Pologne : la cession d'EDF Polska pourrait être finalisée au printemps - L'EnerGeek

Pologne : la cession d’EDF Polska pourrait être finalisée au printemps

EDF-polska-cession-pologne

Selon le dernier communiqué du ministère polonais de l’Energie, un accord entre le groupe français EDF et les autorités polonaises pour la vente des actifs polonais d’EDF à un consortium d’entreprises locales, pourrait être signé dès le deuxième trimestre 2017. Les deux parties avaient entamé des négociations au début du mois de janvier à la suite du veto gouvernemental pour toute cession à des investisseurs étrangers.

Engagé dans un projet de cession de ses activités de cogénération et de sa centrale thermique de Rybnik en Pologne, l’énergéticien français EDF devrait finalement conclure ce dossier avec les autorités nationales. Selon les dernières déclarations du vice-ministre de l’Energie Grzegorz Tobiszowski, un accord serait même en bonne voie et pourrait être finalisé dès le printemps prochain. “Je pense que cela arrivera au deuxième trimestre, plutôt au début du trimestre”, a-t-il indiqué à l’agence PAP.

Lire aussi : EDF négocie la cession de ses actifs polonais avec le gouvernement

Ce projet de cession s’était soudainement complexifié après le blocage, fin 2016 par les autorités, de la scission d’EDF Polska, dont EDF entendait vendre les actifs de cogénération (chaleur et électricité) au fonds australien IFM Investors et les actifs de la centrale à charbon de Rybnik (électricité) au groupe tchèque EPH. Le gouvernement polonais, très conservateur, considérait cette opération contraire aux intérêts nationaux, et avait prétexté la crainte d’une envolée des prix et des risques pour la sécurité énergétique de la Pologne.

Lire aussi : EDF signe un protocole d’accord pour la cession de ses actifs polonais

Les négociations exclusives que l’électricien français avait engagées en octobre avec ces investisseurs étant rompues, EDF était alors entrée en négociation avec un consortium d’entreprises polonaises formé par PGE, Enea, Energa et PGNiG Termika, avec lequel il a signé un protocole d’accord le 27 janvier dernier.

Crédits photo : S2dent

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 19 Oct 2015
Mi-octobre, Ségolène Royal a proposé d'instaurer un « prix plancher du carbone pour le secteur électrique en France », avant d’adopter un « prix mondial et unifié ». Une volonté qui est soutenue par EDF et le prix Nobel d’économie, Jean Tirole, à la…
ven 30 Nov 2018
Entrant dans la composition des éoliennes, l'aluminium pèse sur leur bilan carbone. Si l'entreprise Rusal assure produire un aluminium « vert », les sanctions américaines qui pèsent sur elle pourraient contraindre les entreprises européennes à se tourner vers des fournisseurs chinois, bien…
D'après le bilan électrique 2015, réalisé par Réseau transport électricité (RTE), la consommation électrique des Français a augmenté de 0,5 % l'an dernier, pour s'établir à 476,3 TWh. Globalement, les énergies bas carbone progressent - le renouvelable surtout ; le…
lun 22 Avr 2013
Selon un rapport de l’agence internationale de l’énergie, publié le 17 avril, l’énergie mondiale n’est pas plus propre qu’en 1990, malgré l’essor des énergies renouvelables. L’émission moyenne de CO2 par unité d’énergie produite est toujours aussi élevée qu’il y a…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.