Les premiers foyers à recevoir de l'électricité hydrolienne sont orléanais - L'EnerGeek

Les premiers foyers à recevoir de l’électricité hydrolienne sont orléanais

Hydrolienne_Orléans_photo_HydroQuestLe groupe grenoblois HydroQuest a annoncé le jeudi 24 septembre dernier, le raccordement effectif au réseau électrique français de son hydrolienne fluviale implantée à Orléans. Un raccordement inédit en France qui marque ici le passage d’une nouvelle étape dans le développement des énergies marines et fluviales et la dynamisation d’une filière industrielle hexagonale prometteuse.

Après l’hydrolienne de Sabella la semaine dernière, première hydrolienne marine raccordée au réseau électrique de l’île d’Ouessant et qui devrait être branchée dans les prochains jours après une dernière série de tests, une hydrolienne fluviale vient d’être raccordée de manière inédite au réseau électrique du continent.

Mise en place par le groupe HydroQuest dans la Loire au niveau d’Orléans, cette nouvelle technologie utilise l’énergie cinétique des cours d’eau afin de produire de l’énergie de manière régulière et prédictible. Testée au préalable pendant plus de dix mois dans des conditions réelles d’exploitation, elle est raccordée au réseau ERDF depuis jeudi dernier et alimente désormais une soixantaine de foyers en électricité.

Comme l’explique Jean François Simon, président d’HydroQuest, dans un communiqué, « cette première en France pour tout type d’hydrolienne, fluviale, marine ou encore estuarienne, ouvre de nouvelles perspectives de développement en France et à l’international pour les technologies à fort potentiel énergétique et environnemental ».

L’entreprise grenobloise, qui bénéficie du soutien d’EDF, table aujourd’hui sur la fabrication de 300 à 500 machines par an d’ici à 2020, soit la création d’une centaine d’emplois en France. Les marchés les plus prometteurs se situent en Amérique et en Afrique, où plusieurs pays ont déjà fait part de leur intérêt à la société iséroise.

Baptisée HydroQuest River, la gamme d’hydroliennes fluviales d’HydroQuest est adaptable à tout profil de rivière offrant un minimum de 2 mètres de tirant d’eau. Elle est composée de deux modèles de machines utilisant des turbines hydrauliques à axe de rotation vertical, et reposant sur une barge flottante amarrée au fond du fleuve, afin de faciliter la maintenance et les contrôles. Le modèle installé à Orléans possède une puissance nominale de 40 kilowatts (kW) mais un modèle de 80 kW est également disponible.

Crédits photo : HydroQuest

 

Rédigé par : livingston-thomas

lun 31 Juil 2017
En mai 2017, les Suisses ont eu l’occasion de se prononcer par referendum au sujet de la future loi de stratégie énergétique de la confédération helvétique. Dans cette loi, il était question des ambitions du pays pour l’horizon 2050 et…
lun 16 Jan 2017
Si la France ne compte actuellement aucune éolienne en mer en activité, elle entend bien combler son retard et mise pour cela sur l'innovation dans l'éolien flottant. La construction de l'éolienne nouvelle génération Floatgen a été lancée le 1er juin 2016…
mar 14 Oct 2014
Après avoir inauguré, en février dernier, le siège mondial du centre de technologie dédié à l'hydroélectricité, Alstom renforce son engagement dans le secteur de l'énergie renouvelable hydraulique: le groupe énergétique français et son partenaire l’Institut Polytechnique de Grenoble (INP) ont…
jeu 3 Déc 2015
Le réseau français RS2E, qui réunit chercheurs et industriels, a dévoilé le vendredi 27 novembre dernier le premier prototype de batterie sodium-ion. Une technologie avancée présentant des caractéristiques similaires aux batteries lithium-ion actuellement exploitées dans les secteurs de la téléphonie…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *