Ségolène Royal annonce un nouvel appel d'offres pour les technologies solaires Ségolène Royal annonce un nouvel appel d'offres pour les technologies solaires

Ségolène Royal annonce un nouvel appel d’offres pour les technologies solaires

solaire

En visite dans l’Isère le 9 février dernier à l’occasion de la signature d’un nouveau partenariat entre l’Etat et la Métropole grenobloise dédié à la transition énergétique, la ministre de l’Environnement et de l’Energie a annoncé le lancement prochain d’un nouvel appel d’offres consacré aux technologies solaires innovantes. Le gouvernement entend ainsi encourager et soutenir les initiatives et les expérimentations sur le territoire français similaires à celle de la route solaire en cours en Normandie.

Prenant une fois de plus la route solaire comme l’exemple d’une technologie innovante, durable et prometteuse, Ségolène Royal souhaite dans le cadre de ce nouvel appel d’offres inciter la recherche, aussi bien au sein des collectivités que des entreprises, à développer de nouvelles technologies solaires innovantes. « L’objectif est d’accompagner et encourager cette excellence scientifique et technique au service de la transition énergétique et de la création des emplois innovants de la croissance verte », a déclaré la ministre de l’Environnement.

Lire aussi : La métropole de Grenoble et l’Etat signent un pacte de transition énergétique

Cet appel d’offres se composera de trois tranches annuelles, d’un total de 210 MW, et portera aussi bien sur les innovations en matière de composants du système électrique, qu’en matière d’optimisation ou de couplage (des panneaux solaires) à une production agricole. Il permettra ainsi de « donner un cadre » au soutien public de l’Etat pour d’autres initiatives similaires de collectivités ou d’entreprises, précise le ministère de l’Energie.

Lire aussi : Ségolène Royal inaugure la première route solaire du monde en Normandie

Pour rappel, le premier tronçon de route solaire est actuellement en cours d’expérimentation en Normandie et présente l’avantage de valoriser énergétiquement des portions de route très peu utilisées. Le gouvernement a déjà précisé son objectif de déployer cette technologie sur plus de 1000 km dans les cinq prochaines années, même si certains acteurs de la filières critiquent sa trop faible compétitivité.

Crédits photo : Ségolène Royal / CEA

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 30 Sep 2015
Le président guinéen Alpha Condé a officiellement inauguré ce lundi 28 septembre le nouveau barrage hydroélectrique de Kaleta, sur le fleuve Konkouré, à 150 km au nord-est de la capitale Conakry. Un ouvrage colossal de 240 MW de puissance qui…
jeu 20 Juin 2013
EDF Energy Renewables, la filiale britannique d'EDF Énergies Nouvelles, a annoncé la fin des travaux du parc éolien offshore de Teesside, dans le Nord-Est de l'Angleterre. Le parc est composé de 27 éoliennes fabriquées par Siemens, d'une puissance unitaire de…
mar 17 Mai 2016
Selon une étude du Laboratoire de Physique et Chimie des Nano-objets (LPCNO) de Toulouse, un nouveau procédé de catalyse à base de nanoparticules chauffées par induction magnétique permettrait de transformer de l’électricité en méthane, un gaz logiquement plus facile à…
mar 6 Jan 2015
Calgary Rocky Mountain Power, entreprise canadienne basée dans la ville de Calgary en Alberta, propose de résoudre le problème de l'intermittence de l'énergie éolienne grâce à de grandes cavernes souterraine de sel, où serait stockée l'électricité excédentaire. Il s'agirait de la première utilisation…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *