Total investit 207 millions de dollars dans le GNL aux Etats-Unis - L'EnerGeek

Total investit 207 millions de dollars dans le GNL aux Etats-Unis

transport GNL total

Le groupe pétrolier Total a officialisé le 20 décembre dernier l’acquisition d’environ 23 % de la société américaine Tellurian pour un montant de 207 millions de dollars dans le cadre du développement d’un projet gazier intégré le long de la côte américaine du Golfe. Cette acquisition permettra à terme au groupe français, acteur mondial sur le marché du gaz, de renforcer et de diversifier ses positions sur l’ensemble de la chaîne de valeur du GNL.

Créée cette année à Houston au Texas, la société Tellurian a pour mission de développer des projets de liquéfaction et d’exportation de gaz naturel à faible coût. Elle fait désormais partie du groupe Total qui vient d’annoncer sa prise de participation à hauteur de 23% pour 207 millions de dollars.

Lire aussi : Le terminal méthanier de Dunkerque sera opérationnel en décembre

Les deux groupes entendent, via cette nouvelle collaboration, développer conjointement un projet gazier intégré allant de la production de gaz à prix compétitif aux États-Unis à la livraison de marchés internationaux depuis le terminal de liquéfaction du Driftwood LNG. La construction de ce nouveau terminal, situé en Louisiane, dans le sud des Etats-Unis, devrait débuter en 2018 pour une entrée en service souhaitée dès 2022.

Lire aussi : SunPower : la filiale américaine de Total va supprimer 2500 emplois

Cet investissement à un stade précoce dans Tellurian nous donnera l’opportunité de potentiellement renforcer notre portefeuille GNL (gaz naturel liquéfié) à moyen et long terme grâce à un projet qui bénéficiera d’un coût très compétitif”, a souligné dans un communiqué Philippe Sauquet, directeur général de la division gaz, énergies renouvelables et électricité de Total. Le groupe français qui a produit 10,2 millions de tonnes de GNL en 2015, a pour objectif de doubler sa capacité de liquéfaction à horizon 2020 pour parvenir à environ 20 millions de tonnes par an.

Crédits photo : Total

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 27 Mai 2016
Mise en suspension depuis cinq ans, l'exploitation du gaz de schiste dans le sous-sol britannique va reprendre. Le groupe Third Energy a été autorisé à relancer ses activités en dépit de l'opposition d'une grande partie de la population. (suite…)
ven 20 Déc 2019
Le « syndrome hollandais » autrement appelé « malédiction des matières premières » est un phénomène économique qui relie l'exploitation de ressources naturelles au déclin de l'industrie manufacturière locale. Cette notion, utilisée pour la première fois par Richard Auty en 1993, est-elle encore d’actualité ?…
lun 20 Nov 2017
Considéré comme une alternative propre et durable aux énergies fossiles malgré des coûts de production toujours élevés, l’hydrogène pourrait représenter près d'un cinquième de l'énergie totale consommée à l'horizon 2050 au niveau mondial, selon une étude du cabinet McKinsey publiée…
lun 19 Oct 2015
Mi-octobre, Ségolène Royal a proposé d'instaurer un « prix plancher du carbone pour le secteur électrique en France », avant d’adopter un « prix mondial et unifié ». Une volonté qui est soutenue par EDF et le prix Nobel d’économie, Jean Tirole, à la…

COMMENTAIRES

  • Pourriez vous préciser l’origine du gaz liquide compressé importé par Total ?
    Il semble, selon mes informations que ce gaz a pour origine les gaz de schistes; C’est pas très bon, ni pour la planète ni pour l’économie car l’EROI du GDS est de 5:1 alors que ce même EROI est de 14:1 pour le PV et de 20:1 pour l’éolien !
    N’as t on jamais envisagé de faire de la chaleur avec des éoliennes ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.