Gaz naturel liquéfié : la filière française s'allie pour le développer - L'EnerGeek

Gaz naturel liquéfié : la filière française s’allie pour le développer

Alors que la France vient de s’équiper d’un tout nouveau terminal méthanier à Dunkerque (à l’initiative de Dunkerque LNG, filiale du groupe EDF), et d’augmenter ainsi de manière significative sa capacité d’accueil et de stockage de gaz naturel liquéfié (GNL), la filière gazière française toute entière entend désormais faire du GNL une composante majeure du mix énergétique hexagonal. L’association française du gaz (AFG) a annoncé mercredi 19 avril 2017 la création, avec les autres acteurs de la filière, d’une plateforme pour développer l’utilisation du GNL en France.

Selon un communiqué de l’Association française du gaz, cette nouvelle plateforme interprofessionnelle, aura pour mission de promouvoir l’exploitation du GNL comme carburant maritime et fluvial et le déploiement des installations de soutage sur le territoire national. « La création de cette plateforme interprofessionnelle dédiée à la promotion de l’utilisation du GNL carburant aidera au lancement d’une nouvelle dynamique industrielle et logistique en France« , explique Jérôme Ferrier, président de l’AFG.

Lire aussi : Le Gaz naturel pour véhicules se développe en France

Le GNL constitue pour l’AFG et l’ensemble des membres associés à ce projet, une énergie d’avenir compte tenu des nouvelles exigences en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le GNL présente en effet l’avantage, selon l’AFG toujours, de préserver la qualité de l’air en n’émettant que peu de d’oxydes de soufre, d’oxydes d’azote et de particules fines, et en réduisant d’un quart celles de CO2. « Il apparaît ainsi comme le meilleur moyen de répondre aux objectifs ambitieux de réduction des émissions du secteur maritime mis en place par l’Union européenne et également portés par l’Organisation maritime internationale« , poursuit l’AFG.

Lire aussi : Gaz : la sécurité d’approvisionnement française est-elle menacée ?

Cette plateforme regroupera de nombreuses entreprises du secteur comme Engie, Total, Gas Natural Fenosa, ou GTT, des gestionnaires d’infrastructures dont Dunkerque LNG et le Grand Port Maritime de Dunkerque, ainsi qu’une vingtaine de membres associés parmi lesquels Brittany Ferries, CMA-CGM, Union des ports de France, etc. Ensemble, ils aideront à dynamiser la filière via l’élaboration et la mise en œuvre de réglementations professionnelles et le financement de nouveaux projets.

Crédits photo : Gaz de France

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
dim 7 Mai 2017
Montré du doigt par les associations écologistes pour son impact négatif sur l’environnement et la santé, le diesel est devenu en l’espace de quelques années un véritable ennemi énergétique. Le scandale du dieselgate de Volkswagen en 2015 a encore empiré…
jeu 17 Jan 2013
Dans une première partie, nous avons vu pourquoi les centrales thermiques étaient indispensables dans le mix électrique de la France. Aussi important soit-il, ce parc doit se moderniser afin de s'adapter à la nouvelle législation environnementale. Le parc thermique est…
D’après le rapport annuel de l'Agence des participations de l’État, publié jeudi 27 octobre, les entreprises dont l’État est actionnaire ont rapporté 3,9 milliards d’euros de dividendes en 2015, deux énergéticiens se classant parmi les 5 premiers contributeurs. (suite…)
jeu 5 Mar 2015
Prévu dans le cadre du plan Charbon 2035, le programme de rénovation et de modernisation des deux unités charbon de 600 MW de la centrale de Cordemais, située près de Saint-Nazaire, a été officiellement lancé le vendredi 27 février dernier.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *