Les énergies renouvelables emploient 10 millions de personnes dans le monde selon l'Irena - L'EnerGeek

Les énergies renouvelables emploient 10 millions de personnes dans le monde selon l’Irena

Selon le dernier rapport de l’Irena “Energies renouvelables et emplois – Bilan annuel 2017”, le nombre d’emplois dans le secteur des énergies renouvelables à l’échelle mondiale s’élevait à 9,8 millions en 2016, soit une hausse de près de 20% par rapport à l’année précédente. Cette tendance devrait se poursuivre, voire même s’accélérer dans les années à venir, compte tenu des perspectives de développement des filières renouvelables et des effets positifs de la croissance verte sur l’économie mondiale.

Une progression constante depuis 2012

Présenté à l’occasion de la treizième réunion du conseil de l’Irena (Agence internationale des énergies renouvelables), qui s’est tenue à Abou Dhabi mercredi 24 mai 2017, ce nouveau bilan annuel confirme une fois encore le dynamisme du secteur des renouvelables en termes d’emplois. Selon ces chiffres, le nombre de personnes employées dans les filières solaires (photovoltaïques et thermodynamiques), éoliennes, hydrauliques et biomasse, a augmenté d’environ 2,8 millions en quatre ans passant de 7 millions en 2012, à 8,1 millions en 2015 et 9,8 millions en 2016.

La baisse des coûts et la mise en place de politiques énergétiques favorables ont progressivement stimulé l’investissement et l’emploi dans les secteurs des énergies renouvelables depuis la première évaluation annuelle de l’Irena en 2012″, a déclaré le directeur général de l’agence, Adnan Z. Amin.

Lire aussi : Energies renouvelables : record d’installations et chute des investissements en 2016

Au cours des quatre dernières années, par exemple, le nombre d’emplois dans les secteurs solaire et éolien combiné a plus que doublé, et cette forte progression devrait perdurer dans les années à venir. M. Amin table notamment sur un nombre de personnes employées dans le secteur des énergies renouvelables atteignant “les 24 millions d’ici à 2030” et compensant ainsi “les pertes d’emplois dans le secteur des combustibles fossiles”.

Le solaire photovoltaïque, premier employeur renouvelable

D’un point de vue sectoriel, l’énergie photovoltaïque domine toujours le classement des énergies les plus créatrices d’emplois avec près de 3,1 millions de personnes intervenant dans la production, l’installation, l’exploitation et la maintenance de ses centrales (12% de plus qu’en 2015). Elle est suivie par les biocarburants liquides qui emploient 1,7 million de personnes et la grande hydraulique (rassemblant les barrages électriques d’une capacité de plus de 10 MW) qui arrive quant à elle en troisième position avec 1,5 million d’employés. L’éolien enfin, finit au pied du podium avec 1,1 million de travailleurs, suivi du solaire thermodynamique, de la biomasse, du biogaz, de la petite hydroélectricité ou encore de la géothermie.

L’Irena a fourni cette année une image plus complète de l’état de l’emploi dans le secteur des énergies renouvelables, en incluant les données du secteur hydroélectrique. Il est important de reconnaître ces 1,5 million de personnes supplémentaires, car elles représentent la plus grande technologie renouvelable à l’échelle mondiale en termes de capacités installées”, a expliqué Rabia Ferroukhi, responsable de l’Unité des politiques de l’Irena et directrice adjointe des connaissances, des politiques et des finances.

Répartition mondiale et dynamisme asiatique

Le rapport de l’Irena fait état également de certaines disparités géographiques, le développement des énergies renouvelables étant à ce jour beaucoup plus important dans certaines régions du monde. Si le Brésil, les Etats-Unis et l’Inde font partie des pays qui comptent le plus grand nombre d’emplois dans ces secteurs, la Chine domine largement ce classement avec 3,46 millions de personnes employées en 2016 (en hausse de 3,4%), et l’Asie apparaît comme le continent le plus dynamique en la matière. Le rapport souligne en effet que 62% des emplois au niveau mondial se trouveraient en Asie, une région où le travail d’installation et de fabrication se multiplie (en particulier en Malaisie et en Thaïlande), et qui est devenue au fil des années, un centre mondial de fabrication de systèmes photovoltaïques.

Lire aussi : L’Afrique subsaharienne toujours en retard en matière d’énergies renouvelables

Dans une moindre mesure, le développement des énergies renouvelables a aussi fait de grands progrès en Afrique, notamment en Afrique du Sud et dans les pays d’Afrique du Nord, qui regroupent à eux seuls près des trois quarts des 62.000 emplois renouvelables du continent. “Dans certains pays africains, avec les bonnes ressources et les infrastructures, nous constatons des emplois dans la fabrication et l’installation de projets à grande échelle. Pour la plupart du continent cependant, les énergies renouvelables distribuées hors réseau, améliorent certes l’accès à l’énergie et le développement économique, mais ne favorisent pas la création d’emplois”, souligne Mrs. Ferroukhi.

En Europe enfin, l’Allemagne reste toujours le premier employeur du continent avec 334.000 emplois répertoriés en 2016 devant la France (162.000 emplois). L’Union européenne rassemble au total quelque 667.000 emplois dans les filières renouvelables.

Crédits photo : Irena

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 10 Jan 2013
Le groupe Alstom vient d’annoncer la signature d’un contrat avec Metals & Engineering Corporation (METEC) portant sur la fourniture de 8 turbines Francis et de leurs alternateurs. Du matériel destiné à équiper la plus grande centrale hydroélectrique d’Afrique, le barrage…
ven 19 Déc 2014
Voilà plus de deux ans maintenant que la start-up française Exod planche sur Helios, un casque audio qui allie technologie et environnement. La particularité de cet objet pour audiophiles impliqués dans les enjeux environnementaux actuels est qu'il est rechargeable à…
jeu 2 Fév 2017
Très active sur le marché du nucléaire à l'international, l'agence russe Rosatom ne semble plus s'en contenter et regarde progressivement du côté des énergies renouvelables. Le fort potentiel de la Russie en matière d'énergie éolienne et les nouveaux objectifs du…
mar 18 Juil 2017
Dans le cadre d’une longue interview accordée au journal Ouest-France et publiée dimanche 16 juillet 2017, le ministre de la Transition écologique et solidaire a tenu à réaffirmer sa "foi absolue" dans les énergies renouvelables et sa volonté d’assurer leur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.