Après le gaz, le conflit entre la Russie et l’Ukraine touche la filière nucléaire - L'EnerGeek

Après le gaz, le conflit entre la Russie et l’Ukraine touche la filière nucléaire

rosatom_logoSi on a jusqu’à présent surtout parlé des conséquences de la crise russo-ukrainienne sur l’approvisionnement européen en gaz, les récents événements ont également un impact, certes plus mesuré, sur la filière nucléaire : le département américain de l’Energie vient d’annoncer qu’il suspendait plusieurs projets de coopération avec Rosatom. Quelques jours auparavant, c’était la Grande-Bretagne qui indiquait qu’elle réexaminait un accord de coopération avec le groupe nucléaire russe.

Les Etats-Unis réduisent leur coopération nucléaire civil avec la Russie, avec notamment la suspension de projets de conférences techniques sur le sujet. Washington ne cache pas que la raison de ce revirement est l’action de la Russie en Ukraine.

Une annonce  à laquelle a immédiatement réagi Rosatom : « Nous considérons cette décision comme erronée et contraire à l’esprit de coopération constructive qui a marqué nos rapport avec le département américain de l’Energie ces dernière années ».

Le département américain de l’Energie échangeait des informations avec Rosatom sur le développement d’un réacteur depuis le mois de septembre dernier.

Quelques jours avant l’annonce du département américain, Londres indiquait qu’un accord de coopération nucléaire avec le même Rosatom allait être réexaminé. Il concernait la construction de deux tranches nucléaires sur le territoire britannique, projet pour lequel Rosatom travaillait à la certification d’un modèle de réacteurs avec Rolls-Royce et le Finlandais Fortum.

D’autres annonces similaires pourraient suivre, Rosatom étant impliqué dans de nombreux projets en Europe (Finlande, République Tchèque, Hongrie).

Rédigé par : arthur-leroy

jeu 24 Oct 2013
Le groupe français Areva informe que le couvercle de la  cuve de l’EPR finlandais d’Olkiluoto 3 (OL3) a été posée avec succès grâce au pont polaire servant à la manutention des composants lourds. OL3 est à ce jour le premier…
jeu 17 Juil 2014
L'autorité japonaise de régulation nucléaire (NRA) a rendu ce mercredi un avis positif concernant la réouverture possible de deux réacteurs nucléaires de la centrale de Sendai dans le sud-ouest du Japon. Un pas en avant certain vers un retour du…
lun 30 Nov 2015
Alors que le géant du nucléaire français Areva est en pleine restructuration, le PDG de Mitsubishi Heavy Industries, Shunichi Miyanaga, a confirmé son intérêt pour l’entité Areva Nuclear Power. Actuellement, l’industriel tricolore cherche encore des partenaires pour acquérir 34% du…
mar 19 Avr 2016
Le projet Proryv doit produire un nouveau combustible nucléaire à base de nitrures mixtes d'uranium et de plutonium. Grâce aux travaux de la société SverdNIIkhimmach, une nouvelle génération de centrales nucléaires pourrait voir le jour. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *