Ils ont fait l’électricité : Heinrich Hertz et les ondes - L'EnerGeek

Ils ont fait l’électricité : Heinrich Hertz et les ondes

Ingénieur et physicien allemand de la deuxième moitié du XIXe siècle, Heinrich Hertz a considérablement influencé la recherche de l’époque. Ses travaux sur les ondes ont notamment permis le développement de la télégraphie et de la radiophonie.

Né en Hambourg (Allemagne) en 1857, Heinrich Hertz se destine à la profession d’ingénieur avant de se tourner vers la voie universitaire. Il étudie à l’université de Munich puis de Berlin d’où il sort docteur en physique en 1880. Il devient alors professeur à l’Ecole polytechnique de Karlsruhe en 1884.

[stextbox id=”info”]Confirmation de la théorie de Maxwell[/stextbox]

En 1886, Hertz s’intéresse à l’effet photoélectrique. Il soumet une plaque de métal à un rayonnement lumineux et démontre que des électrons peuvent être émis en fonction de l’intensité lumineuse. Ses travaux viennent confirmer la découverte de l’effet photovoltaïque d’Antoine Becquerel. Cependant, il faut attendre quelques années et les travaux d’Einstein pour que l’effet photoélectrique soit expliqué.

Hertz centre alors ses recherches sur la théorie des ondes électromagnétiques de Maxwell. Ce dernier a réalisé un travail théorique dans lequel il résume ces ondes en quatre équations différentielles, proposant ainsi les lois de l’électromagnétisme. Avec ces lois, Maxwell exprime, de manière théorique, la propagation des ondes à la vitesse de la lumière. Les travaux de Hertz, réalisé grâce à un oscillateur, permettent de confirmer par l’expérience, les théories de Maxwell.

[stextbox id=”info”]Découverte des ondes radiophoniques[/stextbox]

Mais Heinrich Hertz est resté connu pour sa découverte d’autres ondes, celles-ci non visibles. Grâce à son oscillateur, il démontre que les ondes électromagnétiques ont les mêmes propriétés que les ondes lumineuses (diffraction, polarisation, …). Ses résultats sont à la base du développement de la télégraphie et de la radiophonie.

Ses nombreux travaux lui permettent d’obtenir la chaire de physique à l’université de Bonn en 1889. Il est également récompensé de la médaille Rumford en 1890. En 1894, une maladie foudroyante l’emporte à l’âge de 36 ans. Depuis, le nom est resté associé aux ondes radio, dites « hertziennes » et le hertz est devenu l’unité internationale de la fréquence. Heinrich Hertz est également l’oncle de Gustav Hertz, prix Nobel de physique en 1925.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 5 Mai 2014
Dans quelques jours la retenue du barrage aveyronnais de Sarrans sera complètement à-sec. EDF, l’exploitant de ce barrage historique construit il y a 80 ans doit en effet procéder à un examen complet de l'ouvrage et conduire des travaux de maintenance.…
lun 16 Sep 2013
Lors d'une conférence de presse qui s'est tenue mercredi dernier, Shunichi Tanaka, le président de l'autorité nucléaire japonaise, s'est voulu rassurant concernant les effets sur l'environnement des fuites d'eau radioactive qui émanent actuellement de la centrale accidentée de Fukushima. « On…
lun 8 Avr 2013
Physicien français, Antoine Becquerel a contribué au développement de l’électrochimie en France au XIXe siècle. Ayant voué la majorité de sa vie à la recherche scientifique, il a occupé pendant quarante ans la chaire de professeur de physique au Muséum…
mer 3 Juil 2013
La DTG (pour « Division technique générale) est l’unité d’expertise et de mesure du groupe EDF. Basée à Grenoble, elle est notamment chargée d’établir les prévisions hydrométéorologiques nécessaires au bon fonctionnement du parc hydraulique (EDF est le plus important producteur hydroélectrique…

COMMENTAIRES

  • Je remercie infiniment le Dr Heinrich Hertz pour le plus grand pas de géant qu’il a fait sur les ondes électromagnétiques. Cependant nous sommes peu inquiets sur la façon de propagation de ces ondes et surtout sur la mesure de la vitesse de propagation de ces ondes, car en s’appuyant sur la formule de Planck nous permettant de calculer l’énergie lumineuse, nous comprenons que ces ondes sont harmoniques dans le vide, c’est pour cela que nous percevons une variation d’énergie au fur et mesure que nous nous approchons ou éloignons d’une source lumineuse. C’est ainsi que nous nous posons une questions sur la mesure de la vitesse de ces ondes. Comment la vitesse d’une onde harmonique peut elle être une constante?
    Cela nous a conduit à chercher la façon dont la vitesse d’une onde harmonique peut se mesurer à chaque longueur d’onde.
    Et nous venons de constater que cette vitesse d’onde harmonique varie à chaque longueur d’onde tout en dépendant d’une vitesse initiale, de la constante de Abdallah Naoioui qui dépend de la longueur d’onde et d’un entier relatif que nous appelons niveau d’énergie.

    Répondre
  • Pratiquant bouddhiste en méditation je parviens à une très grande intensité d’ondes gamma dans l’hémisphère droit de mon cerveau…. et une très grande question y est née : depuis combien de temps les ondes électromagnétiques , appelées ondes hertziennes, existent =-elles sur notre planète ?? Depuis la nuit des temps ou y-at-il une réponse plus précise.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.