui sont en forme de cylindre. Il fonctionne avec trois turbines Francis, ayant chacune une puissance de 68MW.

Il est également équipé d’un groupe réversible turbine-pompe d’une puissance de 58 MW, pour un débit de 70 m3/s. Ce groupe était au moment de sa construction le plus puissant de France. Le barrage est également équipé de deux transformateurs de 160 MVA, qui permettent d’élever l’énergie produite en 10.000 volts à 225.000 volts.

300 millions de kWh produits par an

Sa production annuelle moyenne est de 300 millions de kWh, ce qui correspond à la consommation des villes de Bourg-en-Bresse et d’Oyonnax (soit à elles deux près de 63.000 habitants).

Le barrage est traversé par 5 km de galeries. Autrefois ouvertes au public à des fins touristiques, elles permettent maintenant la surveillance du barrage, grâce à des milliers de capteurs qui mesurent les déplacements, débits, et pressions de l’eau.

Pour la construction de la retenue, 1600 hectares de terrains ont été engloutis. Deux communes ont ainsi disparût : le village du Bourget, et le hameau de Brillat. La chartreuse du Vaucluse a elle aussi été submergée, mais son portail d’entrée a été remonté au-dessus du niveau des eaux du lac.

Le barrage a également une forte attraction touristique. De nombreuses activités et compétitions sportives d’y déroulent chaque été. D’après EDF, la gestion du lac tient compte des différents usages de l’eau : « la production d’énergie renouvelable, les activités touristiques et de loisirs, dont la pêche, et la préservation de la biodiversité ».

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 28 Fév 2018
Alors que le secteur de l’agriculture représente un potentiel de développement prometteur pour les énergies renouvelables et la transition énergétique dans son ensemble, le gouvernement entend bien profiter de ces synergies positives. Le ministère de l'Agriculture a détaillé dans un…
mer 13 Nov 2013
Selon un rapport du Département de l’Énergie, les installations éoliennes implantées aux États-Unis affichent désormais une puissance totale de plus de 60 GW. Une puissance qui a augmenté de 90% depuis 2011, confirmant ainsi l'évolution rapide du marché de l'éolien…
lun 25 Juil 2016
En France, la Commission de régulation de l’énergie anticipe une forte hausse des charges du service public de l'énergie en 2017. Selon ses estimations, elles s’élèveront l'an prochain à 8 milliards d’euros, soit une hausse de 19 % par rapport…
mar 31 Jan 2017
La société française Voltalia, spécialisée dans les énergies renouvelables (éolienne principalement), a entamé en 2016 une nouvelle phase de développement et intégré progressivement la filière photovoltaïque. Cette diversification, accompagnée de nouveaux investissements significatifs dans plusieurs centrales brésiliennes, lui a permis de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.