L'Algérie veut lancer un mégaprojet solaire de 4000 MW - L'EnerGeek

L’Algérie veut lancer un mégaprojet solaire de 4000 MW

Engie-solaire-Afrique

Face à l’augmentation de la demande d’énergie nationale et à la diminution de ses ressources en énergie fossile, l’Algérie se voit aujourd’hui contrainte de diversifier son mix énergétique et d’encourager le développement des énergies renouvelables. Le ministre de l’Energie, Nourredine Boutarfa, a annoncé le 14 décembre dernier le lancement prochain d’un appel d’offres national et international pour la réalisation d’installations photovoltaïques d’une puissance cumulée de 4000 MW.

Si l’Algérie a pu compter ces dernières décennies sur d’abondantes ressources en pétrole et en gaz pour subvenir à ses besoins énergétiques, l’exploitation de ces hydrocarbures ne cesse de diminuer et ne pourra vraisemblablement pas absorber la hausse régulière de la consommation énergétique algérienne. Un programme de développement des énergies renouvelables et d’efficacité énergétique a été mis en place dans ce cadre afin que d’ici 2030, 40% de la production d’électricité destinée à la consommation nationale soit d’origine renouvelable.

Lire aussi : L’Algérie nourrit de l’ambition pour les énergies renouvelables

Le gouvernement a annoncé pour cela le lancement d’un appel d’offres pour la réalisation d’installations photovoltaïques d’une puissance cumulée de 4000 MW. “L’appel d’offre est en cours de finalisation“, a déclaré le ministre algérien de l’Energie, Nourredine Boutarfa, lors de l’ouverture du forum algéro-américain sur l’énergie organisé à Houston. Ce méga projet inclura une composante énergétique consistant à réaliser des centrales électriques et une composante industrielle dédiée à la fabrication locale des équipements et matériels destinés à ces unités.

Lire aussi : Ségolène Royal au Forum International de l’Energie pour resserrer les liens franco-algériens

Le tournant de la diversification, nous l’engageons dans la perspective du développement durable. Un important plan national de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique est en cours d’exécution“, a expliqué le ministre. Il vise notamment la mise en service de près de 22.000 MW en énergie verte à l’horizon 2035-2040 et aura, selon le gouvernement, des retombées importantes en termes de création d’emplois, d’industrialisation, de développement technologique et d’acquisition de savoir-faire, contribuant ainsi au développement socio-économique du pays.

Crédits photo : Rick Needham

 

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 28 Juin 2016
Attendue depuis de longs mois, la Programmation Pluriannuelle de l’Energie se précise, alors que le Conseil national de la transition écologique (CNTE) a reçu de nouveaux documents, le 27 juin dernier, de la part du gouvernement, décryptés par le Journal de…
lun 30 Jan 2017
Souvent critiquées pour leurs coûts trop élevés, les énergies renouvelables traditionnelles bénéficient depuis plusieurs années de larges progrès technologiques leur permettant d'abaisser de manière significative leur coût de production. C'est notamment le cas de l'éolien terrestre, des centrales solaires et de la…
lun 31 Juil 2017
Saisie par des associations anti-éoliennes, la Cour administrative d'appel de Nantes a rejeté vendredi 28 juillet 2017, le dernier recours visant à faire annuler l'autorisation d'exploiter un parc de 80 éoliennes offshore au large de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique. La juridiction…
mar 22 Août 2017
Malgré toutes les bonnes volontés affichées lors des dernières conférences climatiques internationales, les énergies renouvelables font encore pâle figure face au maintien des énergies fossiles dans le mix énergétique mondial, et progressent bien trop lentement pour enrayer l'augmentation globale de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.