Une étude prévoit l’hégémonie des énergies renouvelables en 2040 - L'EnerGeek

Une étude prévoit l’hégémonie des énergies renouvelables en 2040

ill_renouvelable_photo_portaljardinL’Europe est à l’aube d’une nouvelle ère basée sur l’utilisation massive des énergies renouvelables. C’est en substance l’une des conclusions du “New Energy Outlook 2016”, publié en juin par l’agence américaine Bloomberg New Energy Finance. Selon les experts qui ont rédigé ce dossier, les énergies renouvelables vont en effet poursuivre leur développement… jusqu’à atteindre une part de 70 % du mix électrique européen en 2040. Aux États-Unis, elles devraient même dépasser le gaz.

70 % du mix européen d’ici 2040…

Comme chaque année, Bloomberg New Energy Finance tente de saisir à quoi ressemblera le paysage énergétique mondial de demain. Dans son étude prospective publiée le lundi 16 juin, le groupe américain se projette en 2040, période au cours de laquelle les énergies renouvelables domineront le mix électrique mondial.

“Les prix du gaz et du charbon vont rester bas, mais cela n’empêchera pas la transformation fondamentale du système électrique mondial dans les prochaines décennies vers les énergies renouvelables comme l’éolien et le solaire”, expliquent les auteurs du New Energy Outlook 2016.

De fait, les sources énergétiques renouvelables devraient continuer de s’étendre sur les réseaux électriques du Vieux Continent mais également en Amérique du Nord. Alors qu’elles ont représenté 32 % de la production électrique de l’Europe en 2015, les énergies renouvelables pourraient bien atteindre une part de 70 % du mix électrique européen à l’horizon 2040. Même tendance du côté des États-Unis où elles pourraient passer de 14 % l’année dernière à 44 % du mix électrique en 2040.

… au détriment des énergies fossiles polluantes

“Une conclusion qui peut surprendre, c’est que nos prévisions ne montrent pas un âge d’or du gaz, sauf en Amérique du Nord [où sa part déclinera de 33 à 31 % dans la production électrique d’ici 2040, ndlr]. Comme source d’électricité au niveau mondial, le gaz sera dépassé par les renouvelables en 2027″, précise le rapport de Bloomberg New Energy Finance. Concernant le charbon, il sera supplanté par les énergies renouvelables autour de 2037.

La raison de cette domination des énergies vertes ? La baisse continue des coûts de l’éolien et du solaire : les coûts de ces technologies baisseront en effet respectivement de 41 % et de 60 % d’ici 2040. Mieux, les énergies vertes devraient devenir les sources d’électricité les moins chères dans de nombreux pays au cours de la décennie 2020… puis dans la quasi-totalité du monde d’ici 2030.

Bloomberg New Energy Finance estime que ce ne sont pas moins de 7.800 milliards de dollars qui seront investis dans les énergies renouvelables au niveau mondial entre aujourd’hui et 2040. Sur cette même période, les énergies fossiles polluantes n’auront droit qu’à 2.100 milliards de dollars d’investissement (et majoritairement dans les pays émergents).

Reste que ce changement ne sera probablement pas suffisant pour atteindre l’objectif que s’est fixé la communauté internationale en matière de réchauffement climatique (limiter la hausse des températures à 2°C par rapport à la période préindustrielle). L’agence américaine estime dans son dossier qu’il faudrait investir 5.300 milliards de dollars supplémentaires dans l’électricité bas-carbone.

Crédit photo : portaljardin

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
mar 23 Mai 2017
Plus de deux ans après le partage de ses activités avec Veolia, la nouvelle version de Dalkia, filiale exclusive du fournisseur d'électricité EDF spécialisée dans les services énergétiques, entend poursuivre son développement sur la scène internationale. Interrogée sur les ambitions…
lun 10 Sep 2018
Désireuses d’atteindre l’autonomie énergétique dans les plus brefs délais, les îles bretonnes de Sein, Molène et Ouessant mettent en oeuvre avec succès depuis 2015 un vaste programme de transition énergétique visant à parvenir d'ici 2030 à une consommation 100% renouvelable.…
mer 21 Oct 2015
Si la production d'énergie solaire nécessite encore à ce jour des installations coûteuses au rendement limité, améliorer son efficacité tout en réduisant son coût d'exploitation constitue l'un des grands défis à venir de la recherche en matière d'énergies renouvelables. Des…
mer 23 Juil 2014
Le gouvernement cubain a fait état au début de mois de juillet de ses nouvelles ambitions en matière énergétique et s'il est bien envisagé de rénover le parc thermique existant afin d'optimiser la production d'électricité et de diminuer le coût…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.