Total investit 207 millions de dollars dans le GNL aux Etats-Unis Total investit 207 millions de dollars dans le GNL aux Etats-Unis

Total investit 207 millions de dollars dans le GNL aux Etats-Unis

transport GNL total

Le groupe pétrolier Total a officialisé le 20 décembre dernier l’acquisition d’environ 23 % de la société américaine Tellurian pour un montant de 207 millions de dollars dans le cadre du développement d’un projet gazier intégré le long de la côte américaine du Golfe. Cette acquisition permettra à terme au groupe français, acteur mondial sur le marché du gaz, de renforcer et de diversifier ses positions sur l’ensemble de la chaîne de valeur du GNL.

Créée cette année à Houston au Texas, la société Tellurian a pour mission de développer des projets de liquéfaction et d’exportation de gaz naturel à faible coût. Elle fait désormais partie du groupe Total qui vient d’annoncer sa prise de participation à hauteur de 23% pour 207 millions de dollars.

Lire aussi : Le terminal méthanier de Dunkerque sera opérationnel en décembre

Les deux groupes entendent, via cette nouvelle collaboration, développer conjointement un projet gazier intégré allant de la production de gaz à prix compétitif aux États-Unis à la livraison de marchés internationaux depuis le terminal de liquéfaction du Driftwood LNG. La construction de ce nouveau terminal, situé en Louisiane, dans le sud des Etats-Unis, devrait débuter en 2018 pour une entrée en service souhaitée dès 2022.

Lire aussi : SunPower : la filiale américaine de Total va supprimer 2500 emplois

« Cet investissement à un stade précoce dans Tellurian nous donnera l’opportunité de potentiellement renforcer notre portefeuille GNL (gaz naturel liquéfié) à moyen et long terme grâce à un projet qui bénéficiera d’un coût très compétitif », a souligné dans un communiqué Philippe Sauquet, directeur général de la division gaz, énergies renouvelables et électricité de Total. Le groupe français qui a produit 10,2 millions de tonnes de GNL en 2015, a pour objectif de doubler sa capacité de liquéfaction à horizon 2020 pour parvenir à environ 20 millions de tonnes par an.

Crédits photo : Total

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 11 Mar 2013
C’est finalement avec quelques mois d’avance que la tranche 1 de la centrale thermique du Havre a été définitivement arrêtée, vendredi 8 mars. Selon l’exploitant EDF cette fermeture a été anticipée à cause d’une avarie technique, « en raison des délais…
L’essentiel de la production d’électricité de Mayotte est assurée par deux centrales diesel. Néanmoins, le photovoltaïque s’est développé ces dernières années et fournit désormais 5% des besoins du département d’outre-mer. Le potentiel renouvelable est néanmoins insuffisant pour soutenir la forte…
lun 28 Nov 2016
Fort d'une production d'énergie d'origine renouvelable en pleine progression, le Canada intensifie ses efforts de lutte contre le réchauffement climatique et prévoit de réduire de 80% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050 par rapport à 2005. La ministre…
Pour le co-fondateur du Breakthrough Institute, Michael Shellenberger, la transition énergétique à l’échelle mondiale n’est pas à l’ordre du jour. En effet, il affirme que lors des dix dernières années, la part des énergies propres a diminué tandis que celle…

COMMENTAIRES

  • Pourriez vous préciser l’origine du gaz liquide compressé importé par Total ?
    Il semble, selon mes informations que ce gaz a pour origine les gaz de schistes; C’est pas très bon, ni pour la planète ni pour l’économie car l’EROI du GDS est de 5:1 alors que ce même EROI est de 14:1 pour le PV et de 20:1 pour l’éolien !
    N’as t on jamais envisagé de faire de la chaleur avec des éoliennes ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *